Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

SECURITE : Dispositif policicier renforcé dans les trains pour la St-Sylvestre

29 Décembre 2006 , Rédigé par Reuters Publié dans #FLASH INFO

 FRANCE - Un an après les violences survenues à la Saint-Sylvestre dans un train Corail Nice-Lyon, un dispositif de sécurité renforcée sera mis en place à la fin de l'année sur la ligne SNCF traversant les gares de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, a annoncé jeudi la préfecture.

Une cinquantaine de policiers de la direction de la police aux frontières patrouillera dans certains TER tandis que la SNCF mobilisera une cinquantaine d'agents de surveillance et des maîtres-chiens pour les nuits du 31 décembre 2006 et du 1er janvier 2007.

Quatre pelotons de gendarmerie, soit 65 gendarmes mobiles, renforceront les effectifs policiers dans les gares et un PC de coordination sera mis en place pour centraliser les informations sur toute la zone. Au total, 115 policiers ou gendarmes viendront renforcer les effectifs habituellement déployés.

Dans la nuit du 31 décembre 2005 au 1er janvier 2006, plusieurs dizaines de jeunes gens avaient semé la terreur dans un train reliant Nice à Lyon, avec 600 passagers à bord, à la faveur d'une opération de la SNCF proposant les places de train à un tarif de 1,20 euro.Ils avaient pillé, saccagé des wagons et dépouillé des voyageurs de leur téléphone portable, de leur portefeuille ou de leurs vêtements. Les forces de l'ordre avaient dû intervenir pour rétablir le calme et faire repartir le train.

Nicolas Sarkozy avait annoncé la création d'une police ferroviaire à la suite de ces incidents. Le ministre de l'Intérieur sera dimanche à Marseille pour se faire présenter ce dispositif. L'opération promotionnelle de la SNCF sera reconduite cette année. Elle permet de voyager au tarif unique de 1,20 euro dans les TER de la région PACA à l'occasion du réveillon du nouvel an.

 

La sécurité sera renforcée dans les trains pour la St-Sylvestre - La racaille n'a qu'à bien se tenir, Bebert sera sur les quais...

CARNET ROSE : Un bébé né à bord d'un train portugais obtient la gratuité ferroviaire à vie

29 Décembre 2006 , Rédigé par AFP / Eric Publié dans #INSOLITE

 PORTUGAL - Une petite fille née dans le wagon restaurant d'un train à  grande vitesse au Portugal aura le droit de voyager gratuitement à  vie avec la compagnie ferroviaire nationale, a déclaré vendredi un porte-parole du transporteur.

Une jeune femme de 21 ans a en effet donné naissance mercredi à  une petite Mariana dans un train reliant Lisbonne à  Porto, la deuxième ville du pays. La maman a été aidée par un infirmier qui avait répondu à  un appel à  l'aide sur haut parleur de la compagnie.

Le train a fait une halte non programmée à  Vila Nova de Gaia où une ambulance attendait le bébé et sa mère pour les emmener à  l'hôpital. Tous deux sont en parfaite santé. La compagnie ferroviaire portugaise a également envoyé un bouquet de fleurs à  la jeune mère, a précisé son porte-parole. Passion-trains adresse tous ses voeux à la jeune maman...

 

Passion-trains se félicite de l'arrivée de la petite Mariana dans un train au Portugal ! et si avec tout ça on en fait pas une conductrice de train....

AGENDA : C'est en Janvier, et ça se passe près de chez vous...

29 Décembre 2006 , Rédigé par Michel M. / Eric Publié dans #LOISIRS-FOIRES-EXPOS

 Bye-bye 2006... bienvenue à 2007 ! histoire bien commencer l'année, voici en avant première un aperçu des premières manifestations de modélisme ferroviaire prévues pour la nouvelle année ! Tous à vos agendas...



