Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

REPORTAGE : Des mastodontes et des tortues géantes dans le métro de Madrid

29 Janvier 2007 , Rédigé par futura-sciences.com Publié dans #REPORTAGE

 ESPAGNE - Depuis trois années qu’ils creusent pour agrandir le métro de Madrid, les ouvriers du chantier se sont transformés en paléontologues. Les travaux ont en effet mis au jour une quantité impressionnante de fossiles. Des fragments de carapaces se sont révélés appartenir à une espèce de tortue géante ayant vécu au miocène (23 à 5,3 millions d’années avant le présent). Ces impressionnants fossiles étaient accompagnés de modestes vertébrés, datant de la même époque. Les ouvriers ont aussi dégagé des restes de mastodontes (éléphants géants autrefois très répandus entre 30 millions et deux millions d’années, et appartenant au groupe des proboscidiens, comme les éléphants actuels).

Le plus étonnant est sans doute l’amplitude des époques rencontrées. Le nouveau métro plonge en effet dans une stratigraphie qui parcourt les millions d’années. Après avoir travsersé le miocène et les époques ultérieures du cénozoïque, le métro s'arrêtra sous la future station de l’hôpital Doce de Octubre, à la hauteur d’un campement du paléolithique datant de 40 000 ans. En progressant dans le temps, les rames passeront à proximité de vestiges romains puis traverseront les siècles suivants, ponctués par une ribambelle de pièces de monnaie. Elles finiront dans une fabrique royale de vêtements du 18ème siècle.

Le travail de fouille est encore loin d’être terminé mais n’empêchera pas le métro d’avancer. Quelque 130 tonnes de sédiments extraits du chantier sont en cours d’analyse et ont déjà livré des petits vertébrés et du pollen fossile.

Cette impressionnante collection est surveillée de près par Isabel Martínez-Cubells, vice-conseillère de la Culture et des Sports, et Elira Rodríguez, conseillère municipale chargée des transports, dont les services ont travaillé conjointement. Les découvertes réalisées seront exposées au Musée National d'Archéologie et au Musée National de Sciences Naturelles.

Archéologues et paléontologues apprécient en général les travaux souterrains et le creusement d’un métro en particulier. A Toulouse, en janvier 2003, une tortue géante avait déjà été dégagée sur le trajet de la deuxième ligne du métro…

 

Bric-à-brac : Tortues du miocène, mastodontes du tertiaire, cervidés inconnus dans la région, camps du paléolithique, vestiges romains...  Ok ça fait un peu fouillettes comme ça mais la nouvelle ligne du métro de Madrid a réservé de bien curieuses rencontres à ses premiers visiteurs. Un voyage dans le temps garanti pour les futurs voyageurs de la ligne de métro en construction...

EN BREF : La gare de la Chapelle-Saint-Mesmin sera détruite

29 Janvier 2007 , Rédigé par Radio Intensité.net Publié dans #LES BREVES

 FRANCE - La gare de la Chapelle Saint-Mesmin dans le Loiret est désaffectée depuis une quinzaine d’année. Dans quelques jours, elle n’existera plus.

La mairie, estimant sa réhabilitation trop coûteuse a décidé de la supprimer au grand dam de certains défenseurs du lieu, voyant par là une partie du patrimoine de la ville s’en aller définitivement...

REPORTAGE : "Il faut sauver la ligne Grévy"

29 Janvier 2007 , Rédigé par L'Est Républicain Publié dans #REPORTAGE

 FRANCE - D'un côté, un vaste projet européen de loisirs en phase active : la Véloroute. De l'autre une petite association de passionnés nichée dans le Val d'Amour entre Dole et Mouchard. Elle milite pour la relance touristique de la ligne ferroviaire construite en 1884 à la demande du président de la République Jules Grévy. Ce dernier l'utilisait pour rejoindre sa ville natale de Mont-sous-Vaudrey où il venait s'oxygéner. Las ! Le conseil général du Jura a opté pour la démolition de la ligne présidentielle afin de laisser la place à la Véloroute. Du coup l'association a porté l'affaire devant le tribunal administratif de Besançon pour demander l'annulation de la déclaration d'utilité publique qui condamne la voie ferrée.

Pourtant, à bien y regarder, les deux projets ne sont pas en concurrence ; ils seraient même complémentaires... A l'origine, la voie Grévy courait de Dole à Poligny, utilisée à la fois pour le transport de voyageurs et de marchandises. L'axe Mont-sous-Vaudrey-Poligny fut démonté en 1968 et c'est en juin 2005 que le transport de marchandises a été suspendu par la SNCF sur le tronçon restant qui desservait quelques entreprises du Val d'Amour.

