Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

EN BREF : La DB confirme Mehdorn dans ses fonctions

27 Juin 2007 , Rédigé par Eric Publié dans #LES BREVES

logo-db.gif ALLEMAGNE - Le contrat du patron de la Deutsche Bahn Hartmut Mehdorn, qui devait expirer en mai 2008, a été prolongé jusqu’en mai 2011 par le conseil de surveillance de l’entreprise.

Agé de 64 ans, le patron de la DB dirige l’entreprise depuis 1999. Ce délai supplémentaire doit lui permettre de piloter la privatisation partielle, prévue pour 2009...
 
 
Foto: APA/dpa/Roessler

Indéboulonnable : "Les mecs, je suis encore là pour un petit bout de temps ; alors on se mouille la chemise et vous me pétez tous les scores : je veux des résultat toujours plus dingues..."

REPORTAGE : Le TGV Est suscite la grogne des usagers

27 Juin 2007 , Rédigé par Le Figaro Publié dans #REPORTAGE

logo-sncf.jpg FRANCE - ares encore en travaux, salles d'attente sous-dimensionnées, TGV pratiquement tous complets, trains non accessibles avec un abonnement de travail pour les passagers transfrontaliers... Les motifs de mécontentement des voyageurs sont nombreux depuis la mise en service (le 10 juin) du TGV Est européen. Le taux de remplissage des rames a frisé les 100 % avec 500 000 passagers transportés en seize jours d'exploitation. Du jamais vu.

« C'est un énorme succès, bien au-dessus de nos prévisions, reconnaît Mireille Faugères, directrice de Voyageurs France Europe à la SNCF, cette fréquentation exceptionnelle traduit l'effet curiosité, ainsi que le succès remporté par les offres promotionnelles affichées à 10 ou 15 eur. » Chaque jour en effet et ce, jusqu'à la fin de l'été, 5 000 places sont proposées à ces tarifs sur les 35 000 disponibles au total.

La dernière mise en service d'une ligne à grande vitesse - c'était le prolongement du Paris-Lyon jusqu'à Marseille et Montpellier en 2001 - avait été marquée par des incidents d'exploitation engendrant de nombreux retards. Là, ce sont d'autres dysfonctionnements qui sont apparus.

La desserte Paris-Reims alimente les critiques les plus vives : trains systématiquement complets, et pas assez nombreux aux heures de pointe, notamment entre 17 h 27 et 18 h 57 au départ de Paris. « Depuis hier, le train de 7 h 45 au départ de Reims est assuré par une rame double et, dès jeudi dernier, celui de 18 h 57 au départ de Paris a été doublé. Par ailleurs, tout l'été, les vendredis, samedis et dimanches, onze TGV vont être doublés», explique la responsable du réseau grandes lignes qui considère que, globalement, avec 85 % des trains à l'heure, la ponctualité est satisfaisante. Il n'empêche : les passagers trouvent intolérable de subir une quinzaine de minutes de retard sur un trajet de 45 minutes.

Deux éléments expliquent cette sous-capacité. L'Est est desservi avec des rames de 360 sièges à un seul niveau, et non par des duplex de 516 places réservés au Sud-Est et à l'Atlantique. Enfin, seuls 46 trains sont à ce jour en service. Les six manquants arriveront à raison de un par mois.

Air France avait anticipé la mise en service du TGV Est en réduisant de 12 à 8 le nombre de ses vols quotidiens depuis Orly vers Strasbourg et Mulhouse. Ces lignes devraient transporter à terme 500 000 passagers au lieu d'un million par an. Mais, deux semaines après le démarrage du TGV, la compagnie nationale observe un remplissage de ses appareils supérieur à 75 %. C'est donc que l'effet TGV ne joue pas à plein. Les tarifs, souvent attractifs, avec par exemple un aller simple à 49 eur (dont 32 eur de taxes), n'y sont sans doute pas étrangers.