7/1/07   vente aux enchères   Anvers (Be-Vl)
organisée par les Veilingen Vercauteren
hall de sports de Schijnpoort
Schijnpoortweg 55a
9h30 - 14h
info : info@veilingenvercauteren.be
052 20 33 03



7/1/07   bourse   Saint-Nicolas lez Arras (Fr-62)
organisée par le Rail Club Médiolanais
salle polyvalente Bonne Humeur
9h - 17h
info : Christian Lecendre
(0033) (0)3 21 22 70 97



7/1/07   bourse   Dachau-Sud (Munich) (De)
organisée par Gruber Events
ASV-Halle
Görbenrieder Straße 21
10h - 15h
info : (0049) (0)89 51 09 91 30


12-14/1/07   expo   Meaux (Fr-77)
à l'occasion des vingt ans du club
organisée par le Rail Club de Meaux
salle des fêtes
chemin du Patis
vendredi 14h - 17h
samedi 14h - 18h
dimanche 10h - 17h
info : RAIL-CLUB-DE-MEAUX@wanadoo.fr


12-14/1/07   expo vapeur vive   Sinsheim (De)
Echtdampf-Hallentreffen
multimodélisme
organisée par P.E. Schall
Exhibition Centre Sinsheim
Neulandstrasse 30
9h - 18h
info : info@schall-messen.de
(0049) (0)72 61 68 92 04



13/1/07   bourse   Heinkenszand (Goes) (Nl)
organisée par la Zeeuwse Trein Model Ruilbeurzen
congrescentrum De Stenge
Stengeplein 1
10h - 15h30
info : (0031) (0)1 13 22 04 93
autoroute A58 sortie 5


13-14/1/07   salon bourse   Saint-Amand les eaux (Fr-59)
Expo Rail
organisé par l'AAMCS
salle Alfred Lemaître
rue Henri Durre
samedi 14h - 18h
dimanche 10h - 18h
info : Pascal Messager
(0033) (0)6 65 66 04 97



13-14/1/07   expo bourse   Lingen (De)
multimodélisme
Emsland Modellbau
Emslandhallen
Lindenstrasse 24a
10h - 18h
info : (0049) (0)5 91 91 29 50


14/1/07   bourse   Vilvorde (Be-Vl)
organisée par Hobby-Rail
salle den Ulenspieghel
Gevaerstraat 18
9h - 13h
info : go-rail@pi.be
09 220 32 61



20/1/07   salon   Perros-Guirec (Fr-22)
jouet et multimodélisme
organisé par
l'Association Perrosienne de la Maquette et du Jouet
Maison des Traouiero
carrefour de la Clarté Ploumanac'h
10h - 18h
info : apmj@free.fr
(0033) (0)2 96 91 08 72



20/1/07   bourse   Hoogeveen (Nl)
multimodélisme
organisée par le MSC De Stoomfluit
Tulip Inn Hotel
Mathijsenstraat 1
10h - 15h
info : (0031) (0)6 12 84 82 74
autoroute A28 sortie 26


20-21/1/07   expo   Saint-Mandé (Fr-94)
organisée par la mairie et le SMCF
à la mairie
place Charles Digeon 10
samedi 10h - 19h
dimanche 10h - 18h
info : Bernard Gazeau
métro Saint-Mandé Tourelle


20-21/1/07   salon bourse   Séné (Vannes) (Fr-56)
multimodélisme
organisé par Séné Rail Miniature
gymnase du collége Cousteau
avenue Cousteau
samedi 10h - 19h
dimanche 9h - 18h
info : Michel Galban
(0033) (0)2 97 47 06 88



20-21/1/07   expo bourse   Rijswijk (Nl)
multimodélisme
Evenementenhal
Volmerlaan 12
10h - 17h
info : modelspoor@evenementenhalrijswijk.nl
(0031) (0)70 307 59 00

tram 17
autoroute A4 sortie 10


21/1/07   bourse   Woluwé (Bruxelles) (Be-Bl)
multicollection
Bourse des collectionneurs
Shopping Center
rue Saint-Lambert 200
7h30 - 13h30
info : info@boursedescollectionneurs.be
02 771 20 45

métro ligne 1B station Roodebeek


21/1/07   bourse   Beuvry la Forêt (Fr-59)
multimodélisme
organisée par France-Autorails et
Chti Débrouillards Modélisme
salle des sports Albert Ricquier
complexe sportif
9h - 18h
info : france.autorails@laposte.net
(0033) (0)3 20 92 96 77

accès par TER Lille-Valenciennes arrêt Landas
autoroute A1 sortie 19
autoroute A23 sortie 2


