Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

HI-TECH : Un ticket train-tram-bus valable partout en Belgique pour 2010 ?

30 Septembre 2007 , Rédigé par rtlinfo.be Publié dans #TECHNOLOGIE

logo-sncb.gif BELGIQUE - Les sociétés SNCB, TEC, STIB et De Lijn avancent à grands pas vers la création d'un titre de transport valable sur tous les réseaux. D'après la Libre Belgique, qui cite, samedi, le rapport d'un groupe de travail, le voeu est de l'introduire en 2010.

Ce titre de transport, géré par Ubigo, une nouvelle société, devrait se présenter sous forme d'une carte à puce. Celle-ci devrait contenir des renseignements sur l'identité du voyageur et sur les formules tarifaires des différentes sociétés. Selon le rapport, elle pourrait servir de porte-monnaie électronique rechargeable.

Ubigo devrait bientôt se muer en une société dont les actionnaires seront les quatre sociétés de transport et le holding SNCB, chacun détenant 20% des parts. Chacun des partenaires a évalué le coût de son investissement: 56,6 millions pour De Lijn, 23,5 millions pour la STIB, 24,1 millions pour les TEC, et 48,3 millions pour la SNCB, soit au total 152,5 millions d'euros. La cellule informatique de la SNCB sera chargée de la mise en place technique de la carte à puce.



Une carte à puce unique pour utiliser les transports en commun belges dans tout le pays ?  l'idée est dans l'air... et devrait voir le jour en 2010. Vraiment très forts, ces belges !

EN BREF : La Région Haute-Normandie fait pression sur la SNCF

30 Septembre 2007 , Rédigé par Eric Publié dans #LES BREVES

logo-sncf.jpg FRANCE - La Haute-Normandie a décidé le 21 septembre dernier de « geler » 100 millions d’euros de crédits destinés à acheter du matériel roulant tant que la SNCF ne prendra pas des « engagements » pour moderniser les liaisons entre la région et Paris.

Ces revendications doivent faire l’objet de nouvelles discussions le 25 octobre avec Anne-Marie Idrac,la présidente de la SNCF...

LA VIDEO DE LA SEMAINE : Le chantier de la LGV Lyon-Turin... comme si vous y étiez !

30 Septembre 2007 , Rédigé par Eric Publié dans #VIDEOS

y8400.jpg  Une fois n'est pas coutume, place aux chantiers du ferroviaire cette semaine sur Passion-Trains avec aujourd'hui un documentaire sur le creusement du tunnel reliant Lyon à Turin, et dont les travaux viennent de démarrer côté français. 

Un chantier gigantesque qui va durer 20 ans et coûter cher : 7,6 milliards d’euros rien que pour le tunnel. Et 12,5 milliards pour l’ensemble de la ligne. Le TGV Lyon-Turin permettra alors de relier les deux villes en 1h45 contre 4h aujourd’hui... 

Alors prêt pour votre visite de chantier ? enfilez casque, chaussures de sécurité et baudrier de haute visibilité... c'es parti !

Bonne vidéo et à la semaine prochaine  ;-) 

Eric
 

INDUSTRIE : Alstom développe la maintenance et le service avec TLS

29 Septembre 2007 , Rédigé par creusot-infos.com Publié dans #LE SAVIEZ VOUS

logo-alstom.gif FRANCE - C'est une activité méconnue et pourtant en pleine expansion. Alstom développe une activité de maintenance et de service qui emploie déjà une trentaine de personnes. À découvrir samedi à l'occasion des portes ouvertes de l'entreprise.

«C’est bien simple, on accompagne la vie du train de sa conception jusqu’à sa fin de vie»
, lâche Alain Chanliau. Il dirige, au sein d’Alstom Le Creusot, l’activité TLS (Train Line Services Operations France). L’objectif avoué est de prolonger de 10 à 30 ans la vie des trains, des trams ou des métros. Les services de TLS sont implantés au cœur d’Alstom Le Creusot, là où ont été fabriqués les bogies du record du monde TGV. Des bogies qui sont d’ailleurs revenus pour être expertisés et évalués dans les services de TLS.

«Il faut bien voir que l’on s’appuie sur l’expertise du centre d’excellence d’Alstom au Creusot»
, souligne Alain Chanliau. «Nous utilisons tous les moyens du site, pour travailler sur l’ensemble des bogies et les sous-ensembles».

