Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

ACTU : Remaniement du comité exécutif de la SNCF

28 Juin 2006 , Rédigé par Lesechos.fr Publié dans #ACTU

 FRANCE - Alors qu'il serait susceptible de remplacer Noël Forgeard à la tête d'EADS, Louis Gallois, le président de la SNCF, remanie son comité exécutif (comex). L'actuel directeur des ressources humaines Pierre Izard va ainsi prendre la responsabilité de la branche infrastructure à compter du 10 juillet. Le directeur général délégué Exploitation, Jacques Couvert, se voit désigné directeur général délégué en charge du pilotage des composantes d'ingénierie et de l'innovation-recherche.

Ces mouvements interviennent alors que la direction veut faire évoluer le pôle ingénierie de la SNCF afin de lui permettre d'intervenir dans les partenariats public-privé (PPP) ou des délégations de service public autorisés par la loi du 5 janvier 2005, ce pour financer certains projets de lignes ferroviaires à grande vitesse. La DRH, elle est confiée à François Nogué, actuel patron de la région Paris-Nord, remplacé par Christian Cochet. Enfin, le secrétaire général Paul Mingasson, un proche de Louis Gallois - il est, avec Claire Dreyfus-Cloarec, l'un des deux membres du comex à tutoyer le président - quittera la SNCF le 1er octobre.

Ce dernier avait rejoint la société peu après l'arrivée de Louis Gallois qui préside l'entreprise depuis fin juillet 1996. Il a droit depuis février 2005 à sa retraite de préfet.

 

Louis Gallois remanie le comité exécutif de la SNCF - sur le départ pour rejoindre EADS ?

NEWS : Une nouvelle rame sur la ligne Paris-Provins

28 Juin 2006 , Rédigé par 20 Minutes Publié dans #FLASH INFO

 FRANCE - Le Syndicat des transports d'Ile-de-France (Stif) présentait hier une nouvelle rame qui sera bientôt mise en service sur la ligne Paris-Provins (Seine-et-Marne). Vingt-quatre AGC (automoteurs à grande capacité) ont été acquis « dans le cadre d'un marché lancé par la SNCF et une dizaine de régions en France », explique un proche de Jean-Paul Huchon, le président (PS) d'Ile-de-France.

La première rame sera mise en service à partir du second semestre 2007. La ligne Paris-Provins est l'une des plus problématiques dans la région, le matériel y circulant étant particulièrement ancien.

 

 

24 nouvelles rames AGC pour le Stif - un renouvellement de matériel particulièrement attendu sur la ligne Paris-Provins !

EN BREF : Une collision ferroviaire sur un chantier grison fait six blessés

28 Juin 2006 , Rédigé par Edicom / ATS Publié dans #LES BREVES

 SUISSE - Six ouvriers ont été blessés dans une collision frontale entre deux compositions ferroviaires dans le chantier du tunnel de contournement de Saas. En entrant dans une galerie de sécurité, leur train a heurté un convoi sortant chargé de gravats.

Deux des blessés ont été gravement touchés, a indiqué la police. Une enquête a été ouverte. Les travaux sur ce tronçon doivent durer jusqu'en 2011.

NEWS : La SNCF ne chinoise pas...

27 Juin 2006 , Rédigé par Le Monde Publié dans #FLASH INFO

 FRANCE - L'an passé, en pleine levée des quotas d'importations de textiles chinois en Europe, la SNCF avait fait dérailler les esprits en annonçant la nouvelle : le service public allait produire en Chine quelque 25 000 chemises destinées aux contrôleurs.

Machine arrière toute ! Un audit ayant révélé les conditions de travail plus que précaires et parfois illégales dans les usines pressenties, la SNCF renonce aux chemises et cravates made in China. Direction l'Europe ou l'Afrique du Nord donc pour vêtir de probité les agents d'escale....

 

... et c'est tant mieux parce que les agents de la SNCF auraient franchement eu l'air con...