27/1/07   bourse   Palaiseau (Fr-91)
multimodélisme
organisée par l'AMF Palaiseau
salle Guy Vinet
place Salvador Allende 1
10h - 17h
info : Jean-Marie Richard
(0033) (0)1 60 14 01 82

accès RER B Palaiseau


27/1/07   bourse   Houten (Nl)
multimodélisme
Euretco-Expo-Center
zone industrielle Doornkaade
Meidoornkade 28
10h - 15h
info : modelspoorbeurs@hobmamodelbouw.nl
(0031) (0)3 06 01 34 00

autoroute A27 sortie 29
navettes depuis la gare


27-28/1/07   expo   Ransart (Charleroi) (Be-Wl)
multimodélisme
Pleins feux sur le maquettisme
organisée par les Fêlés du modélisme
annexe de la maison communale
rue Appaumée
près des serres communales et de l’aéroport
10h - 18h
info : Delphine Agnello
04 79 51 42 78



28/1/07   bourse   Hoeselt (Be-Vl)
organisée par le Hoeseltse Treinclub
centre culturel "Ter Kommen"
Lindekapelstraat 7
9h - 13h
info : info@hoeseltsetreinclub.be
089 51 46 44



28/1/07   bourse   Louvain la Neuve (Ottignies) (Be-Wl)
multimodélisme
organisée par le comité des fêtes du lycée Martin V
lycée Martin V implantation des Bruyères
avenue des Arts 20
8h30 - 12h30
info : Michel Van Den Abbeele
02 652 21 48

accès piétons depuis la gare
autoroute E411 sortie 8a


28/1/07   bourse   Wasmes (Colfontaine)(Be-Wl)
multimodélisme
Europ's Minis
Espace Magnum
avenue docteur Schweitzer 1
9h - 13h
info : 04 86 91 72 5

 

Agenda des bourses, manifestations et autres activités de modélisme ferroviaire pour le mois de Janvier 2007 publié avec l'aimable autorisation de son auteur, Michel Marin - pour plus de détails sur cet excellent agenda, cliquez ici

NEWS : Les transports seront gratuits la nuit du 31 décembre à Paris

28 Décembre 2006 , Rédigé par La Tribune.fr Publié dans #FLASH INFO

 FRANCE - La nuit de la Saint-Sylvestre ne sera pas synonyme de galères de transport pour les parisiens. La RATP a mis en place un service spécial qui débutera dès 17 heures le 31 décembre et se prolongera jusqu'au 1er janvier à midi. Durant toute cette période, le réseau parisien sera entièrement gratuit.

Pour le 31 décembre proprement dit, les lignes de métro 1, 2, 4, 6, 9 et 14 effectueront à titre exceptionnel un service partiel où elles ne desserviront que les grandes stations, de 2h15 à 5h30 du matin. A l'inverse, l'ensemble des trains de banlieues et des RER seront omnibus dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier.

Le Nouvel An sera également l'occasion d'étrenner une nouvelle mesure mise en place par la régie des transports: depuis le 23 décembre, le métro fonctionne une heure de plus le samedi soir mais également, les veilles de jours fériés. Pour ramener à bon port ceux dont la soirée se sera prolongée, les dernières rames atteindront leur terminus à 2h15 au lieu de 1h15. Pendant cette heure supplémentaire, il faudra cependant patienter dix minutes en moyenne entre chaque rame.

En ce qui concerne les bus de nuit "Noctiliens", leur parcours sera modifié. Le terminus de Chatelet est reporté gare de l'Est, gare Montparnasse, place d'Italie et gare Saint-Lazare, et les lignes dont le trajet correspond au service spécial du réseau ferré seront annulées.

 

Métro, bus et RER circuleront quasiment sans interruption dans l'agglomération parisienne à l'occasion du Nouvel An. En guise d'étrennes: pas besoin de billet pour aller réveillonner, les transports en commun seront gratuits...

NEWS : Bombardier fournira 50 trains interurbains VIRM aux chemins de fer nationaux des Pays-Bas

28 Décembre 2006 , Rédigé par Bombardier.com Publié dans #FLASH INFO

 PAYS-BAS - Bombardier Transport fournira à la Nederlandse Spoorwegen (NS – chemins de fer néerlandais) 50 rames automotrices électriques à deux niveaux de type VIRM. La valeur de la commande s’élève à environ 433 millions d’euros. La NS a commandé les nouveaux trains pour accroître son parc de véhicules VIRM à deux niveaux, qui compte actuellement 378 voitures, spécialement conçues pour les Pays-Bas. Le premier des nouveaux trains, dans une pimpante livrée bleue et jaune, sera fourni à la NS en juin 2008.

