Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

INNOVATION : Toyota va développer un bus allant sur route et sur rail

26 Mai 2008 , Rédigé par lexpansion.com Publié dans #FLASH INFO

 JAPON - Voilà qui devrait intéresser Densha Otaku, une de nos fidèles lecteurs, toujours en quête de la meilleure photo possible sur les trains japonais et français... Toyota et sa filiale de camions Hino ont en effet annoncé lundi qu'ils allaient participer au développement de bus capables de se déplacer sur route et sur rail. Les deux constructeurs vont prêter main forte à la compagnie de chemin de fer nippone, JR Hokkaido, qui a commencé à développer dès 2004 des « wagon-bus ».

Il y a un an, la compagnie a mis en place un premier prototype fonctionnel. Il est équipé de huit roues, quatre grosses à pneus et quatre plus petites en fer, similaires à celles de trains. La nouvelle version que JR Hokkaido et le groupe Toyota prévoient de développer d'ici le mois de juin devrait accueillir 25 personnes contre 12 pour le prototype actuel.

Le « wagon-bus » permettrait de faire des économies sur les coûts d'infrastructures et d'exploitation car il permet de planifier des circuits modulables entre voies ferrées et routes en fonction de la demande...
 


"... Euh... ouais, cool, mais non, Densha : là, c'est le modèle français, pas japonais... t'as pas un meilleur cliché s'il te plait ?"

ARRESTATION : Pris en flagrant délit de vol... de 500 kg de rails !

25 Mai 2008 , Rédigé par La Provence.com Publié dans #FLASH INFO

 FRANCE - Jeudi vers 17 heures, chemin des Abeillers à Orange, en limite de la commune de Jonquières, les policiers municipaux orangeois et les gendarmes ont surpris une femme et deux hommes en pleine action : ils ont été pris en flagrant délit en train de tronçonner la voie de chemin de fer ! Une perquisition dans leur fourgon a permis de découvrir quelque 500kg de rails, avec tout le matériel nécessaire pour se livrer à ce genre de méfait.

Sans doute à des fins de revente de matière première. De plus, la jeune fille devra expliquer, devant la barre du tribunal, pourquoi elle était en possession de trois barrettes de cannabis. Ces trois jeunes Orangeois (dont un mineur) comparaitront prochainement devant la justice.
 
 

Les rois de la loose :  3 individus se font chopper... pendant qu'ils dérobaient du rail. Planquez vous : les pieds nickelés sont de retour... à quand le vol du ballast et des traverses ???  

LA VIDEO DE LA SEMAINE : Le fret sur le rail... et dans tous ses états !

25 Mai 2008 , Rédigé par Eric Publié dans #VIDEOS

Du fret sur Passion-Trains cette semaine ! je vous propose aujourd'hui une sélection de différents trains marchandises circulant sur le réseau ferroviaire allemand, tant nationaux qu'étrangers, et aussi bien de la DB que de compagnies privées comme ERS (avec ses incontournables locomotives de la class 66, comme pour EWS our Euro Cargo Rail !)

Mais c'est l'occasion aussi de décrouvrir un "panel"  assez complet des différentes locomotives de la Deutsche Bahn, dans leur livrée rouge incontournable. BR 140, BR 152, BR 185... vous aurez l'embarras du choix ; à vous simplement de les reconnaitre avant que le numéro de série ne s'incruste à l'écran !

Enfin, et cerise sur le gateau : la vidéo nous offre également quelques plans d'une locomotive Astom... en Livrée Fret SNCF, siouplait ! sans doute une BB 37000, si on considère que la vidéo a été tournée en Allemagne et que les BB 27000 ne sont utilisées que dans le cadre des liaisons intérieurs... les fans de ce modèle dont je fais partie apprécieront. La preuves en images, tout de suite !

Bonne vidéo et à la semaine prochaine   ;-)

Eric

JUSTICE : Condamnation après la tragédie du Transrapid

25 Mai 2008 , Rédigé par Euronews.fr Publié dans #FLASH INFO

 ALLEMAGNE - Les deux accusés qui dirigeaient la société exploitant la voie d'essai du Transrapid en Allemagne viennent d'être jugés. Ils écopent de 20 000 et 24 000 euros d'amende, mais risquaient 5 ans de prison. L'avocat des familles appelle "les inculpés à ne pas faire appel, afin que ses clients puissent enfin trouver la sérénité."