Avec des compétences adoptées bien au-delà des frontières hexagonales, puisque TLS a installé un atelier de maintenance au Vietnamm et est actuellement en réflexion pour une opération au Caire. Et TLS est également en train d’opérer un transfert de technologie, en réparation, à Calgary au Canada. Créée il y a dix ans, l’activité est en pleine expansion. Ainsi, elle emploie 30 personnes aujourd’hui, soit un tiers de plus qu’en 2006. Et TLS prévoit d’autres embauches au cours des prochains mois. «Nous avons une perspective de développement de +35% à l’horizon 2008/2009», annonce Alain Chanliau.

Actuellement les opérateurs travaillent de façon intensive sur les bogies du Val de Lille. «Cela concerne 38 rames et 152 bogies». Une opération de 3 millions d’euros pour le seul site du Creusot qui aura totalisé, cette année près de 11 millions d’euros de chiffre d’affaires.

Pour le prochain exercice, TLS Le Creusot visera de 17 à 18 millions d’euros, tandis que celui de TLS France devrait s’étalier à plus de 100 millions d’euros. Il est vrai que l’activité développée par Alstom ne manque pas d’attrait. Car le prolongement de vie du matériel offre un gain qui peut aller de 33 à 50% par rapport à du matériel neuf.

Et n’allez surtout pas croire que les opérations concernent uniquement le matériel ancien. Ainsi TLS, qui a aussi une mission d’expertise, a récemment changé des systèmes de freinage des TGV Duplex.
 
TLS2.jpg

Alain Chanliau dirige TLS au Creusot. Un service d'Alstom qui a analysé les bogies du record du monde du TGV... et
qui, en plus d'une mission d’expertise, a pour objectif de prolonger de 10 à 30 ans la vie des trains, des trams ou des métros.

NEWS : Le port du Havre va bénéficier de l’extension de la desserte ferroviaire de la CMA CGM

29 Septembre 2007 , Rédigé par filfax.com Publié dans #FLASH INFO

logo-veolia-transport.gif FRANCE - Le port du Havre apparaît comme l’un des principaux pôles desservis par les navettes ferroviaires privés que la compagnie maritime CMA CGM met progressivement en place en Europe. A la fin de l’année, plusieurs rotations par semaine seront en place entre le port normand et Lyon, Marseille, Dourges (Lille), Clermont-Ferrand, Bonneuil (Paris) ainsi que Mannheim (Bade-Wurtemberg). 

La mise en place de ses dessertes devrait permettre de redonner dans ce port des couleurs au ferroviaire dont la part n’a cessé de baisser depuis vingt ans au profit de la route et du fluvial...
 
 
 


Le ferroviaire privé au secours du port du Havre ?  D'ici à la fin de l’année, plusieurs rotations par semaine seront mises en place entre différente villes de France et d'Allemagne.

REPORTAGE : En pleine mutation, le fret ferroviaire entame sa « guerre » du rail

29 Septembre 2007 , Rédigé par lavoixeco.com Publié dans #REPORTAGE

logo-sncf.jpg FRANCE - 25 à 30% du marché national du fret ferroviaire transitent par le Nord - Pas-de-Calais, première région française en la matière. Mais depuis le 1er avril 2006, ce marché s'est ouvert à la concurrence, rognant ainsi sur le traditionnel monopole de la SNCF. De 1 % du trafic à la fin 2006, 5 % en 2007, les professionnels estiment que les prestataires privés (tels Véolia Cargo) pourraient représenter à l'horizon 2010 environ 10 % du marché. En région, des entreprises importantes comme les Carrières du Boulonnais ont franchi le pas et font appel à des opérateurs privés pour leurs expéditions.

« Le fret ferroviaire est en pleine mutation », reconnaît Michel Boudoussier, directeur régional de la SNCF. Et « guerre commerciale » oblige, la discrétion règne sur les chiffres. Au niveau national, la branche fret SNCF a accusé une perte courante de 260 millions d'euros en 2006, mais le trafic s'est redressé, avec une hausse de 3,5 % sur le premier semestre 2007. Paradoxalement, à fin juillet 2007, le trafic régional du fret n'a pas profité de cette reprise, enregistrant une baisse en tonnage de 3 % pour une baisse du chiffre d'affaires de 2,5 %, par rapport à l'année précédente.