Les rames automotrices de quatre voitures, offrant quelque 20 000 sièges au total, seront fabriquées dans les installations de Bombardier à Görlitz et à Aix-la-Chapelle. « Bombardier a livré à la NS son premier train VIRM en 2002, a commenté Stéphane  Rambaud-Measson, président, Trains de grandes lignes et métros, Bombardier Transport. Depuis lors, le nombre de voyageurs utilisant ces trains à deux niveaux à la fine pointe de la technologie s’est considérablement accru. Voilà un bon exemple du fait que des trains modernes et fiables rendent le transport ferroviaire plus attrayant. »

« Nos clients apprécient énormément les trains interurbains à deux niveaux fabriqués par Bombardier, a déclaré Bert Meerstadt, délégué commercial en chef de la NS. Étant donné que le nombre d’utilisateurs du train augmente rapidement aux Pays-Bas, nous serons heureux de pouvoir leur offrir 20 000 sièges supplémentaires d’ici seulement deux ans. »

Le concept IRM a été mis au point pour le service interurbain aux Pays-Bas et il est doté d’un système de propulsion triphasé économe en énergie. Le principe des voitures à deux niveaux permet d’accroître le nombre de places assises. Offrant une plus grande capacité et consommant moins d’énergie, les rames VIRM constituent la solution idéale pour le transport dans les zones métropolitaines.

Les voyageurs bénéficient également d’un niveau élevé de confort lorsqu’ils se déplacent dans ces trains à la fine pointe de la technologie. Ils offrent comme caractéristiques un faible niveau sonore, des voitures entièrement climatisées, des sièges confortables, des cloisons transparentes et un compartiment de rangement pour les bagages et les bicyclettes. De larges portes permettent par ailleurs aux voyageurs de monter et de descendre de façon rapide et sécuritaire. Les rames automotrices sont également munies de toilettes adaptées pour les personnes à mobilité réduite.

La NS joue un rôle important en matière de mobilité aux Pays-Bas. L’objectif de l’entreprise est de transporter les voyageurs en toute sécurité, de manière ponctuelle et confortable, et en leur offrant des gares attrayantes. La NS est le plus important transporteur de voyageurs du réseau ferroviaire des Pays-Bas. Elle exploite quelque 4 500 parcours ferroviaires par jour au pays, transportant 1,1 million de voyageurs. Pour accomplir cette tâche, elle utilise 2 800 voitures offrant 240 000 sièges. La NS gère 377 gares aux Pays-Bas. L’entreprise exploite deux concessions de transport au Royaume-Uni, conjointement avec son partenaire, Serco : Mersey Rail dans la région de Liverpool et Northern Rail dans le nord de l’Angleterre.

50 rames automotrices électriques à deux niveaux de type VIRM de mieux pour les NS : Les nouveaux trains viendront s'ajouter au parc de véhicules qui compte actuellement 378 voitures, spécialement conçues pour les Pays-Bas.

REPORTAGE : Des TEE chez Fidel

28 Décembre 2006 , Rédigé par Pierre H. / chubilleau.com Publié dans #REPORTAGE

 FRANCE / CUBA - Après des marchés réalisés avec le Gabon et la Belgique, la capacité de l’entreprise SNCF du Périgord de valoriser son patrimoine, et d’exporter son savoir-faire dans le domaine du matériel roulant, s'est glorieusement illustrée il y a quelques années par la vente à Cuba de 44 voitures TEE inox, plus quatre voitures parc. Il s’agissait de neuf voitures B9 1/2tu de 1961,(B=2ième classe,9 et1/2=9 compartiments plus un 1/2 compartiment, soit 76 places, t=couloir central, U= climatisée).

 

Les accompagnaient six voitures B9 1/2tu de 1966, douze A8tu de 1966, neuf voitures A8tu de 1970 (A= 1ière classe à 8 compartiments), et huit voitures B3Dtu X de 1964-1966(B=2ième classe à 21places,D= fourgons, X=aménagements spéciaux : groupe électrogène par exemple). Les A8tu sont des 1ères classes à 8 compartiments de 6 places, soit 48 places, les B9 1/2tu sont des ex-A8tu transformées, qui possèdent 76 places. Les voitures parc sont destinées au démontage, pour alimenter en pièces de rechange, ces rames uniques acquises par Cuba. En France, toutes les voitures TEE inox, ont été retirées de la circulation en 1995.

