Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

ENVIRONNEMENT : La SNCB est de plus en plus efficaces en matière d’énergie

31 Janvier 2007 , Rédigé par SNCB.be Publié dans #ENVIRONNEMENT

 BELGIQUE - Les entreprises publiques belges deviennent de plus en plus performantes en termes d’efficacité énergétique et d’économie d’énergie. Il reste cependant encore beaucoup d’opportunités d’économiser de l’énergie et de réduire les émissions CO2. Telle est la conclusion d’une journée d’étude internationale “Efficacité énergétique et économie d’énergie au sein des entreprises publiques”, organisée à l’initiative des secrétaires d’Etat Els Van Weert et Bruno Tuybens.

Le 13 juillet 2005, l'Etat fédéral et La Poste, le Groupe SNCB, Belgacom et la Loterie nationale ont en effet conclu un accord afin de réduire la consommation énergétique au niveau des entreprises publiques de 7,5 % d'ici la période 2008-2012. Cet objectif s’ajoutait aux efforts déjà fournis en matière d’efficacité énergétique. L'autorité fédérale assume ainsi sa fonction d'exemple pour atteindre l'objectif de Kyoto. Les premiers résultats ont été révélés aujourd’hui lors de la journée d'étude internationale “Efficacité énergétique et économie d'énergie au sein des entreprises publiques”.

La Secrétaire d'Etat au Développement durable Els Van Weert: " L'Etat doit jouer un rôle moteur en matière de responsabilité sociétale des entreprises. A cet égard, l’utilisation rationnelle et l’efficacité de l’énergie occupe une place centrale. Nous pensons que ces audits et plans d’action nous permettront chaque année d’épargner au minimum 5.5 millions d’euros sur la facture énergétique des entreprises publiques. En plus, chaque année, au minimum 31000 tonnes de CO2 seront émises en moins. Ce sont des résultats financiers et écologiques très encourageants. "

"Le Secrétaire d'Etat aux Entreprises publiques Bruno Tuybens :  « Chaque entreprise publique doit, outre sa gestion habituelle et son rôle social spécifique, également jouer un rôle sociétal au sens large à l’égard de l’ensemble de la société. Plus que les sociétés privées, les entreprises publiques doivent mener une politique qui, dans sa définition et sa mise en œuvre, tienne délibérément compte des effets économiques, sociaux, écologiques ou culturels de l’ensemble du processus entrepreneurial, à court et à long terme. L’année écoulée, les entreprises publiques ont réalisé leur engagement de réduire l’impact environnemental de leur fonctionnement. Entreprendre de manière sociétale et durable a pénétré les esprits des entreprises publiques, et elles peuvent s’en féliciter. »

 
 
 
 
Groupe SNCB
 
Au sein du Groupe SNCB (Infrabel, SNCB, SNCB-Holding) les gares d’Arlon, Gand Saint-Pierre et Roulers, les ateliers à Malines et à Bascoup ainsi que les bâtiments administratifs centraux ont fait l’objet d’un audit. Les résultats globaux montrent une économie potentielle de 5,6% pour l’électricité en non moins de 23,6% au niveau du chauffage. Il faut nuancer ces chiffres, mais il est clair que l’engagement de réduire la consommation d’énergie dans les bâtiments et ateliers de 7,5% d’ici 2012 est réaliste.
 
A l’automne 2006, une vaste campagne de communication et de motivation interne a été lancée afin d’encourager les membres du personnel à utiliser de façon responsable éclairage, chauffage, climatisation, ordinateurs… Des « vigiles énergie » ont également été désignés pour 150 sites.
 
Cependant, la contribution principale du groupe ferroviaire à la société en termes d’économie d’énergie se situe au sein même de l’activité de l’entreprise. En effet, trois quarts de la consommation énergétique du groupe SNCB sont générés directement par le trafic ferroviaire lui-même. En Belgique, le transport ferroviaire ne représente que 3,3% de l’énergie primaire totale consommée par tous les modes de transport et ce pour une part bien plus élevée dans les prestations fournies (6,3% du transport de voyageurs et 10,8% du transport de marchandises). Ce chiffre démontre la meilleure efficacité énergétique du transport ferroviaire. Le bénéfice au niveau de l’émission CO2 est encore plus important. L’ensemble des émissions directes et indirectes ne représentent que 1,6% de la part du secteur de transport tout entier. Tout glissement du transfert modal vers la voie ferrée résulte automatiquement en une réduction relative de la consommation et de l’émission CO2.
 