« Actuellement la ligne est toujours classée par RFF, mais elle est en instance de « retranchement » c'est-à-dire neutralisée », explique Denis Ringuet secrétaire de CFVA, l'association du chemin de fer du Val d'Amour dont les statuts ont été déposés en août 2006. Elle réunit 25 passionnés anciens cheminots et autres amoureux des trains.

Denis Ringuet est lui-même un « spécialiste » de la résurrection des petites lignes, puisque ce Bourguignon est à l'origine du train de la vallée de l'Ouche près de Beaune devenu un authentique succès touristique. Installé à Dole, il s'est pris d'affection pour le Val d'Amour tout proche et sa voie « présidentielle ». « C'est une jolie ligne encore en état, la réouvrir en chemin de fer touristique redynamiserait le secteur avec l'apport annuel de 15.000 voyageurs », dit-il.

En parallèle, l'association qui prépare avec soin son argumentaire étudie un volet transport de fret à destination des entreprises riveraines, évalué à 10.000 tonnes de potentiel. L'ensemble de la remise en route est chiffrée à 1,5 million d'euros. « Selon les experts que nous avons consultés il faudrait 12 à 18 mois pour que cet investissement soit réinjecté dans l'économie locale », souligne Denis Ringuet.

Mais voilà qu'à la sortie de Dole la voie devrait être démontée sur un kilomètre pour laisser passer la Véloroute. L'association a apporté sa contribution à l'enquête publique en juillet. « On a constaté qu'à Dole la Véloroute était traitée comme une rocade urbaine, or les cyclotouristes ne sont pas des nuisances mais des apporteurs d'affaires pour l'économie, il est aberrant de les rejeter hors de la ville », s'indigne Denis Ringuet, déçu que les propositions de CFVA à l'enquête n'aient même pas été « lues ».

L'arrêté d'utilité publique dqte de novembre et condamne la ligne « alors que nous avons argumenté sur la complémentarité de la Véloroute et du rail. Avec un peu de bonne volonté on peut concilier les intérêts de tout le monde », dit-il.

Les élus locaux, dont le maire de Mont-sous-Vaudrey Bernard Fraizier, soutiennent le projet de réhabilitation d'autant que la commune fêtera cet été le bicentenaire de la naissance de Jules Grévy. Un dossier très détaillé a été transmis avec espoir au conseil régional. La FNAUT (fédération des usagers des transports) a apporté son soutien à l'association dans sa requête auprès du tribunal administratif.

Enfin des contacts ont été noués avec les Suisses qui ont su avec intelligence exploiter leur patrimoine ferroviaire, comme le train des cimes pour les skieurs et randonneurs, ou le petit train Yverdon-Sainte-Croix. Plébiscité par les touristes il a décuplé la fréquentation des marcheurs, cyclistes et visiteurs des musées horlogers. « Il faut s'inspirer de ces modèles pour créer une solution à la française », explique Denis Ringuet.

  

 
Dans le Jura, une association veut relancer la voie ferrée du président de la IIIe République menacée par la Véloroute... Y'arrivera , y'arriver pas ? affaire à suivre... 

REPORTAGE : Le tunnel entre l'Afrique et l'Europe un des ""plus ambitieux"" chefs d'oeuvre dans le monde

29 Janvier 2007 , Rédigé par avmaroc.com Publié dans #REPORTAGE

 ESPAGNE / MAROC - Le projet de tunnel ferroviaire sous-marin reliant l'Afrique et l'Europe à travers le détroit de Gibraltar deviendrait, s'il est réalisé, l'un des chefs d'oeuvre les plus ""ambitieux"" dans le monde, écrit dimanche le Washington Post.

Ce projet titanesque contribuerait à booster les économies de l'Espagne et de l'Afrique du Nord et changerait complètement la région, a estimé le quotidien, qui cite des responsables marocains et espagnols.

Dans un article daté de Tanger, le journaliste Craig Whitlock rappelle que durant les derniers mois, les gouvernements du Maroc et de l'Espagne ont entrepris des mesures significatives pour faire avancer les plans de construction de ce tunnel ferroviaire.

Après des années de tests géologiques, le Maroc et l'Espagne ont conféré au projet une nouvelle impulsion, l'automne dernier, en confiant à un bureau d'études suisse l'élaboration des études préalables, relève le quotidien américain.

Cependant, de nombreux obstacles persistent et une décision finale quant à la concrétisation du projet ne sera prise que d'ici quelques années, ajoute la même source, notant que des ingénieurs ""optimistes"" prédisent que le projet serait achevé à l'horizon 2025.