Ce contrat référence de 5 750 000 €,a été passé en 2001 entre la SNCF, l’Union des chemins de fer cubains (UFC), et la société Empresa Importadora General del Transporte (EIGT), qui en a négocié les termes et les conditions d’importation des matériels, avec la société Devexport, chargée d’assurer le montage financier et le paiement de cette opération. Une commande qui a génèré pour l’établissement périgourdin, quelque 20 000 heures de travail.

Révisées, réhabilitées et adaptées aux conditions de circulation à Cuba, les voitures TEE inox, anciennes, luxueuses, et légendaires voitures du Trans Europe Express (entre autre), ont été livrées par bateau, en trois rames. Les deux premières expéditions ont eu lieu en janvier et mars, la troisième en juin, au départ de Marseille. Un conteneur rempli de pièces détachées et d’outillage, a accompagné chacune d’entre elles. Arrivées à destination, ces voitures étaient immédiatement exploitables, car l’écartement des voies est identique à celui de la France. Elles circulent depuis sur la ligne principale, reliant La Havane à Santiago de Cuba.

La remise à niveau a porté sur l’aménagement intérieur, la révision des bogies et des groupes électrogènes. Si la modification la plus mineure à noter, concerne le système de frein électropneumatique, qui a été déposé, l’intervention la plus importante a intéressé l’accrochage, car les voitures cubaines ont un système d’attelage américain différent du nôtre. Les voitures entre elles, gardent à l’intérieur de la rame leur attelage d’origine, mais, à chaque extrémité des fourgons-générateurs, il a été installé un crochet mécanique, automatique, très résistant. Il permet de faire de la traction et de la compression. Il n’y a donc plus de tampons à cette extrémité du fourgon, celle qui doit être rattachée à la motrice.

L’étude a été confiée à "LAF" (appareils ferroviaires), une filiale de la Compagnie internationale de maintenance (CIM), spécialisée dans le négoce, entre les différentes compagnies ferroviaires mondiales. Chaque rame est encadrée par un fourgon-générateur équipé d’un groupe électrogène, placé à chacune de ses extrémités. Au total, cela fait huit fourgons-générateurs pour quatre rames.

L’énergie nécessaire au fonctionnement des installations électriques de toute la rame, est fournie par un groupe diesel-alternateur de 485 kW (660 ch). Le groupe délivre un courant triphasé 660 V 50 Hz. L’ensemble moteur-alternateur est monté sur un châssis, lui-même solidaire du châssis du véhicule, par l’intermédiaire de supports à cloche, munis de sandwichs antivibratoires du type Kléber Colombes. Le poids de l’ensemble est d’environ 7 300 kg. Le moteur diesel est du type A 12150 SCRI. C’est un moteur à 12 cylindres en V à 45°, suralimenté haute pression, avec air refroidi par circuit d’eau. Il tourne à 1 500 tr/min. Il est alimenté en combustible par des tuyauteries en cuivre calorifugées, à partir de deux réservoirs en inox disposés sous châssis et contenant chacun 780 l. Ces réservoirs sont munis d’un orifice de remplissage des deux cotés de la voiture. Le moteur est muni des sécurités indispensables pour son fonctionnement. Cela concerne notamment la température et la pression de l’eau et de l’huile, mais aussi la survitesse du moteur et la sécurité incendie.

L’ensemble est placé dans un local spécialement aménagé, dont l’insonorisation a été particulièrement soignée. En effet, les cloisons transversales séparant le compartiment moteur de la plate-forme et du compartiment à bagages, font 10 mm d’épaisseur. La production d’air sera assurée par le compresseur de la motrice cubaine, comme cela se fait chez nous, sur nos voitures Corail. L’air circule dans la conduite générale (CG), pour alimenter les freins, et dans la conduite principale (CP), pour tous les organes auxiliaires, tels que les portes par exemple.

Afin de s’assurer du bon fonctionnement de la climatisation, les voitures ont été soumises à des essais de performance climatique, dans l’enceinte spécialisée de l’établissement périgourdin, où l’on a reconstitué pour l’occasion, la chaleur tropicale cubaine. Lors des premiers contacts entre la SNCF et l’UFC, des essais ont été réalisés en 1998, sur une voiture 1ère classe. Suite à la signature du contrat technico-commercial, un deuxième essai a été requis sur une voiture 2ième classe, afin de s’assurer de l’efficacité de la fonction climatisation sur l’ensemble des voitures.