Le 22 septembre 2006, 31 personnes sont à bord du Transrapid, le train à sustentation magnétique, pour un parcours d'essai. A 170 km/h, le train percute un véhicule d'inspection laissé sur la voie. Dans le choc, 23 personnes vont mourir.

Depuis, ce fleuron de la technologie allemande n'a connu que des échecs commerciaux, il est simplement exploité sur une courte ligne, en Chine.
 


L'accident du train à sustentation magnétique "Transrapid" avait fait 23 morts... La justice s'est prononcé : ce sera 20 000 et 24 000 euros d'amende pour les prévenus, et pas de prison. Bon... une décision de justice quelque peu curieuse : mais sans commentaire...

SERVICE : La SNCF et La Poste proposent la carte Regliss aux jeunes

24 Mai 2008 , Rédigé par Eric Publié dans #FLASH INFO

 FRANCE - La SNCF et La Banque Postale ont conclu un partenariat pour émettre une carte bancaire prépayée destinée au marché des jeunes et plus particulièrement des 12-17 ans. La sortie nationale de ce nouveau produit dénommé « Regliss » est prévue en novembre 2008.

L'objectif de la SNCF est de bâtir une offre de carte bancaire dédiée à la cible des jeunes afin de les fidéliser et de créer des services innovants et différenciants face à la concurrence à venir. Ce produit pratique, original et novateur proposera des services bancaires combinés à des services exclusifs de la SNCF. La carte prépayée Regliss permettra aux jeunes voyageurs de disposer d'une somme d'argent définie et créditée par leurs parents pour effectuer des retraits, et régler tout type d'achats partout en France ou à l'étranger.

La Carte Regliss sera aussi l'occasion de sensibiliser les jeunes aux problématiques de développement durable. En effet, cette carte de l'eco-mobilité incitera au « voyager propre » grâce au train.
 


Et une de plus : En collaboration avec la SNCF, la banque Postale, le secteur bancaire de La Poste (vous savez bien : cette entreprise publique qui augmente les tarifs de ses colissimo plus vite qu'elle n'a le temps de le confirmer à ses clients !) propose désormais  "Regliss", une carte bancaire prépayée destinée au marché des jeunes et plus particulièrement des 12-17 ans. Mouais... bon... Les jeunes, encore et toujours la cible du consumérisme à outrance...

TRAFIC : Les CFF promettent plus de places assises dans les trains en 2009

24 Mai 2008 , Rédigé par TDG.ch Publié dans #FLASH INFO

 SUISSE - Le nombre de voyageurs à utiliser le rail est en constante augmentation. En 2007, la hausse était de 7,6% et une forte augmentation se dessine à nouveau pour 2008. Cette croissance de la clientèle entraîne un manque de places assises aux heures de pointe.

Des amélioration seront donc introduites avec le changement d'horaire du 14 décembre 2009: certains trains Intercity seront rallongés et tractés par deux locomotives et des trains supplémentaires lancés aux heures de pointe sur certaines lignes comme, en Suisse romande, Lausanne-Genève et Neuchâtel-Lausanne.

 

Les CFF veulent étendre encore leur offre avec l'horaire 2009. Ils promettent davantage de trains et de places assises. D'ici 2030, l'ancienne régie fédérale prévoit d'investir près de 19 milliards de francs pour du matériel roulant neuf...

CONTRAT : Nouveau contrat pour Bombardier en Suède

24 Mai 2008 , Rédigé par Bombardier.com Publié dans #ECONOMIE - FINANCE

 SUEDE - Les chemins de fer d’État suédois, SJ AB, ont annoncé le 22 mai dernier qu’ils vont accroître leur parc de trains à grande vitesse BOMBARDIER REGINA. La valeur du contrat pour 20 nouveaux trains de quatre voitures est évaluée à environ 221 millions d’euros. Les livraisons s’échelonneront entre avril et août 2010. Ce contrat comprend une option pour 20 autres trains.