Cité par la publication, le ministre de l'Equipement et des Transports, M. Karim Ghellab, a toutefois fait remarquer qu'il n'est pas aisé de prédire une date à cette étape. ''Nous avons déjà accompli un grand travail afin que ce rêve devienne réalité, allant d'une idée, d'un concept vers quelque chose de palpable. Il n'est pas aisé de prédire une date, mais c'est un projet qui se réalisera'', a affirmé M. Ghellab, estimant qu'un jour viendra où des passagers faisant la navette quitteront Séville (Sud de l'Espagne) à 8h du matin et arriveront à 9h30 à leur lieu de travail à Tanger. Ce projet ''va complètement changer notre monde'' a-t-il estimé.

Les responsables au Maroc et en Espagne affirment que les deux gouvernements sont engagés à réaliser ce projet, mais reconnaissent que les obstacles d'ingénierie et d'ordre financier seraient difficiles à surmonter, selon le journal qui précise que si ces responsables n'ont pas avancé de chiffres quant au coût du projet, des analystes privés estiment qu'il pourrait atteindre 6,5 à 13 milliards de dollars.

Selon le quotidien, les deux pays comptent sur l'Union européenne et le secteur privé pour financer ce projet. Le journal a, de même, estimé que le tunnel ferroviaire va en quelque sorte ''refléter les changements qui s'opèrent en terme de commerce et d'immigration accrus entre l'Europe et l'Afrique du Nord''.

A cet égard, la publication rappelle que le nombre des Marocains résidant en Espagne a augmenté durant les dernières années, alors que de nombreux Européens découvrent les charmes du Maroc, pays qui aspire attirer quelque 10 millions de touristes à l'horizon 2010.

""Le tunnel ne sera peut-être pas construit demain, mais ce qui est sûr, c'est qu'il sera emprunté par des millions de personnes"", poursuit le quotidien.

Rien qu'un bras de mer à passer...Selon le Washington Post, un tunnel sous-marin entre l'Afrique et l'Europe serait l'un des "plus ambitieux" chefs d'oeuvre dans le monde. Reste à le creuser...

EN BREF : Accident sur un passage à niveau de la commune du Mont Dore

29 Janvier 2007 , Rédigé par Radiorva.com Publié dans #LES BREVES

 FRANCE - Plus de peur que de mal sur un passage à niveau de la commune du Mont Dore hier soir : Le verglas est à l’origine d’une collision entre un Train Express Régional reliant le Mont Dore à Clermont et une voiture.

Le véhicule avec deux personnes à son bord n’avait pas pu s’arrêter à cause d’une plaque de glace, percuté par l'avant, il a été projeté dans la Dordogne qui coule juste à côté. Par chance les deux occupants sont sortis indemnes de l’accident et le train qui a du subir des réparations a eu 1h30 de retard environ...

LA VIDEO DE LA SEMAINE : Orient Express, mon amour...

28 Janvier 2007 , Rédigé par Eric Publié dans #VIDEOS

L'orient Express.... un train mythique et qui en fait réver plus d'un. Petite vidéo donc cette semaine sur ce train d'exception, réalisée en République tchèque et que l'on ne se lasse pas de voir passer...

 

Bonne vidéo  ;-)

 

Eric

 

ACTU : Eurostar adapte son offre suite à la grève annoncée à l'aéroport de Heathrow

28 Janvier 2007 , Rédigé par Eric Publié dans #ACTU

 EUROSTAR - Eurostar, le train à grande vitesse qui relie la France et la Belgique à la Grande-Bretagne, s’attend à un bond du nombre de voyageurs à la suite de la confirmation des grèves dans les aéroports d’Heathrow et de Gatwick mardi 30 et mercredi 31 janvier.

 

Depuis la confirmation de ces grèves et les nombreuses annulations de vols qui en découlent, Eurostar a déjà observé une hausse des réservations et répond également à de nombreuses demandes de voyageurs qui se tournent désormais vers le train pour leurs déplacements.

Un train Eurostar transporte jusqu’à 750 voyageurs (206 places en Loisir Select et Business Premier, et 544 en classe Standard) soit l’équivalent de six Boeings 737. Plusieurs milliers de billets Eurostar sont encore disponibles pour ces deux jours de grève dans les aéroports britanniques.

Selon Simon Montague, Directeur de la Communication d’Eurostar, « Les grèves à Heathrow et Gatwick obligent de nombreux voyageurs à trouver des solutions alternatives pour leurs déplacements. Ces grèves devraient conduire des milliers de voyageurs à désormais privilégier Eurostar pour l’ensemble de leurs déplacements à Londres, de la même manière que le renforcement des mesures de sécurité dans les aéroports cet été ou que le brouillard qui s’était abattu sur Londres avant Noël avaient convaincu un très grand nombre.

Les personnes qui doivent absolument effectuer un déplacement professionnel lors de ces journées, ou bien celles qui ont prévu une escapade à Londres pourront bénéficier de la tranquillité d’un voyage en Eurostar. Les billets Eurostar sont disponibles à partir de 309 € aller-retour pour ces deux jours».