ACTU : 600 000 voyageurs de plus dans les trains chaque jour durant la coupe du monde de football 2006

27 Juin 2006 , Rédigé par DB.de Publié dans #ACTU

 ALLEMAGNE - La phase des matchs de poule vient seulement de s’achever et la Coupe du Monde FIFA 2006 est déjà un succès pour la Deutsche Bahn AG. « Nous rendons la Coupe du Monde mobile, le nombre de supporters qui empruntent nos trains est encore plus grand que prévu, le trafic se déroule normalement et les prévisions économiques ont été dépassées », a déclaré aujourd’hui à Berlin le président-directeur général de la Deutsche Bahn AG M. Hartmut Mehdorn. Les offres mises en place par la Deutsche Bahn ont connu un accueil exceptionnel, aussi bien sur les lignes régulières que sur les lignes spéciales. Depuis le 9 juin, la Deutsche Bahn enregistre chaque jour plus de 600 000 passagers supplémentaires dans les trains de banlieue et grandes lignes. Cela représente au total 5,5 millions de passagers par jour, contre 4,9 millions d’habitude, soit une hausse de 12%.

 

Environ dix millions de personnes ont emprunté jusqu’à maintenant le train pour se rendre dans les villes organisatrices, les stades et les sites de « Public Viewing ». « Arrivés à mi-parcours, nous pouvons tirer déjà un premier bilan : l’entreprise a parfaitement rempli sa mission en tant que partenaire naturel de cette formidable manifestation sportive et le personnel s’implique avec beaucoup de professionnalisme et d’enthousiasme », a déclaré M. Hartmut Mehdorn à Berlin.

 

L’écho important réservé aux offres de la Deutsche Bahn se traduit par des trains bien remplis sur les lignes régulières et de nombreuses réservations pour les trains spéciaux qui circulent surtout sur les axes principaux. « Nous enregistrons ici un taux d’utilisation des capacités de plus de 90 pour cent selon les cas. C’est remarquable », a expliqué M. Karl-Friedrich Rausch, membre du directoire responsable du trafic voyageurs au sein de la Deutsche Bahn AG. « Si la tendance se maintient jusqu’à la fin de la Coupe du Monde, cela équivaudra à plus de 300 trains grandes lignes supplémentaires et une capacité de plus de 150 000 places assises. » À quoi il faut ajouter les autres trains mis à disposition quoti­dien­ne­ment de manière flexible au départ et à l’arrivée en cas de réservations ou d’affluence particulièrement grande dans les gares. Cela permet en particulier aux supporters de rentrer chez eux dans de bonnes conditions après les matchs de 21 heures.

 

Les indicateurs horaires de la Deutsche Bahn affichent au total pour la Coupe du Monde 10 000 trains supplémentaires sur l’ensemble du territoire. Les trains de banlieue « S-Bahn » maîtrisent en particulier admirablement l’énorme affluence dans les villes. 3,5 millions de personnes de plus qu’à l’habitude ont circulé jusqu’à maintenant en S-Bahn à Berlin, plus de 90 000 supporters ont emprunté à Stuttgart le S-Bahn pour se rendre au stade lors des quatre premiers matchs de poule et à Francfort-sur-le-Main, 18 000 visiteurs ont circulé à chaque fois en S-Bahn lors des quatre journées de matchs. La Deutsche Bahn répond ainsi à l’objectif écologique de la Coupe du Monde FIFA 2006 « Green Goal™ » qui mise sur les transports publics de proximité, plus respectueux de l’environnement que les moyens de transport individuels.

 

Les offres spéciales proposées par la Deutsche Bahn à l’occasion de la Coupe du Monde ont rencontré un grand succès : 400 000 cartes de fidélité « Weltmeister BahnCard 25 » ont été vendues. Leur durée de validité est prolongée d’un mois à chaque victoire de la sélection nationale allemande et peut aller jusqu’à la fin de l’année si l’Allemagne devient championne du monde. Grâce aux victoires de l’équipe d’Allemagne, la carte est d’ores et déjà valable jusqu’à la fin septembre.