Le parc étendu de trains REGINA fournira au nombre croissant de voyageurs de la SJ le niveau le plus élevé de confort et de service. Les améliorations apportées à ces nouveaux trains comprennent une caisse plus large, une plus grande souplesse et des aménagements intérieurs confortables. En première classe, les voyageurs continueront de profiter d’un service aux sièges, d’un bistro, d’une connexion à Internet en train et d’infodivertissement, de faibles niveaux de bruit et d'un aménagement intérieur de la plus grande qualité.

Le train REGINA convient à différents types d’exploitation ferroviaire comme le trafic régional, interrégional ou interurbain. Plus de 70 trains REGINA sont soit actuellement exploités en Scandinavie ou y ont été commandés. Les trains sont en effet conçus et certifiés pour affronter les rigueurs climatiques des pays nordiques. L’équipement novateur de propulsion et de contrôle BOMBARDIER MITRAC, offrant par exemple un système de freinage par récupération, réduit au minimum la consommation d’énergie des trains et peut entraîner jusqu’à 20 % d’économie comparativement à la génération antérieure de trains grande vitesse. Des bogies à essieux radiaux réduisent au minimum les forces qui s’exercent sur les voies et donc leur usure.

« Ces nouveaux trains compléteront parfaitement ceux que nous avons déjà dans notre parc, a déclaré le chef de la direction de la SJ, Jan Forsberg. Ils offrent le même confort et la même vitesse que nos trains X2000 courants et ils répondent au besoin de souplesse de nos trains régionaux. Nous avons également apporté une grande attention au confort et au design, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur. »

 « Nous sommes ravis de cette nouvelle commande de notre important client qu’est la SJ, a commenté le président de la division Trains de grandes lignes et métros de Bombardier, Stéphane Rambaud-Measson. Ces trains REGINA assurent un niveau de fiabilité et de confort qui jettent les bases des trains de l’avenir. Les trains REGINA offrent un confort accru aux passagers et sont en mesure d’affronter les hivers rigoureux de la Scandinavie. Bombardier est fière de cette réalisation et de la relation positive établie avec la SJ. »

La gestion du projet et l’ingénierie principale s’effectueront à Västerås, en Suède, où le système de propulsion BOMBARDIER MITRAC sera également conçu et fabriqué. Les véhicules seront conçus et assemblés dans les installations de Bombardier à Hennigsdorf, tandis que les caisses seront fabriquées à Görlitz et les bogies à Siegen, en Allemagne.

Chaque jour, près de 100 000 personnes empruntent les trains de la SJ vers plus de 350 destinations – de Malmö, dans le sud, jusqu’à Storlien, dans le nord de la Suède. En 2007, la SJ a enregistré des ventes nettes de 8,3 milliards de couronnes suédoises. Un total de 3 500 employés de la SJ collabore pour offrir aux clients des déplacements confortables, sûrs, simples et efficaces. Tous les déplacements à bord des trains électriques de la SJ comportent l’écolabel du bon choix environnemental de la Société pour la conservation de la nature de la Suède et ils se conforment aux normes les plus strictes en ce qui concerne les émissions, la consommation d’énergie et l’utilisation de produits chimiques.



Bombardier a remporté une commande de 221 millions d’euros des chemins de fer d’état suédois pour des trains "REGINA", plus respectueux de l’environnement Les nouveaux trains sont fondés sur la plate-forme éprouvée BOMBARDIER REGINA pour un niveau élevé de fiabilité dès le départ. La Scandinavie, le nouvel Eldorado des canadiens ?

VOL : ils volent du cuivre sur la voie ferrée... pour "payer les jours de grève"

24 Mai 2008 , Rédigé par La Provence.com / Le post.fr Publié dans #FLASH INFO

 FRANCE - Les policiers de la Brigade de sûreté urbaine de Marseille ont surpris mercredi soir, en flagrant délit, trois individus qui volaient du cuivre sur une voie ferrée en construction, à hauteur de Saint-Louis, dans le 15° arrondissement. Les trois interpellés sont des agents de la SNCF.

Au moment de leur interpellation, ils venaient de sectionner plusieurs dizaines de mètres de câbles, selon les sources policières citées par La Provence. "Ils ont pas sectionné mais récupéré du vieux câble qui trainait sur la voie", affirme pour "relativiser "un internaute sur le site de La Provence.