À la Sanef, société qui gère l'autoroute A4 Paris-Strasbourg, on ne note pas de chute de trafic, mais plutôt une modification des comportements et, en particulier, une augmentation des trajets de moyenne distance. Ces cabotages d'une centaine de kilomètres pourraient s'expliquer par la suppression de trains Corail de ville à ville. Ce transfert vers la route contredit les beaux discours environnementaux de la SNCF...
 
 
TGV-EST-1.jpg

Le taux de remplissage des rames a frisé les 100 % lors des seize premiers jours d'exploitation. Du jamais vu ! Et pour cause :Le succès de la nouvelle ligne à grande vitesse dépasse les prévisions. Du coup, les rames sont bondées et la SNCF n'a pas de solution miracle pour augmenter sa capacité.

NEWS : Un train heurte une grue près de Wädenswil et fait quatre blessés

27 Juin 2007 , Rédigé par ATS Publié dans #FLASH INFO

logo-sbb.gif SUISSE - Un train de marchandises a heurté une grue dans la nuit de lundi à mardi à Wädenswil (ZH). Le trafic ferroviaire a été fortement perturbé aujourd'hui jusqu'à midi. Quatre personnes ont été légèrement blessées. Les dégâts sont évalués à un million de francs. 

Mardi peu avant 03h30, un train de marchandises circulant entre Zurich et Coire a heurté le bras d'une grue de chantier postée sur la voie opposée. Un wagon du train et la grue ont déraillé. Le conducteur et trois ouvriers qui travaillaient sur les voies ont été légèrement blessés, selon un communiqué des CFF. Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes de l'accident. 

Le tronçon Wädenswil - Pfäffikon (SZ) est resté fermé au trafic ferroviaire jusqu'à midi, puis rouvert sur une voie. L'autre voie devait être rendue aux trains mercredi matin. Il fallait compter encore avec de légers retards.

Jusqu'à midi, les trains rapides entre Zurich et Coire ont circulé avec une heure de retard environ car ils étaient déviés par le "Rheintal" st-gallois. Quelque 1000 personnes ont utilisé la ligne d'urgence mise en place par les CFF.

NEWS : Tarifs des trains Corail et TER en hausse au 1er juillet

27 Juin 2007 , Rédigé par Tf1.fr Publié dans #FLASH INFO

logo-sncf.jpg FRANCE - A partir de dimanche prochain, les voyageurs utilisant le train pour relier Paris à Clermont-Ferrand devront débourser 1,2 euro supplémentaire. Pour un Bordeaux-Montpellier, ce sera même 1,4 euro de plus. Tels sont quelques exemples des augmentations de tarif que la SNCF prévoit pour les billets des trains Corail et TER, et ce à compter du 1er juillet. La SNCF a annoncé que les prix augmenteront de 10 centimes à 2,9 euros suivant les destinations, pour un plein tarif en seconde classe.

Deux cartes commerciales sont également concernées : la carte Senior qui passe de 53 à 55 euros et la Carte Enfant+ qui augmente d'un euro à 69 euros. La carte Escapade reste au "prix promotionnel" de 85 euros. Le prix des billets de TGV n'est pas concerné par cette augmentation, les tarifs étant généralement réévalués au mois de janvier.
 

guichet-sncf.jpg

Les Corail et les TER plus cher à partir du 1er juillet : usagers, faites l'appoint de monnaie...

VIRTUEL : Voyages-sncf.com lance un site dédié au TGV Est

27 Juin 2007 , Rédigé par journaldunet.com Publié dans #TECHNOLOGIE

logo-sncf.jpg FRANCE - Décidément, le lancement du TGV Est suscite bien des innovations en matière de technologies de l'information. Après la mise à disposition des voyageurs de 1ère et de 2ème classe sur les lignes du TGV Est d'un portail multimédia et d'un accès à Internet, Voyages-sncf.com annonce le lancement d'un site spécifique 320kmh-voyages-sncf.com, permettant aux internautes d'effectuer un voyage virtuel entre Paris et Strasbourg à 320 km/heure aux commandes du tout nouveau TGV. 