 

La nouvelle gare centrale de Berlin (Berlin Hauptbahnhof) inaugurée le 28 mai s’est révélée être une plaque tournante efficace et en même temps un lieu de rendez-vous et une attraction touristique pour les amateurs de football du monde entier. Les gares centrales des douze villes organisatrices accueillent des centaines de milliers de supporters et touristes venus à l’occasion de la Coupe du Monde. La Deutsche Bahn a ici renforcé en particulier ses effectifs afin d’améliorer la qualité des services aux voyageurs. Des employés de la Deutsche Bahn et des volontaires de la FIFA aident notamment les voyageurs étrangers dans le cadre des « Welcome Desks ». « Plus de dix mille collaborateurs de la Deutsche Bahn ont suivi avant la Coupe du Monde une formation pour se préparer à leur rôle d’hôtes, et le résultat se voit aujourd’hui », a déclaré la responsable de la Coupe du Monde au sein de la Deutsche Bahn, Mme Gabriele Handel-Jung.

 

L’ambiance était particulièrement enjouée dans les 13 trains affrétés par des supporters mexicains et brésiliens. Des trains spéciaux ont été également mis à disposition des supporters polonais et australiens. Et plusieurs équipes nationales se sont même déplacées en train durant la phase des matchs de poule : la Croatie, la Suède, le Costa Rica et le Mexique.

 

La Deutsche Bahn contribue aussi en coulisses à la mobilité de cette Coupe du Monde. La filiale de la Deutsche Bahn « Schenker Global Sports Events » est responsable de la logistique des stades dans toutes les villes d’accueil des matchs et transporte les bagages des 32 équipes « just in time » d’un site à l’autre. Il a fallu 17 000 véhicules pour apporter dans les stades tout le nécessaire pour les matchs et l’approvisionnement des supporters. Autre prestation à mettre sur le compte de Schenker : environ 3 900 écrans ont été répartis et montés dans les stades à l’intention des journalistes du monde entier.

 

Hartmut Mehdorn est aux anges : une demande supérieure aux attentes, une augmentation de plus de 12% du nombre quotidien de passagers sur les grandes lignes et les lignes de banlieue au niveau national, plus de 300 trains spéciaux sur les grandes lignes d’ici le 9 juillet... "Les mecs, c'est le pied, on se fait des couilles en or !"

REPORTAGE : Ce sera bien le 10 juin 2007 pour le TGV Est !

27 Juin 2006 , Rédigé par L'Est Républicain Publié dans #REPORTAGE

  FRANCE / LUXEMBOURG - Pour être parmi les premiers à rouler sur la voie nouvelle du TGV-Est à 320 km/h, il faudra prendre un billet pour le dimanche 10 juin 2007. Le compte à rebours peut maintenant commencer, la SNCF a confirmé cette date, hier, à la gare de l'Est à Paris.

« Le jour J a été fixé au dimanche 10 juin 2007, dans un peu moins d'un an et six ans exactement après le lancement du TGV Méditerranée », a annoncé Guillaume Pepy, le directeur général de la SNCF, entouré de son staff commercial. « Réseau Ferré de France, la SNCF, l'Etat, tout le monde a tenu les délais », s'est-il félicité.

Le premier TGV-Est sera un Paris-Strasbourg qui partira à 6 h 54 ce dimanche 10 juin et il sera suivi par une centaine de rames desservant les gares des 20 villes de l'Est de la France reliées à Paris et la dizaine de destinations internationales dont Francfort, Stuttgart, Sarrebruck, Munich, Bâle, Zurich et Luxembourg.

85 % de la desserte sera proposée dès l'ouverture de la ligne, a précisé Guillaume Pepy, « ce qui constitue une première dans le cadre de la mise en service d'une offre à grande vitesse ». En attendant le grand jour qui mettra, enfin, Nancy et Metz à 1 h 30 de Paris, Strasbourg à 2 h 20, Epinal à 2 h 15, Remiremont à 2 h 40 ou encore Bar-le-Duc à 1 h 45, la SNCF fait la promotion de ses nouvelles rames TGV signées Christian Lacroix.

Hier, surprise pour les 700 clients du Paris-Bar-le-Duc-Metz et Luxembourg de 17 h 53, leur vieux train Corail était remplacé par une double rame TGV garée sur la voie 6 de la gare de l'Est, avec des locomotives entièrement recouvertes d'une pellicule colorée verte, décorée par deux jeunes designers, l'un Français (Pierre-Emmanuel Petit), l'autre Allemand (Marco Muller). « On rode ainsi le matériel et les cheminots », explique Guillaume Pepy.