Stéphane Pelletier, spécialiste au service des études techniques de l’El du Périgord, explique la démarche : « La voiture était mise en condition initiale de température et d’hygrométrie tropicales, dans une situation climatique similaire à celle de Cuba, c’est-à-dire 36 °C et 80 % d’humidité, afin de vaincre l’impact de l’inertie métallique de la caisse. Après un préconditionnement de 1 heure 30, le cycle de préréfrigération pouvait alors commencer, avec la simulation de l’occupation du véhicule par les voyageurs. Cette présence humaine est traduite par le biais de tapis équipés de résistances chauffantes (175 W), posées à chaque place, et par des bouilloires posées à même le sol. Il s’agissait là de mesurer la chaleur sensible et la chaleur latente, produites par la sudation et l’expiration des êtres humains. Cette simulation était directement commandée via un PC, et les informations ont été recueillies sur une centrale de mesures, éditant une traçabilité papier. Pour cela, neuf sondes ont été disposées aux points stratégiques de la voiture : une dans chacune des deux salles, une à l’entrée et à la sortie de l’évaporation d’où est générée la climatisation. Trois autres sont placées à l’extérieur, soit une sur chaque face, et une autre sous la caisse de la voiture, afin d’obtenir la température moyenne de l’enceinte. »

Au départ de l’essai, la température à l’intérieur des salles était de 38 °C. À la fin du cycle de préréfrigération, celle-ci s’établissait à 28 °C, une valeur entrant dans la plage des températures prescrites par l’Union internationale des chemins de fer. Après la simulation de l’occupation, elle augmentait de 1 °C, et stagne pendant 3 heures, la température de l’enceinte étant maintenue constante à 36 °C, avec une hygrométrie de 70 %. Une fois l’inertie métallique et celle de la surface vitrée vaincues, la température recommencait à chuter pour atteindre une valeur de 25,75 °C en salle, au bout de 4 heures 30, ce qui était tout à fait conforme au cahier des charges et à la fiche UIC 553.

Deux électriciens, deux caissiers, deux mécanos et un interprète ont fait le déplacement en France pour profiter d’une formation adaptée durant quatre semaines à Périgueux. En retour, deux agents périgourdins de la SNCF sont allés en mission à Cuba pour aider à la mise en route du matériel français. Ce marché résulte de l’effort conjointement mené par les directions Juridique, Financière, des Achats, du Matériel, et de la Traction de la SNCF. Mais l’aventure cubaine n’est pas terminée, puisqu’elle pourrait s’étendre dans un avenir proche, à la fourniture d’autorails et de remorques... !

Rien ne se perd, tout se recycle ! Réhabilitées par l’EI du Périgord, 44 de ces prestigieuses voitures ont été livrées au total en 2001 par la SNCF aux Chemins de fer cubains. Elles sont destinées à circuler sur le principal axe ferroviaire du pays, reliant La Havane à Santiago de Cuba. Merci à Pierre H. pour cet excellent article, interessant e instructif ! 

ACTU : L’atelier belge de Forest s’occupera des Thalys

28 Décembre 2006 , Rédigé par Eric Publié dans #ACTU

 THALYS - L’atelier de Forest de la SNCB se chargera, à partir du 1er janvier 2007, de l’entretien de 20 rames TGV appartenant à la SNCF. C’est ce qui a été conclu dans un accord entre les directions des deux sociétés, opérateurs de chemins de fer.

L’atelier de Forest-Midi, situé aux abords de la gare de Bruxelles-Midi, détient en effet depuis juin 2004 la certification ISO 9001. Cette certification démontre la haute qualité des procédures de travail qui y sont appliquées. Les normes les plus sévères et le haut niveau de qualité de travail de l’atelier ont contribué au nouvel accord entre la Société Nationale des Chemins de Fer Français SNCF et la SNCB.

Selon la nouvelle convention, à partir du 1er janvier prochain, la maintenance de 20 rames TGV Réseau de la SNCF sera transférée à l’atelier de Forest. L’accord prévoit aussi le renouvellement du contrat pour l’entretien, à Forest, de 16 rames Thalys « Paris-Bruxelles-Keulen-Amsterdam ». Cette nouvelle convention a été conclue pour une durée indéterminée qui ne pourra pas être inférieure à 10 ans. La SNCB entend, par cette nouvelle convention, atteindre une efficacité économique optimale du processus industriel, notamment par la spécialisation de l’atelier de Forest dans la maintenance des trains à grande vitesse, la capacité de tourner à pleine charge et par la réduction des stocks de pièces de rechange.