Quoiqu'il en soit, les suspects ont été placés en garde à vue, puis mis en examen et placés sous contrôle judiciaire. Pour l'anecdote, ils auraient avoué avoir commis ce délit afin "de payer les jours de grève", selon La Provence. Il n'est pas certain que les autres cheminots apprécient cette façon très personnelle de se rembourser...




L'excuse à deux balles: "Oui Monsieur l'agent... j'ai volé du cable électrique pour payé mes jours de grève... et aussi une baguette à la boulangerie pour nourrir mes gosses, à Carrefour le dernier jeu à la mode pour  leur playstation 3, ainsi qu'une petite culotte pour la fête des mère et une BMW sur le parking pour pouvoir aller travailler. Les temps sont durs, vous savez..." Faire grève serait il  un luxe ?!? Nooooooooooooon...

INSOLITE : Deux hommes ivres tentent de voler... un train

24 Mai 2008 , Rédigé par RTL Info.be Publié dans #INSOLITE

 BELGIQUE - Deux hommes ivres qui ont essayé de voler un train mercredi soir à Aarschot en voulaient en fait à la locomotive d'un train de voyageurs et pas à un train de marchandises chargé de nouvelles voitures, a indiqué jeudi un porte-parole de la SNCB.

Le parquet de Louvain avait indiqué jeudi matin que les deux hommes, en état d'ébriété, avaient essayé de voler un train de marchandises, mais il semble finalement que ce ne soit pas le cas. "Selon la police d'Aarschot, les deux malfrats s'activaient autour de la locomotive d'un train de voyageurs", a expliqué le porte-parole. Ce n'est donc pas le train de marchandises qui était visé.

Une nouvelle locomotive coûte facilement 3,5 millions d'euros et même les vieux modèles valent des centaines de milliers d'euros, a encore précisé le porte-parole de la SNCB. Il a aussi émis des doutes quant à la capacité des suspects de faire démarrer un tel engin, qui requiert une formation poussée. Il se demande aussi ce que les deux hommes auraient pu faire de leur butin car il n'existe pas de marché noir pour ce genre de transaction.




Histoire belge : deux voleurs complétement bourré ont essayé de faucher une loco...
"- Tractionne, Marcel, tractionne, je crois qu'on a les flics au cul..."
"- T'inquiète pas Robert, je vais les semer : dès que je le trouve, j'actionne le clignotant à gauche, et je tourne à droite. La feinte..."

REPORTAGE : Gros plan sur les aiguilleurs de l’ombre

24 Mai 2008 , Rédigé par mcsinfo.u-strasbg.fr Publié dans #REPORTAGE

 FRANCE - Il est 14h30 en gare de Strasbourg. La tension monte dans le poste d’aiguillage. Un train en provenance d’Erstein arrive en gare de la capitale alsacienne. Il n’était pas prévu sur le large panneau de signalisation qui occupe un mur de la salle principale de ce bâtiment. Concentré, un opérateur lui trouve un itinéraire et l'oriente vers l’une des neuf voies de la station strasbourgeoise. En moins d'une minute, le contretemps est maîtrisé. Très loin du stéréotype des aiguilleurs en bleu de travail devant une multitude de manettes électriques, les six opérateurs du Poste d’aiguillage informatique de Strasbourg (PAI), en tenue décontractée – bermudas et chaussures bateau l'été – sont assis devant trois écrans chacun.

Une trentaine de cheminots se relaient 24 heures sur 24 pour assurer le bon fonctionnement du réseau ferroviaire strasbourgeois. Construit par Réseau ferré de France (RFF) à l’occasion de la mise en service de la ligne à grande vitesse (LGV) Est le 10 juin 2007, le PAI a révolutionné la vie des aiguilleurs... et de la gare.

De l'extérieur, boulevard de Metz, le PAI strasbourgeois n'attire pas l'attention des badauds. Pourtant, ce centre informatisé, l'un des tout premiers de France, inauguré le 23 novembre 2006, occupe une superficie de 1500 m2. De la salle d'exploitation, les opérateurs ont un œil sur toute la gare, grâce aux baies vitrées du bâtiment. Le lieu de travail est agréable, mais la vue sur les voies, inutile : les opérateurs du poste d’aiguillage sont en communication directe par téléphone avec les agents d’escale sur les quais, leur seul lien avec la fourmilière qu’est devenue la gare de Strasbourg.