 
 
Les entreprises publiques sont de plus en plus efficaces en matière d’économie dénergie - A l'instar de plusieurs entreprises publique, la SNCB a ainsi fait l’objet d’un audit qui a montré une économie potentielle de 5,6% pour l’électricité en non moins de 23,6% au niveau du chauffage. L’engagement de réduire la consommation d’énergie dans les bâtiments et ateliers de 7,5% d’ici 2012 devient donc réaliste ; C'est la planète qui va être contente....

NEWS : Les syndicats de la SNCF demandent à être reçus par Anne-Marie Idrac

31 Janvier 2007 , Rédigé par Euroinvestor.fr Publié dans #FLASH INFO

 FRANCE - L'intersyndicale des cheminots, qui appelle à une manifestation nationale à Paris le 8 février pour dénoncer la politique de la direction de la SNCF, notamment les 2.490 suppressions de postes prévues au budget 2007, demande à rencontrer Anne-Marie Idrac avant cette date.

"Le 8 février 2007, des dizaines de milliers de cheminots actifs et retraités seront dans la rue à l'appel de sept organisations syndicales (...) pour manifester leur rejet des choix socio-économiques faits par le gouvernement et la direction de la SNCF, et exprimer leur exigence que dautres orientations soient décidées", écrivent les syndicats dans une lettre ouverte rendue publique mardi et adressée à la présidente de la SNCF Anne-Marie Idrac.

"Malgré quelques avancées obtenues à l'occasion dactions des cheminots (...), nombre de situations demeurent dégradées et les sujets de préoccupation restent nombreux", ajoutent les syndicats."Le budget 2007, que vous venez de décider contre l'avis unanime des organisations syndicales et les conséquences sur l'emploi avec 2.490 suppressions prévues, au Fret en particulier, viennent encore amplifier le mécontentement et les inquiétudes des cheminots", ajoutent les syndicats.

L'intersyndicale CGT, CFDT, FO, CFTC, UNSA, CGC et FGAAC, demande à Anne-Marie Idrac de les "recevoir en audience avant le 8 février". Elle a également adressé une lettre au ministre des Transports Dominique Perben lui demandant la tenue dune réunion en sa présence avant cette date.

Les syndicats demande à rencontre la présidente Idrac pour dénoncer la politique de la direction de la SNCF - "fais pas cette tête là Anne-Marie, ils vont pas te bouffer..."

NEWS : Bombardier reçoit une commande pour la livraison de 140 voitures à plancher bas des CFF

31 Janvier 2007 , Rédigé par Bombardier.com Publié dans #FLASH INFO

 SUISSE - Bombardier Transport a  annoncé aujourd’hui la signature d’un contrat avec les Chemins de fer fédéraux suisses (CFF) pour la livraison de 140 voitures de voyageurs à plancher bas. La valeur de ce contrat s’élève à environ 138 millions d’euros. Le contrat est assorti d’une option pour 48 voitures additionnelles, ce qui porterait la valeur de la commande à environ 181 millions d’euros. La livraison des voitures s’échelonnera entre juillet 2008 et juillet 2012.

Les CFF prévoient d’utiliser les nouvelles voitures à plancher bas climatisées pour remplacer les voitures intermédiaires de sa flotte existante de trains régionaux.

Les sites  Bombardier de Zurich et Villeneuve, en Suisse seront responsables du développement des véhicules de voyageurs modernes. L‘assemblage, la mise en service et la livraison des véhicules seront exécutés par l’usine de Villeneuve. La fabrication des caisses aura lieu à Dunakeszi, Hongrie. Les bogies viendront de Siegen, Allemagne.