 

Forte fréquentation des eurostars attendue mardi 30 et mercredi 31 janvier suite de la confirmation des grèves dans les aéroports d’Heathrow et de Gatwick...Pour être à l'heure au Tea break, pensez à réserver...

NEWS : FO appelle les cheminots à manifester

28 Janvier 2007 , Rédigé par Eric Publié dans #FLASH INFO

 FRANCE - Le Bureau Fédéral de Force Ouvrière Cheminots appelle tous les cheminots à participer à la manifestation nationale qui aura lieu à Paris le 8 février prochain.

FO se félicite de l’unité syndicale sur la revendication qu’elle défend pour tous les salariés du rail, à savoir l’application de la réglementation du travail SNCF (Statut cheminot et le RH0077) pour combattre tout risque de dumping social.

Pour Force Ouvrière, la manifestation du 8 février est l’occasion de réaffirmer son attachement indéfectible au régime spécial de retraite, et aux droits actuels ainsi qu’à la structure des Caisses de Retraites et de Prévoyance. Enfin, pour Force Ouvrière, le retour aux 37,5 annuités pour tous (secteur privé et public) pour une pension pleine et entière, est l’affirmation de la solidarité entre tous les salariés avec le maintien du système de retraite par répartition.

 

Le Bureau Fédéral de Force Ouvrière Cheminots appelle tous les cheminots à participer à la manifestation nationale qui aura lieu à Paris le 8 février prochain : "Camaraaaaaaaaaaaaade, avec ton collègue Marcel le gazier, toi aussi vient te poiler à la manif..."

EN BREF : Un problème d'aiguillage à Liestal provoque le retard des trains

28 Janvier 2007 , Rédigé par Edicom Publié dans #LES BREVES

 SUISSE - En raison d'un problème sur un aiguillage, les trains des CFF en partance de Bâle/Liestal ont eu jusqu'à une heure de retard samedi matin.

 

La panne, qui a duré de 07h55 à 09h30, était due au gel. Plusieurs trains Intercity Bâle-Zurich ont dû être déviés, ont indiqué les CFF.. 

ACTU : Les agents SNCF d'Antibes toujours en grève

27 Janvier 2007 , Rédigé par Metrofrance.com / eric Publié dans #ACTU

 FRANCE - On n'en parle pas beaucoup dans le presse mais depuis le 8 janvier, les trente-sept personnes chargées de la gestion des mouvements, de la circulation et de l’aiguillage des trains en gare d’Antibes, et principalement de Cannes-la-Bocca, sont en grève pour, je cite, "dénoncer le manque d’organisation dans la préparation des travaux en cours (la réfection des voies entre Nice et Antibes)”, comme l’indiquait hier Alain Mayer, le représentant CGT des agents de la Bocca. “Nous devons gérer la situation. La charge de travail est multipliée par quatre, puis il y a aussi le stress. Alors, même s’il y a eu du renfort, nous devons faire à deux le boulot de huit personnes.”

Le 25 janvier, les grévistes devaient une nouvelle fois rencontrer la direction niçoise de la SNCF pour trouver une issue à ce conflit. Leurs revendications, qu’ils avaient déjà exposées le 12 décembre – 50 euros supplémentaires pour chaque journée de travail –, n’avaient alors pas été satisfaites. Contactée mardi, la direction régionale de la SNCF précisait “qu’une prime de 12 euros par jour (240 euros par mois environ) avait déjà été proposée aux agents concernés”, et qu’ils “l’avaient acceptée”.

La même direction, pour qui ces cinquante euros journaliers, demandés en “surprime” (soit 1 000 euros mensuels environ), sont  “inacceptables”, précisait hier que “le chantier actuel, qui concerne chaque année près de 400 kilomètres de voies ferrée en France, était nécessaire” pour le bon fonctionnement des réseaux.

 

Concernant les usagers enfin, les utilisateurs réguliers ont pu s’en apercevoir : depuis le début des travaux, le trafic sur la ligne Cannes-Vintimille est très perturbé, les trains ne pouvant circuler que sur une voie.  La SNCF annonce la suppression d’au moins quinze trains par jour sur les quatre-vingt-quinze programmés habituellement, dont “deux seraient directement liés au conflit actuel”. Pour plus de renseignements sur les horaires, rendez-vous sur le site Internet www.ter-sncf.com/paca, appelez le 0891 70 3000 (0,23 euro/min) ou consultez directement les affichages en gare.

 

Depuis le 8 janvier, les trente-sept personnes chargées de la gestion des mouvements, de la circulation et de l’aiguillage des trains en gare d’Antibes sont toujours en grève. Leurs revendications portent sur 50 euros supplémentaires pour chaque journée de travail...