Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

RESULTATS : CA en hausse et plan d'économie à la SNCF

27 Août 2008 , Rédigé par Le Figaro.fr Publié dans #CHIFFRES

 FRANCE - Le groupe SNCF a enregistré au premier semestre 2008 un chiffre d'affaires de 12,5 milliards d'euros, en hausse de 7%, et prévoit un plan d'économie d'une "centaine de millions d'euros", a affirmé ce soir LCI. La SNCF n'était pas joignable ce soir pour confirmer ces informations. Le groupe tient un conseil d'aministration mercredi, selon une source syndicale. Il devrait à cette occasion annoncer ses résultats semestriels.

La progression du chiffre d'affaires serait due au "trafic voyageurs" alors que l'activité de la branche fret continuerait "de se dégrader" avec des recettes en baisse de 3%, selon les informations de LCI.Par ailleurs "un plan d'économies d'une centaine de millions d'euros serait décidé à l'échelle de la SNCF" dont "un cinquième correspondrait à une réduction des frais de personnel", a ajouté la chaîne, citant des sources syndicales. Cette dernière information a été confirmée par Didier Le Reste, secrétaire général de la CGT-cheminots...
 


Un chiffres d'affaires en hausse grace au "trafic voyageurs" coté pile, mais un plan d'austérité coté face avec un plan d'économie d'une "centaine de millions d'euros"...Une entreprise publique la SNCF ? autrefois, peut-être...

CRIMINALITE : La police des chemins de fer belge a constaté 21.102 infractions en 2007

26 Août 2008 , Rédigé par Levif.be Publié dans #CHIFFRES

 BELGIQUE - La police des chemins de fer belge a constaté l'année dernière 21.102 infractions. Les cas les plus fréquents sont les vols (7.965), les infractions en matière de séjour et le trafic d'êtres humains (2.701), la détention de drogue (2.379), les agressions (1.750), les dégradations volontaires (529) et l'ivresse publique (489).

Un total de 6.596 infractions ont été constatées sur le réseau ferroviaire à Bruxelles, suivi par le métro bruxellois (4.091), le réseau ferroviaire à Anvers (1.976), Gand (1.712), Liège (1.328) et Charleroi (1.259). Les vols sont en tête de liste partout, hormis sur l'Eurostar (38% d'infractions en matière de séjour et de trafic d'êtres humains), Liège (50,6% de faits de drogue) et Louvain (34% d'infractions en matière de séjour et de trafic d'êtres humains)...



21.102 infractions constatées en 2007 à la SNCB : c'est le chiffre du jour, avec un mention spécial pour les vols avec 7.965 cas au total.  Depuis, Bébert veille au grain sur les quais...  son objectif : faire baisser les chiffres de moitiée. Courage, Bébert... tu peux le faire.

ECONOMIES : Fret SNCF délocalise... au Maroc

26 Août 2008 , Rédigé par Le Figaro.fr / Eric Publié dans #REAGISSEZ !

 FRANCE - Pour limiter les surcoûts de sa branche fret chroniquement déficitaire, la SNCF envisage tout type d'économies ; « La direction a décidé de faire appel à une société franco-belge, Fedaso, basée au Maroc, pour la saisie manuelle des données écrites des contrats de transport des marchandises , dénonce la Fédération CGT des cheminots. On supprime des emplois et on délocalise comme une entreprise privée pour diminuer les coûts, alors qu'on reste une entreprise publique : c'est inacceptable ! »

En fait, la saisie manuelle ne concerne que très peu d'entreprises. « 90 % de nos clients utilisent un document électronique, indique-t-on à la SNCF. Un tel investissement ne serait pas rentable pour nous. »

Fondée en 1995 par le groupe néerlandais Wegener, Fedaso est spécialisée dans la dématérialisation de documents et la saisie de données, elle emploie 350 personnes à Paris, Bruxelles et Fès. Malgré ce transfert, personne ne doit se retrouver sans travail. « Les plus qualifiés deviendront superviseurs, formés à toutes les étapes qui précèdent la taxation, et les autres auront des propositions d'emploi au sein de l'entreprise », assure la SNCF .
 


Il n'y a pas de petites économies : Fret SNCF a décidé de faire appel à une société franco-belge basée au Maroc pour la saisie manuelle des données écrites des contrats de transport des marchandises, au grand dam de la CGT qui y voit une supression d'emplois et une délocalisation au sein même d'une entreprise publique...Et vous ? qu'en pensez vous ?

INTERNET : La SNCF finalise un portail de réservation pour les entreprises

25 Août 2008 , Rédigé par journaldunet.com Publié dans #TECHNOLOGIE

 FRANCE - La SNCF chouchoute les entreprises. Deux ans après le lancement d'un espace dédié aux professionnels sur son agence en ligne, Voyages-sncf.com, le groupe public teste actuellement une nouvelle solution dédiée de réservation sur Internet. Sobrement baptisé "Portail entreprises", ce service, expérimenté actuellement par une demi-douzaine d'entreprises, devrait être généralisé d'ici le début du mois d'octobre.