De celle-ci, les convois partent dans cinq directions : Vendenheim et Lauterbourg vers le nord, Kehl à l'est, Erstein au sud et Molsheim à l'ouest. Face au nombre restreint de voies, 1280 itinéraires évitent à deux trains de se percuter. Lorsqu’une locomotive est annoncée par l'une des gares voisines, un opérateur l’oriente afin d’éviter les embûches. C’est aussi le PAI qui autorise le départ des trains, une fois leur itinéraire tracé.

L’autre mission des aiguilleurs est d’assurer la ponctualité des machines et de vérifier leur vitesse. Tout retard est enregistré, tout excès de vitesse stoppé. Avec une fréquence d’un train toutes les trois minutes, la tâche n’est pas aisée : la gare et ses neuf voies sont trop étroites pour gérer le flux grandissant.

Daniel, chef de circulation, déplore la configuration des lieux, qui n’a pas évolué au rythme du TGV. Jean-Marc Bomo, chef de projet du PAI à la SNCF, soutient que « lorsque tout va bien, les agents de circulation font seulement de la surveillance ». Une manipulation informatique suffit à orienter les rails. Daniel, la cinquantaine, formé au départ comme aiguilleur quand il exerce aujourd'hui le métier d'opérateur informatique, a vu sa profession évoluer. Le PAI a remis totalement en cause son travail.

La destruction de l’ancien poste d’aiguillage, le 13 mai dernier, a ému bon nombre de ses collègues. Certains y avaient passé une trentaine d’années. 45 personnes travaillaient dans l’ancien poste, contre 30 aujourd'hui. En hommage à cet « ancien temps » où les manipulations étaient encore électriques, un petit boitier d'aiguillage en fonte est installé à côté de l'écran géant des itinéraires, appelé dans le jargon « tableau à contrôle optique ». Une autre époque. Daniel et ses collègues en restent nostalgiques.

Les débuts de ce nouveau poste, d'une valeur de 60 millions d'euros, n'ont pas été faciles. Lors de sa mise en service, le trafic avait été interrompu 28 heures, laissant la gare entièrement vide. Le taux de ponctualité, qui oscille habituellement entre 85 et 90%, est descendu à 60%. Une situation qui n’a duré que trois mois, le temps d’effectuer les réglages de la machine. A l’heure actuelle, ce taux a retrouvé son chiffre initial. Le but est désormais de se rapprocher des 100%.

Un an et demi après l'inauguration du PAI, Yann Peter-Schmitt, l'un des chefs de projets pour RFF, juge le bilan satisfaisant. « Le quotidien n’est pas simple, mais il n’y a aucune demande de modification formulée par les usagers ou nos partenaires, c’est donc que c’est un succès », assure-t-il, un sourire aux lèvres.
D'ici quelques années, le poste d'aiguillage strasbourgeois gèrera les gares de Saverne, Sélestat, Molsheim et Colmar ; à terme, l'ensemble du réseau alsacien. Lorsque le trafic ferroviaire régional sera commandé de Strasbourg, la France ne comptera plus que vingt postes d'aiguillage à grand rayon d'action – contre plusieurs centaines aujourd'hui – soit un poste par région administrative.

Mais alors qu'il est tout neuf, le PAI montre déjà ses limites. Rien de tout cela ne sera possible sans un nouvel agrandissement. Pour Yann Peter-Schmitt, « pour commander toute l’Alsace, il faudrait 3000 mètres carrés, soit doubler la surface ». D'ici là, RFF travaille aussi sur des projets d’agrandissement des voies ferroviaires. Avec deux voies supplémentaires, le PAI gagnerait en souplesse.

 


Pour accueillir le nouveau TGV Est, le poste d’aiguillage a fait peau neuve. Le centre qui gère l’ensemble du réseau ferrovaire strasbourgeois est maintenant entièrement informatisé.  Ainsi, c'est 1280 itinéraires qui sont gérés chaque jour par une équipe de 30 personnes qui se relaient pour assurer son fonctionnement. Face cachée d'un service indispensable à la bonne marche des trains...