Il existe différents niveaux d’entretien, de l’examen de routine à la visite générale complète. La périodicité des opérations varie de un jour à deux ans en fonction des travaux d’entretien à réaliser et des kilomètres parcourus.

Jusqu’à présent, trente trains à grande vitesse sont entretenus à l’atelier de Forest : dix-sept rames quadritensions pour les services Paris-Bruxelles-Amsterdam-Cologne, dix rames TGV tritensions pour les relations Paris-Bruxelles-Amsterdam et trois Eurostar. A partir d’avril 2007, la maintenance des trois rames Eurostar sera transférée à l’atelier Le Landy de la SNCF, situé près de Paris.

Pour l’atelier de Forest, la charge de travail augmente puisque le nombre de trains à grande vitesse à entretenir passe de trente à quarante-sept. Cette nouvelle charge nécessite le recrutement à court terme, par la SNCB-Holding, de soixante nouveaux techniciens. L’atelier de Forest emploie actuellement 300 techniciens hautement qualifiés, et utilise un matériel d’entretien de dernière génération. En 2004, quarante techniciens de l’ex-Sabena ont rejoint le personnel de l’atelier.

 

A partir du 1er janvier prochain, la maintenance de 20 rames TGV Réseau de la SNCF sera transférée à l’atelier de Forest déjà en charge de la maintenance de trente trains à grande vitesse, comme des rames quadritensions pour les services Paris-Bruxelles-Amsterdam-Cologne, dix rames TGV tritensions pour les relations Paris-Bruxelles-Amsterdam ou encore trois Eurostar... La Belgique, nouvelle plaque tournante de la maintenance ferroviaire desTGV ?

NEWS : Trop de voyageurs dans 2 trains au départ de Paris

27 Décembre 2006 , Rédigé par vousnousils.fr Publié dans #FLASH INFO

 FRANCELa SNCF a indiqué lundi avoir dû mettre en service deux trains supplémentaires pour faire face à un trop grand nombre de voyageurs dimanche dans deux trains partant des gares parisiennes d'Austerlitz et Saint-Lazare, tout en assurant que le problème était resté "limité".

Cet épisode de très forte affluence, enregistré dimanche vers 14H00, a concerné deux trains en partance, l'un pour Cerbère depuis la gare d'Austerlitz et l'autre pour Le Havre depuis Saint-Lazare, a précisé à l'AFP un porte-parole de la SNCF, Philippe Virville, confirmant une information publiée lundi dans Le Parisien.Dans les deux cas, une partie des voyageurs, qui avait réservé, s'est retrouvée confrontée à ceux qui arrivaient sans réservation, celle-ci n'étant pas obligatoire dans toutes les voitures Corail.

"A un moment donné, les gens voulaient absolument monter : ceux qui avaient réservé avaient du mal à accéder et ceux qui n'avaient pas réservé ne voulaient pas laisser monter les autres", a résumé le porte-parole. La SNCF a dû mettre en service deux trains supplémentaires, à destination de Toulouse et du Havre, avec dans chaque cas 10 voitures Corail, et a "rajouté" sur certains trains deux ou trois voitures Corail, selon les possibilités.

"Le phénomène ne s'est pas produit toute la journée, c'est resté limité", a assuré le porte-parole. La SNCF estime qu'il faut "relativiser" ce type de problème d'affluence, soulignant qu'un million de personnes ont voyagé au cours du week-end de Noël qui a cumulé trois facteurs de forte fréquentation : les départs pour la première semaine des vacances scolaires, les traditionnels départs de week-end et ceux pour le réveillon de Noël. Or, contrairement aux TGV, la réservation n'est pas obligatoire sur les trains Corail (sauf les Téoz), ce qui ne permet pas de prévoir "à quelle heure vont partir les clients", rappelle la SNCF.

Le "plan de transports" pour un week-end de grand départs comme celui de Noël est "adapté très longtemps à l'avance", avec une mobilisation de "l'ensemble des moyens", et notamment "toutes les rames TGV", a encore fait valoir le porte-parole. Dans le cas du TGV, avec le système de réservation obligatoire, la SNCF suit l'évolution de la fréquentation, et lorsqu'un un train est complet, elle peut en ouvrir un autre à la réservation.