« Nos clients attendent beaucoup de nous et nous attendons également beaucoup de nos partenaires », a déclaré Paul Blumenthal, responsable des transports de passagers chez CFF. « L’offre de Bombardier est bonne, j’en suis ravi, en particulier du fait que la partie ouest de la Suisse profitera de cette commande. »

« Nous nous réjouissons d’avoir su développer la meilleure solution pour les CFF  et de pouvoir mettre à leur disposition un produit sur mesure et moderne. » a ajouté Alfred Ruckstuhl, représentant principal du pays, Bombardier Transport Suisse. « Nous développons et produisons depuis plus de 25 ans des véhicules à plancher bas pour le transport de passagers sur rails sur le marché des véhicules normaux et à voie métrique, et nous sommes fiers de pouvoir également livrer les nouvelles voitures de voyageurs à plancher bas pour les CFF. »

Ce nouveau contrat aura un impact considérable sur la future charge de travail du site de Villeneuve. Il générera des emplois supplémentaires et rendra nécessaire des investissements spécifiques au projet concernant les installations de production comme les lignes d’assemblage ou les voies de tests.

 

Bombardier reçoit une commande d’une valeur de 178 millions de dollars US pour la livraison de 140 voitures à plancher bas des CFF en Suisse. Par ici le pognon...

ACTU : Le TGV Bretagne-Pays de la Loire sur la bonne voie

31 Janvier 2007 , Rédigé par Le Moniteur Expert Publié dans #ACTU

 FRANCE - Le ministre des Transports, Dominique Perben, a signé mardi 30 janvier, une convention relative à la desserte ferroviaire des gares du Mans, de Laval, de Vitré et de Sablé-sur-Sarthe, dans le cadre de la réalisation du projet de ligne nouvelle à grande vitesse Bretagne-Pays de la Loire, entre Le Mans et Rennes.

Cette convention a été signée par les présidents du Conseil régional de Bretagne, du Conseil régional des Pays de la Loire, du Conseil général de la Sarthe, du Conseil général de la Mayenne, du Conseil général d’Ille-et-Vilaine, de la communauté de Communes de Sablé-sur-Sarthe, les maires des villes du Mans, de Laval, et de Vitré, ainsi que par le directeur général exécutif de la SNCF et le directeur général de RFF.

"Cet accord apporte une garantie aux villes qui sont actuellement desservies par liaison TGV mais qui ne sont pas situées sur le tracé de la future ligne nouvelle" explique le ministère qui précise que cette garantie porte sur le nombre et la qualité de leur desserte future.

Le ministre a souligné que des avancées importantes ont été faites, tant par l’Etat que par la SNCF, pour améliorer les engagements pris depuis 2001. "Ce sont non seulement les dessertes 2001 qui seront garanties, mais également toutes celles qui ont été mises en place depuis cette date, ainsi que celles qui seront créées lors de la mise en service en juin prochain de la LGV Est-Européenne" explique-t-il. C’est la première fois que la SNCF s’engage sur des dessertes aussi en amont de la préparation d’un projet de ligne nouvelle.

Le ministre a également confirmé le lancement d’études relatives au mode de financement de la ligne nouvelle, et a indiqué que le Conseil d’Etat sera saisi à l’issue des dernières délibérations attendues, dans le courant du mois de mars 2007, afin que le décret déclarant le projet d’utilité publique puisse être pris dans les meilleurs délais.

 

Le ministre des Transports, Dominique Perben, a signé mardi 30 janvier, une convention relative à la desserte ferroviaire des gares du Mans, de Laval, de Vitré et de Sablé-sur-Sarthe. "Jacquo va être content ; j'aurai au moins réussi à faire ça avant avril 2007..."

SORTIR : Salon de la maquette et du modèle réduit à Bruay-la-Buissière

31 Janvier 2007 , Rédigé par echo62.com Publié dans #LOISIRS-FOIRES-EXPOS

 Pour la deuxième année, le Model air club d’Artois organise un salon de la maquette et du modèle réduit, salle Léo-Lagrange à Bruay-la-Buissière (Pas-de-calais) les samedi 24 et dimanche 25 février de 10 h à 19 h.
 