Ce site permet en effet de visualiser le film réalisé à bord du TGV et de découvrir le parcours grâce  à une carte Google Maps, le tout étant accompagné par de la musique techno. Enfin, Voyages-sncf.com annonce également le lancement d'un espace éphémère sur Second Life le 28 juin à 21 heures pour fêter le lancement du TGV Est.
 




nvie de découvrir votre trajet sur la LGV Est avant de partir ? c'est désormais possible à 320kmh-voyages-sncf.com, un site de la SNCF à découvrir en cliquant ici

ALLIANCE : Bombardier s'allie à Siemens dans l'espoir de rafler un projet au Royaume-Uni

26 Juin 2007 , Rédigé par Yahoo.com Publié dans #FLASH INFO

logo-br-rouge.gif ROYAUME-UNI - Bombardier Transport vient de former, avec son rival allemand Siemens et d'autres partenaires, un consortium visant à rafler un important contrat de construction de voitures de train au Royaume-Uni. Le projet, lancé par le ministère britannique des Transports au nom des opérateurs ferroviaires privés, prévoit la mise en service et l'entretien de 500 à 2000 nouvelles voitures sur une période de 30 ans. 

Dans un document rendu public en mars, le ministère précise que le projet, baptisé Intercity Express Programme (IEP), est la plus importante initiative d'investissement dans du matériel roulant au Royaume-Uni depuis plus de 30 ans. L'IEP prévoit la construction de voitures électriques, au diesel et hybrides, ce qui rend le projet complexe, selon Bombardier. 

L'échéancier du programme pose aussi un défi: les premières voitures devront rouler en 2012, un laps de temps relativement court. Bombardier et Siemens se partageront également le travail à effectuer. Pour l'instant, le budget de l'IEP n'a pas été rendu public, mais Londres devrait donner des indications à ce sujet au courant de l'été. 

Les autres partenaires de Bombardier et de Siemens au sein du consortium, nommé Express Rail Alliance, sont Angel Trains, un bailleur ferroviaire détenu par le Royal Bank of Scotland Group, et Babcock & Brown, une firme d'investissement australienne.
 



Bombardier Transport vient de former avec l'allemand Siemens et d'autres partenaires un consortium pour remporter un important contrat de construction de voitures de train au Royaume-Uni. Et Alstom dans l'histoire ? ben, aux fraises...

ACQUISITIONS : Deutsche Bahn négocierait pour 700 millions d'euros de rachats

26 Juin 2007 , Rédigé par capital.fr Publié dans #ECONOMIE - FINANCE

logo-db.gif ALLEMAGNE -  Deutsche Bahn , la compagnie ferroviaire allemande en voie de privatisation, est sur le point de conclure le rachat de trois sociétés de logistique hors d'Allemagne pour un montant total de plus de 700 millions d'euros, apprend-on de sources du groupe.

Deutsche Bahn entend selon ces sources consacrer au rachat du britannique EWS et des espagnols Transfesa et Spain-Tir la quasi-totalité des 800 millions d'euros que devrait lui rapporter la vente de sa participation dans la compagnie maritime germano-danoise Scandlines.
 



Flambeur : Le groupe d'Hartmut Mehdorn débourserait 460 millions d'euros pour la totalité du capital d'EWS, 130 millions pour une majorité de Transfesa et 150 millions pour 100% de Spain-Tir. Le conseil d'administration de Deutsche Bahn doit approuver ces acquisitions mercredi... "Eh ouais les mecs, ça se passe comme ça, à la DB..."

HI-TECH : La SNCF relance le concept du 'TGV-WiFi'

26 Juin 2007 , Rédigé par vnunet.fr Publié dans #TECHNOLOGIE

logo-sncf.jpg FRANCE - Le Wi-Fi dans le train va devenir enfin devenir une réalité en France ? Un vieux projet remis sur les rails, pourrait-on dire. La SNCF avait déjà mené des expérimentations dans ce sens mais avec des résultats balbutiants d'un point de vue technique. Cette fois-ci, la compagnie ferroviaire nationale relance un projet de portail multimédia et d'accès à l'Internet sans fil sous la houlette de sa branche Voyageurs France Europe et en coordination avec un pool de groupes industriels.