« Pourtant, nous avons eu un mois de juillet exceptionnel avec une hausse de 6,9 % en tonnage et de 8,2 % en euros , explique Michel Boudoussier. Les nouveaux entrants sont très actifs sur notre région. D'autre part, l'objectif de massifier les trafics sur les grands axes a entraîné des reports de trafics vers la Belgique, via la Lorraine ».

Cela se traduit par un net repli du trafic fret régional de produits chimiques et de matériaux de construction. Les transports de produits sidérurgiques progressent par contre sur les sites de Dunkerque (Arcelor Mittal), en lien avec la forte demande mondiale en matière d'acier.

Face à la situation d'urgence du fret, la SNCF a engagé un programme d'action visant le haut débit ferroviaire et l'abandon des trafics les plus déficitaires. Cela se traduira en région par une révision des dessertes fret sur le secteur de Boulogne : « On va massifier les flux par trains entiers pour éviter les wagons isolés ».

D'autre part, la SNCF va désormais déléguer son activité transit dans le tunnel sous la Manche à Eurotunnel : « Les contraintes du tunnel nous font perdre 15 millions d'euros par an. Nous voulons diviser par deux le coût du transit. » Enfin, le directeur régional SNCF veut continuer à développer le trafic vers la Belgique et les ports d'Anvers et Rotterdam, qui représentent actuellement 10 % de l'activité fret régionale. Après tout, le marché du fret étant libéralisé, il peut aussi profiter à la SNCF dans l'autre sens...
 


Face à la concurrence des opérateurs privés qui ont pris 5 % du marché, la SNCF s'est engagée dans la remise à flot de son fret ferroviaire. Michel Boudoussier, directeur régional Nord - Pas-de-Calais de la SNCF, première région fret de France, doit aussi faire face aux mutations. Sa stratégie : développer le trafic vers la Belgique.

ACTU : la grève des conducteurs de train semble "inéluctable" en Allemagne

29 Septembre 2007 , Rédigé par Le Monde.fr Publié dans #ACTU

logo-db.gif ALLEMAGNE - La grève semble désormais inéluctable dans les chemins de fer allemands, alors qu'aucun accord n'a été conclu entre le syndicat allemand GDL des conducteurs de train et la Deutsche Bahn (DB), la trêve expirant le dimanche 30 septembre. La négociatrice de la DB, Margret Suckale, s'est dit, vendredi 28 septembre, "préparée" à une grève en début de semaine, indiquant que la société laissait sa "porte ouverte" au syndicat GDL, mais qu'elle ne "prendrait plus l'initiative de proposer" des négociations.

Le syndicat des conducteurs a annoncé qu'il allait organiser une conférence de presse lundi 1er octobre pour dévoiler ses intentions. Mais Manfred Schell, le patron du syndicat GDL, a d'ores et déjà précisé à le quotidien de presse Frankfurter Allgemeine Zeitung que "les conducteurs ne perturberont pas la fête nationale [mercredi 3 octobre] avec des mouvements sociaux".

Selon Mme Suckale, Manfred Schell a refusé l'ultime proposition de la Deutsche Bahn, à savoir une hausse de 10 % au total du salaire des conducteurs de train, et maintenu sa revendication d'une hausse de plus de 30 %, avec une convention collective séparée pour les conducteurs. M. Schell a qualifié cette semaine de "provocation" l'attitude de Deutsche Bahn.

Le 8 août, la justice allemande avait interdit une grève de ce même syndicat, au motif qu'elle était trop lourde de conséquences financières. Une grève des conducteurs pourrait être le plus important mouvement social dans les chemins de fer allemands depuis quinze ans.
 



Veillée d'armes avant une grève dans le transport ferroviaire Outre-Rhin : aucun accord n'ayant été conclu entre le syndicat allemand GDL des conducteurs de train et la Deutsche Bahn depuis le 08 aout dernier, la grève semble désormais inéluctable dans les chemins de fer allemands... "Günter, tiens toi droit, on est filmé..." 