Les visiteurs découvriront des maquettes de trains électriques, de bateaux et d'avions, ainsi que des dioramas. Toute la journée, ils assisteront à des évolutions d'avions et d’hélicoptères, de voitures, de bateaux et même de sous-marins évoluant en piscine... Elles seront commentées par un spécialiste de modélisme.
 
De nombreux participants, clubs et particuliers seront au rendez vous. Retrouvez tous les détails de cette grande manifestation sur notre site Internet : http://www.maca62.fr

 


Ok il n'y aura pas seulement des trains, mais ça vaut peut-être le détour... A voir !

EN BREF : Michel Boyon nommé président du CSA

30 Janvier 2007 , Rédigé par Eric Publié dans #LES BREVES

 FRANCE - La rumeur traînait avec insistance depuis l’automne, mais Jacques Chirac a attendu le dernier moment pour nommer le président de RFF président du CSA (conseil supérieur de l’audiovisuel).

L’ancien directeur de cabinet de Jean-Pierre Raffarin ne sera donc resté que quinze mois à la tête du gestionnaire d’infrastructures ferroviaires...

  

Free-lance : Sitot arrivé, Michel Boyon est déjà sur le départ : "Trop de dettes, trop de problèmes... je me casse au CSA, ça sera plus calme. Merci du coup de main, Jacques... et bye-bye les gars !"

REPORTAGE : Le jeûne, voie payante pour le Rodez-Paris ?

30 Janvier 2007 , Rédigé par liberation.fr Publié dans #REPORTAGE

 FRANCE - La victoire est au bout de la grève de la faim. Après cinq jours de jeûne, le militant citoyen néorural Christophe Schimmel a obtenu que soit reconsidérée la fermeture de la ligne de train directe Rodez-Paris. Un certain ministre de l'Intérieur et de l'Aménagement du territoire, actuellement en campagne présidentielle, n'est peut-être pas pour rien dans ce dénouement.

Il neige et l'homme doit sortir sur la place pour tenter de capter un peu de réseau. Le portable ne passe pas. Perdue sur le causse du Quercy, au bout de kilomètres de bois de chênes et de tas de cailloux, la gare d'Assier, 650 habitants, ne reçoit pas non plus l'ADSL.

Le gréviste de la faim Christophe Schimmel, 53 ans et sans emploi, a son lit, sa chaise et sa bouteille d'eau sous le guichet. Il avait entamé son jeûne parce qu'à cette fracture numérique menaçait de s'ajouter une fracture ferroviaire. «Nous avons symboliquement choisi Assier pour mener cette lutte, mais c'est toute la ligne qui est concernée», explique Christophe Schimmel.

Le train Corail direct Rodez-Paris de 13 heures 19 n'est plus depuis le 10 décembre 2006 qu'un TER souvent bondé dans lequel il faut à tout prix tâcher de monter pour ne pas louper la correspondance à Brive-la-Gaillarde. «Cet autorail est illégal», peste encore Christophe Schimmel. Il se réfère à la loi Pasqua de 1995, qui prévoit qu'une commission départementale d'organisation et de modernisation des services publics doit d'abord être saisie avant tout réaménagement. Le préfet du Lot assure que cette commission s'est effectivement réunie. Dépendant de Sarkozy, le ministre délégué à l'Aménagement du territoire, Christian Estrosi, a tranché : une nouvelle réunion aura lieu le 12 février à Rodez, dans l'Aveyron, avec notamment l'Association de défense de la gare d'Assier et pour la promotion du rail en Midi-Pyrénées... que préside Christophe Schimmel. «Je suis évidemment heureux de cette issue, se réjouit ce dernier. Mais je trouve incroyable qu'il faille aller jusqu'à la grève de la faim pour faire respecter la démocratie...» 