Si la phase de tests se montre convaincante, ce sont les voyageurs sur les lignes récemment inaugurées du TGV Est européen qui pourront profiter en premier de ce nouveau service Internet sans fil "à très grande vitesse" (on évoque une connexion continue à 320 km/h). Pendant toute la période de validation (technique et commerciale), la connexion sera proposée gratuitement en 1ère et en 2ème classe des trains TGV Est. Et ce, dès l'automne si l'échéancier initial est respecté.

La phase commerciale en vue d'une généralisation du service sur toutes les lignes de TGV n'interviendrait qu'à partir de mi-2008. Mais, là encore, le modèle devra être validé. Le projet repose sur une combinaison de réseaux Wi-Fi et satellite. A l’issue d’un appel d’offre européen, La SNCF a retenu la solution des entreprises Orange Business Services (intégrateur de services, infrastructures, R&D), Alstom (fourniture et de l’installation des équipements Wi-Fi et des serveurs embarqués), Capgemini (réalisation du portail embarqué) et Eutelsat (réseau satellite et installation des antennes installées sur le toit des rames).

En 2003, la SNCF avait déjà testé un service Wi-Fi embarqué dans les trains. L'expérimentation baptisée Clic TGV sur la liaison Paris-Bordeaux-Pau avait duré six mois. Mais elle avait été suspendue à l'époque pour des raisons "d'instabilité de la couverture Wi-Fi dans les trains à grande vitesse en situation de mobilité".
 

Cet automne, la branche SNCF Voyageurs France Europe va mener un test d'accès Internet sans fil à bord des trains à très grande vitesse. Tous à vos claviers : Passion-Trains sera bientôt accessible depuis votre TGV préféré !

NEWS : Un homme écrasé par un train à Mâcon

25 Juin 2007 , Rédigé par Creusot-infos.com Publié dans #FLASH INFO

logo-sncf.jpg FRANCE - Un homme de 43 ans est mort écrasé par un train, ce dimanche en fin de matinée à Mâcon. Il était 11h36 quand les sapeurs pompiers ont été appelés. Plus qu'un accident, tout donne à penser qu'il s'agit d'un suicide. Il s'est produit à 4090 mètres au nord de la gare de Mâcon, sur la ligne PLM «Paris-Lyon-Marseille», dans le sens Dijon-Mâcon.

Pendant tout le temps des opérations de secours et de constat, le trafic SNCF a été fortement perturbé. Certains trains ont affiché jusqu'à une heure de retard. Ce n'est que 2 heures plus tard que le trafic SNCF a pu reprendre normalement dans les deux sens...

NEWS : Les chemins de fer russes, allemands, polonais et biélorusses créent une coentreprise de logistique

25 Juin 2007 , Rédigé par RIA Novosti Publié dans #FLASH INFO

logo-rzd-_russie_.jpglogo-db.giflogo-pkp.jpg   RUSSIE / ALLEMAGNE / BIELORUSSIE / POLOGNE - Les Chemins de fer de Russie (RZD) ont signé avec des entreprises analogues d'Allemagne, de Pologne et de Biélorussie la déclaration conjointe sur la création de l'entreprise conjointe Eurasia Rail Logistic. 

La part du RZD dans le capital social de l'entreprise se monte 40,1%, celle de la Deutsche Bahn (Allemagne) à 34,9% et celle de la PKP (Polskie Koleje Panstwowe) (Pologne), à 15%. Le capital social de l'Eurasia Rail Logistic s'élève à 1,7 million de roubles (50.000 euros). 

L'objectif de la nouvelle coentreprise consiste à optimiser le processus de transport en vue d'améliorer les services et augmenter la quantité des frets transportés entre la Russie et l'Europe occidentale dans le cadre du couloir de transport international Berlin-Varsovie-Minsk-Moscou-Nijni/Novgorod, a indiqué le transporteur ferroviaire russe RZD dans un communiqué lundi.




Hartmut Mehdorn de la DB toujours dans les bons coups : ça roule à l'Est...