SORTIR : Journée Portes-Ouvertes Alstom Le Creusot

28 Septembre 2007 , Rédigé par transport.alstom.com Publié dans #LOISIRS-FOIRES-EXPOS

logo-alstom.gif FRANCE - Les 530 employés du site Alstom Transport accueillent leurs familles et le grand public, samedi 29 septembre 2007, entre 10h et 17h. Cet événement ouvre les portes du centre d’excellence mondial d’Alstom Transport, spécialisé dans les bogies. Au fil d’un circuit de visite conçu et animé par les employés, sont présentés : 

- les différentes activités de l’établissement,
- les métiers à haute valeur ajoutée et forte technicité,
- les moyens techniques d’ingénierie, de test et de production du site,
- l’investissement dans de nouvelles machines de production. 

En plus des activités et des produits de l’établissement, les visiteurs peuvent découvrir de nombreuses animations : visite d’une motrice de TGV et d’une locomotive Fret, démonstrations au Bureau d’études, exposition de bogies, circuit ferroviaire miniature … Les visiteurs pourront revivre le record mondial de vitesse sur rail du 3 avril dernier à travers films et conférence. Ils découvriront en avant-première un bogie AGVTM, qui équipera la nouvelle génération de trains à très grande vitesse d’Alstom et qui a été testé sur le train du record. 

Ouverture sur l’innovation et l’excellence aux Ateliers Alstom du Creusot entre 10 et 17h ce samedi - L'entrée est libre, avis aux amateurs !  Adresse : Alstom Transport – Rue Baptiste Marcet – Porte Magenta – Le Creusot

NEWS : Une jeune fille tuée par un TER en voulant récupérer son lecteur MP3

28 Septembre 2007 , Rédigé par Tageblatt.lu Publié dans #FLASH INFO

logo-sncf.jpg FRANCE - Une jeune fille de 16 ans a été tuée jeudi matin par un TER alors qu'elle traversait les voies à la gare de Wattignies-Templemars (Nord) pour récupérer son lecteur MP3, a-t-on appris de source proche de l'enquête.

Vers 07H15, l'adolescente attendait sur le quai son TER pour se rendre à Lille, quand elle a "travers(é) précipitamment les voies en dehors du passage à niveau prévu à cet effet", a expliqué de son côté la SNCF, dans un communiqué. La jeune fille a alors été fauchée par un train qui circulait à 120 km/h, a indiqué la SNCF, en précisant qu'elle était décédée "sur le coup". D'après une source proche de l'enquête, la lycéenne, originaire de Templemars, à une douzaine de kilomètres de Lille, aurait fait demi-tour après s'être aperçue que son lecteur MP3 était tombé sur les voies. La SNCF a exprimé devant ce drame "sa plus vive émotion" et rappelé qu'il était "capital de respecter les interdictions de traversée des voies signalées en gare".

Selon un porte-parole de la SNCF, à la gare de Wattignies-Templemars, "les pancartes d'interdiction absolue de traverser les voies sont bien présentes. (Les usagers) empruntent un portillon pour accéder aux quais, tout est bien visible".

Drame dans le Nord : un lycéenne a trouvé la mort  en gare de Wattignies-Templemars pour avoir voulu récupérer son lecteur MP3 était tombé sur la voie... sur laquelle circulait un TER à 120 km/h. La victime est morte sur le coup.

NEWS : Les ateliers industriels des CFF changent de propriétaire

28 Septembre 2007 , Rédigé par journaldujura.ch Publié dans #FLASH INFO

logo-sbb.gif SUISSE - Les ateliers industriels des CFF changent de propriétaire : Alstom Rail Service SA reprend les ateliers industriels des CFF au 1er janvier 2008.


Le groupe français a présenté ses objectifs. Il compte faire des ateliers industriels biennois le centre européen d'expertise des moteurs diesel des locomotives. "A l'heure où le transport de marchandises et le marché ferroviaire est en pleine croissance, nous souhaitons offrir davantage de services", a expliqué Dominique Pouliquen, directeur des activités de service pour Alstom Transport.
 

popup

Nouveau prorio pour les ateliers industriels des CFF : c'est Alstom Rail Service SA qui reprendra les clefs des ateliers au 1er janvier 2008. "Mmm je garde la déco, mais je vais changer un peu le mobilier..."