Les cheminots ont soutenu Christophe Schimmel dans son combat. Les élus de gauche aussi. Robert Hue, qui a une maison dans la commune, est passé le saluer un matin. Il cotise d'ailleurs (c'est dix euros) à l'Association de défense de la gare d'Assier. L'intermittent du spectacle Bruno Austin était parmi les soutiens du jeûneur. Lui ne peut vivre à Assier que s'il y a des trains directs pour Paris. La gare dessert en fait un bassin de population de 9 000 habitants, dont une vingtaine de néoruraux.

Le ministre de l'Aménagement du territoire se dit régulièrement préoccupé par le maintien des services en milieu rural. En attendant que son ministre délégué n'intervienne, les amis du train direct Rodez-Paris avaient accroché sur sa façade une banderole qui rebaptisait la gare «Ministère pour le développement des services publics».

 

Après cinq jours de grève de la faim, un militant fait réétudier la suppression du Corail.  On en obtient des choses, en période électorale...

CHIFFRES : Records de ponctualité battus en 2006 aux CFF...

30 Janvier 2007 , Rédigé par ATS Publié dans #CHIFFRES

 SUISSE - Les trains CFF ont battu tous les records de ponctualité en 2006.S'agissant du trafic voyageurs, 96,2% des convois sont arrivés avec moins de cinq minutes de retard, s'est félicité lundi Roland Binz, porte-parole de l'entreprise. Les CFF expliquent cette ponctualité par l'introduction de Rail 2000.

L'horaire est plus dense avec 6500 trains par jour, mais plus stable. En 2005, 95,7% des convois étaient arrivés à l'heure, malgré la panne générale qui avait paralysé le réseau en juin. Pour la 1ère fois, les CFF ont analysé le taux de ponctualité durant les jours ouvrables. Il s'est élevé à 95,9% en 2006.

 

Records de ponctualité battus en 2006 aux CFF : 96,2% des trains sont arrivés avec moins de 5 min. de retard...

... et des chiffres en baisse à la SNCB

30 Janvier 2007 , Rédigé par Lalibre.be Publié dans #CHIFFRES

 BELGIQUE - En 2006, 90,6 % des trains sont arrivés à l'heure ou avec un retard maximum de cinq minutes, soit une diminution de 1,3 % par rapport à 2005.

En outre, 8801 trains ont été supprimés en 2006, contre 8426 en 2005, révèle Infrabel dans un communiqué de presse...

NEWS : De nouvelles rames pour le RER D en Ile-de-France

30 Janvier 2007 , Rédigé par lagazettedescommunes.com Publié dans #FLASH INFO

 FRANCE - La première rame rénovée mise en service par la SNCF sur la ligne du RER D a été présentée le 29 janvier à Paris, en présence notamment de Jean-Paul Huchon, président du conseil régional d'Ile-de-France et du Syndicat des transports d'Ile-de-France (Stif).

La rame présentée gare de Lyon, dans sa nouvelle livrée intérieure - des fauteuils bleus avec appuie-tête rouge, jaune ou vert pomme - est la première d'un lot de 137 rames de banlieue qui seront entièrement "rénovées" dans le cadre d'un programme lancé en 2006, pour 2,094 milliards d'euros.

La plupart de ces rames rénovées (84) seront affectées à la ligne D, les 53 autres étant affectées à d'autres trains de banlieue franciliens. Ces 84 rames, qui devraient toutes être en service d'ici la fin 2008, représenteront les deux tiers des places offertes pour les 470.000 voyageurs quotidiens de ce RER. Les 53 rames supplémentaires, affectées notamment au RER C, rouleront d'ici 2012.

Ce programme d'investissement, financé à parts égales par le Stif et la SNCF, permettra également l'acquisition de 24 automotrices bi-mode (diesel et électrique) du Canadien Bombardier, pour une mise en service prévue fin 2007 sur les lignes non électrifiées de l'Est francilien.

Dans le cadre de ce même programme, 172 rames neuves, fabriquées par le Canadien Bombardier, remplaceront progressivement, à partir de la fin 2009, les trains les plus anciens du réseau transilien, notamment ceux communément appelés les "petits gris".

 

Arrivée En région Ile-de-France de nouvelles rames pour le RER D dans le programme lancé en 2006 pour 2,094 milliards d’euros. exit, les "petit gris"...