Accueil particulier en gare de l'Est pour marquer l'événement avec tapis vert tendu sur le quai et petite pousse de bambou offerte à ces premiers voyageurs. Le confort TGV mais sans la vitesse puisque le train circulera sur la voie normale jusqu'au 10 juin 2007 et à partir du 28 août prochain sur la ligne classique Paris-Nancy.

Un confort apprécié par les voyageurs comme Danielle et Dominique, deux jeunes femmes de Thionville habituées du TGV lyonnais qui reconnaissent à la seconde classe relookée par le couturier Christian Lacroix les avantages de la première classe des anciens TGV. « L'esthétique est géniale, j'adore la couleur prune et j'ai joué avec les petites lampes de lecture, c'est très pratique », commente Danielle.

Sébastien aussi est sensible au confort mais il tique quand même à l'augmentation de prix qui en résulte. Les Messins n'ont pas encore goûté aux joies des trains Téoz (plus chers que les Corail) et la hausse de 3,90 euros pour un aller simple en 2ème classe et de 5,60 en 1ère classe les laisse parfois perplexes. « On a le TGV mais pas la vitesse », se plaignent certains, « et c'est déjà plus cher ». A partir d'aujourd'hui, les Messins disposeront de quatre allers-retours TGV par jour sur voie classique.

Du côté des prix appliqués pour le TGV roulant à 320 km/h sur la voie nouvelle, il faudra attendre la fin de cette année. Pour les horaires, il faut attendre... aujourd'hui ! La SNCF a bien planifié sa campagne de promotion en ménageant un nouveau suspense. Le directeur régional, Alain Declercq, dévoilera, à Metz, les horaires de la totalité des trains pour toutes les villes desservies.

Si la date officielle du lancement commercial du TGV-Est européen est prévue le 10 juin 2007, la SNCF pense faire la fête avant cette date. De grandes manifestations seront organisées la semaine précédente dans toutes les gares desservies.

Reste encore une inconnue : la date de l'inauguration de la ligne à grande vitesse, certainement plus tôt. Elle sera organisée par Réseau Ferré de France (RFF). Mais par qui ? Les supputations vont bon train, à quelques mois de l'élection présidentielle.

La date officielle du lancement du TGV-Est européen est confirmée par la SNCF qui rode actuellement le matériel sur la voie normale entre Paris et Luxembourg

NEWS : Les industriels s'inquiètent des conséquences de la « grève larvée » dans la branche Fret de la SNCF

27 Juin 2006 , Rédigé par Lesechos.fr Publié dans #FLASH INFO

 FRANCE - L'Association des utilisateurs de transport de fret (Autf) alerte sur les conséquences « dramatiques » de la situation de « grève larvée » au sein de l'activité fret de la SNCF, dans un courrier adressé à Marc Véron, le patron de cette activité au sein de la société nationale. « Les conséquences de cette situation de grève larvée sont dramatiques pour les industriels : surcoûts directs et administratifs, ruptures de stocks avec arrêts de production chez certains et pertes de clientèle chez d'autres », fait valoir l'Autf dans sa lettre datée du 23 juin et dont l'AFP s'est procurée une copie.

Au-delà de ces conséquences opérationnelles et financières, cette situation peut entraîner une « perte de confiance (qui) risque d'être durable » de la part des sociétés et des secteurs d'activité utilisant les services de transport de marchandises de SNCF, prévient son délégué général, Philippe Bonnevie. « Le redéploiement et la réorganisation de l'activité fret que vous pilotez depuis deux ans ne permettent plus, depuis quelques mois, de continuer à progresser en termes de performance de service, en dépit de la volonté et des efforts déployés sous votre impulsion », écrit l'Autf, qui représente les intérêts des entreprises industrielles, commerciales et agricoles françaises dans leurs fonctions de donneurs d'ordres en matière de logistique.

 

ruptures de stocks avec arrêts de production chez certains, pertes de clientèle chez d'autres... La branche Fret de la SNCF victime des ses grèves à répétition ?