 

Demande supérieure à l'offre dans les gares parisiennes d'Austerlitz et Saint-Lazare dimanche dernier. Carton rouge à certains passagers dont le comportement laisait à désirer , ceux qui avaient réservé ayant du mal à accéder à leurs places, et ceux qui n'avaient pas réservé ne voulant pas laisser monter les autres...

ACTU : Excellence Française de la Très Grande Vitesse

27 Décembre 2006 , Rédigé par Eric Publié dans #ACTU

 FRANCE - Le ministre des Transports, le président de Réseau Ferré de France, le président d’Alstom Transport et la présidente de la SNCF, ont annoncé le lancement d’un programme d’études autour de l’Excellence Française de la Très Grande Vitesse Ferroviaire.

Ce programme, élaboré conjointement par Réseau Ferré de France, Alstom et la SNCF, vise à définir le transport à grande vitesse des années à venir et à permettre à la France de garder son leadership mondial de la très grande vitesse ferroviaire.

2007 marquera le lancement du programme de l’Excellence Française de la Très Grande vitesse Ferroviaire. Au travers d’un projet d’études techniques dédié à l’Excellence Française de la Très Grande Vitesse Ferroviaire, les 3 partenaires Réseau Ferré de France, Alstom, et la SNCF mettront leur savoir faire en commun afin de modéliser l’amélioration des performances du système ferroviaire Français, avec les futurs passagers au coeur de cette démarche, pour se positionner durablement comme les leaders mondiaux de la très grande vitesse ferroviaire ; et de mettre en place un programme prospectif en vue de définir le transport à grande vitesse à l’horizon des années 2020 à 2050.

Le programme de l’Excellence Française lancé aujourd’hui s’articule autour de la complémentarité des expertises des 3 partenaires et de quatre axes fondamentaux, au service des clients : l’environnement, la sécurité et la performance, la vie à bord et les nouveaux services, et le temps du voyage.

La France dispose aujourd’hui de 1500 kilomètres de lignes ferroviaires à grande vitesse, propriété de Réseau Ferré de France, et d’un parc de 400 rames TGV, construites par Alstom et propriété de la SNCF, permettent à cette dernière d’assurer quotidiennement plus de 650 circulations de la marque TGV. Très peu d’entreprises dans le monde possèdent cette maîtrise de la Très Grande Vitesse Ferroviaire. Un savoir-faire qui repose sur le développement constant de nouvelles technologies, mais aussi sur des années d’expérience. 

La France reste depuis le 18 mai 1990 détentrice absolue du record de vitesse sur rail. Elle a atteint cette année-là les 515.3 km/h avec la rame TGV Atlantique n°325. Les différents records permettent de tester de nouvelles solutions techniques dans des conditions extrêmes, d’acquérir un maximum d’enseignements sur les technologies d’exploitation de la Très Grande Vitesse Ferroviaire et aussi d’assurer aux voyageurs de TGV une sécurité optimale à 300 km/h.

25 ans déjà depuis le lancement du TGV en 1981 et une longueur d’avance...le président d’Alstom Transport et la présidente de la SNCF, ont annoncé le lancement d’un programme d’études autour de l’Excellence Française de la Très Grande Vitesse Ferroviaire

INSOLITE : En voiture dans le hall de gare

26 Décembre 2006 , Rédigé par L'Est Républicain Publié dans #INSOLITE

 FRANCE - Un automobiliste un peu éméché après un réveillon arrosé est rentré avec sa voiture jusque dans le hall de la gare de Strasbourg, dimanche matin, sans comprendre ce qui lui arrivait !

Agé de 32 ans, l'homme s'est introduit vers 5 h 30 dans la gare au volant d'une petite voiture, en passant par l'accès « dépose minute ». Se voyant pris au piège à l'intérieur du bâtiment, il a tenté plusieurs manoeuvres pour trouver une issue, heurtant au passage des piliers du hall ou une porte, avant que la police ne parvienne à l'interpeller.

Incapable de s'expliquer, le conducteur, qui avait un taux d'alcoolémie de 0,5 g dans le sang, a été écroué. Il sera jugé en comparution immédiate pour mise en danger de la vie d'autrui, conduite en état d'ivresse, défaut de maîtrise du véhicule et délit de fuite.

 

""Non Monsieur....  on ne s'arrète pas dans le hall d'une gare quand on est un peu perdu...."