ACTU : La Bourgogne pourrait tirer profit de la fin du monopole de la SNCF

26 Juin 2006 , Rédigé par L'Yonne Républicaine Publié dans #ACTU

 FRANCE - Et si la Bourgogne était la première région de France à disposer d'un réseau local de fret ferroviaire indépendant ? Jacques Chevineau, responsable de la mission nationale « fret ferroviaire et développement local », mise en place par le ministre des transports et l'assemblée des Régions, a exposé l'état de sa réflexion, jeudi à Dijon, aux chefs d'entreprises élus de la chambre régionale de commerce et d'industrie (CRCI).

La fin du monopole de la SNCF, comme de tous les opérateurs européens sur leur territoire, est une chance à saisir pour développer le transport local des marchandises. « Le plan SNCF privilégie les flux longue distance, alors que des besoins locaux ne sont pas satisfaits pour le transport du bois, des céréales, de la pierre », expose-t-il.

Certes, la SNCF sous-traite déjà des petits parcours à des filiales locales, comme Voies ferrées du Morvan qui fait circuler des marchandises d'Autun à Avallon. « Ces sociétés restent sous contrôle étroit de la SNCF qui peut disposer de leur sort quand elle le souhaite », regrette Jacques Chevineau.

Face à cette situation, la mission Chevineau préconise l'adoption d'un système qui a fait ses preuves à l'étranger, notamment aux Etats-Unis et en Suède : il s'agirait de confier les flux de courte distance à des entreprises autonomes. Avec le Centre et l'Auvergne, le Morvan fait partie des trois territoires disposés à expérimenter cette organisation.

« Dans le Morvan, la difficulté politique est levée, puisqu'il existe déjà un opérateur local (Voies ferrées du Morvan) qui pourrait basculer dans le champ privé avec l'entrée au capital de clients des filières bois et pierre notamment », avance Jacques Chevineau. Les gares-bois, rénovées et pour certaines créées au lendemain de la tempête de 1999 pour évacuer les chablis, pourraient ainsi être réutilisées.

Aussi pertinent soit-il aux yeux de ceux qui dénoncent l'omniprésence des camions sur les routes, ce projet fera sûrement des vagues du côté des cheminots. « Ces sociétés ne seront pas pour autant un enfer social », défend le chef de la mission.

NEWS : Hausse des tarifs au 1er juillet à la SNCF

26 Juin 2006 , Rédigé par France 2 Publié dans #FLASH INFO

 FRANCE - Les tarifs de seconde classe augmenteront globalement de 10 centimes à 1,60  euros sur les lignes hors Ile-de-France.   Le prix d'un trajet Paris-Clermont Ferrand en Corail Téoz passera ainsi de  46,90 euros à 48,10 euros, tandis que le Bordeaux-Montpellier passera de 54,20  euros à 55,30 euros a indiqué la SNCF.

Les tarifs de première classe doivent également augmenter. Ceux des trains  de nuit demeurent en revanche inchangés, précise la SNCF.

Le prix de la carte Senior a augmenté de 3 euros à 53 euros et celui de la  carte Enfant+ de 3 euros à 68 euros à compter du 3 mai, rappelle par ailleurs l'opérateur public national. La SNCF avait augmenté le prix des billets de la majeure partie de ses TGV  à la fin janvier, tout en baissant les tarifs sur quelques destinations....

 

Le prix d'un billet hors TGV va augmenter d'un maximun de 1,60 euros pour un trajet en seconde classe... La SNCF bientôt en passe de concurrencer les casinos avec ses bandits manchots ?

NEWS : 41 blessés dans un accident ferroviaire à Maastricht

25 Juin 2006 , Rédigé par 7sur7.be Publié dans #FLASH INFO

 PAYS-BAS - Quarante et une personnes ont été blessées, samedi après-midi, lors d'une collision en gare de Maastricht, aux Pays-Bas, entre un train de marchandises et un train de passagers, a annoncé la police néerlandaise.

L'un des blessés se trouve dans un état grave. Au total, 65 passagers se trouvaient à bord. La direction des chemins de fer n'a pas encore pu expliquer comment la collision s'est produite et a ouvert une enquête.

 

Collision ferroviaire aux Pays-Bas : 41 blessés, dont un grave...