Contrairement à Voyages-sncf.com, Portail entreprises ne propose que des réservations de trains. Ce nouveau service est proposé via un espace privé, accessible depuis une adresse Web propre à chaque entreprise cliente. Pour chaque société, un administrateur pourra définir la politique voyage de l'entreprise (restrictions de réservations en première classe, etc.) et des profils utilisateurs pour les collaborateurs de l'entreprise.

Portail entreprises n'a pas pour but de concurrencer les agences de voyages en ligne, avec qui la SNCF travaille déjà et qui représentent la moitié des ventes affaires du groupe. "Nous voulons plutôt transférer sur ce produit un peu de notre chiffre d'affaires réalisé en gares et en boutiques", explique Marylise Colombo-Lecomte, directrice des ventes indirectes à la SNCF. Sur le segment du voyage d'affaires en train, la réservation en boutiques SNCF et en gares représente encore un gros tiers des ventes, contre 14 % pour Voyages-sncf.com.

Le nouveau portail n'a pas non plus vocation à remplacer l'espace professionnels de l'agence en ligne du groupe, mais se positionnera comme une offre complémentaire. Avec ce nouveau service, la SNCF vise essentiellement des entreprises grosses consommatrices de voyages en train. "Notre cible dépense au minimum 50 000 euros en réservations ferroviaires chaque année, précise Marylise Colombo-Lecomte, mais notre cœur de cible consomme davantage entre 100 000 et 150 000 euros."

Le nouveau service accepte notamment les réservations effectuées par carte logée afin de permettre la centralisation de la facturation, ce que ne gère pas Voyages-sncf.com. Différents outils (rapports mensuels de dépenses, créations de profils, etc.) gratuits ou payants sont également proposés pour permettre aux entreprises de suivre et gérer l'évolution de leurs dépenses.

La SNCF table sur un équilibre du service à trois ans. D'ici 2011, le groupe espère générer via Portail Entreprises l'équivalent de 2 % des ventes affaires réalisées actuellement par les agences, soit un chiffre d'affaires cumulé sur trois exercices compris entre 25 et 30 millions d'euros. Une somme anecdotique en comparaison des revenus réalisés par l'ensemble de l'activité agence de voyage de la SNCF : 1,06 milliard d'euros en 2007.



Vous êtes dynanique, l'esprit alerte, l'oreille vissée à votre portable et toujours sur la route entre deux rendez-vous ? alors la SNCF pense à vous : Le groupe teste en effet un service de réservation en ligne dédié aux entreprises grosses consommatrices de produits ferroviaires. La SNCF vise l'équilibre à trois ans pour ce site, sans pour autant concurrencer Voyages-sncf.com...

VANDALISME : Vol de six batteries au passage à niveau de Paimpol

25 Août 2008 , Rédigé par ouest-france.fr Publié dans #FLASH INFO

 FRANCE - Dimanche matin, un automobiliste s’est retrouvé devant des barrières abaissées au passage à niveau de Kerbiquet, dans le centre-ville de Paimpol. La raison ? Les six batteries qui activent le mécanisme avaient disparu dans la nuit.

Des techniciens de la CFTA, la compagnie qui exploite la ligne TER Carhaix-Guingamp-Paimpol, ont effectué la réparation dans la matinée. La gendarmerie de Paimpol a ouvert une enquête...



"Alors ! ? il va s'ouvrir ce p.... de passage ?!??" ben non : on a piqué les batteries... décidément, tout fout le camp.

NEWS : Explosion d'un train transportant des produits pétroliers en Géorgie

25 Août 2008 , Rédigé par canadianpress.google.com Publié dans #FLASH INFO

GEORGIE - Un train transportant des produits pétroliers a roulé sur une mine dimanche en Géorgie, ce qui a provoqué l'incendie d'une dizaine de wagons, a-t-on appris de source officielle. L'explosion, survenue à environ 10km à l'ouest de la ville de Gori, dans le centre du pays, n'a pas fait de blessés, a précisé le porte-parole du ministère géorgien de l'Intérieur Chota Outiachvili.

Ce responsable a ajouté que la déflagration avait touché la fin du convoi et qu'un tiers de ses trente wagons était en flammes. Selon la télévision publique géorgienne, les vingt autres voitures ont été séparées pour éviter que l'incendie ne se propage.

Chota Outiachvili a imputé cette déflagration à la Russie, qui a retiré partiellement ses troupes du pays ces derniers jours, mais entend conserver des positions importantes. Les autorités géorgiennes accusent en effet Moscou d'avoir délibérément saboté des infrastructures avant le retrait de son armée pour affaiblir le pays, et notamment d'avoir fait exploser un pont ferroviaire la semaine dernière. Un porte-parole du ministère russe de la Défense a refusé de s'exprimer sur ces accusations.

Selon le porte-parole, le train transportait probablement des produits pétroliers en provenance d'Azerbaïdjan...



Après les ponts, les wagons... Les russes n'aiment décidément pas les trains géorgiens : après la destruction d'un ouvrage d'art, les voilà qui s'attaquent au transport de brut. Bouuuuum... il y en a plus.

AMENDE : 36 passagers sanctionnés... pour être montés tardivement dans le train

24 Août 2008 , Rédigé par levif.be Publié dans #FLASH INFO

 BELGIQUE - Entre le 1er janvier et le 10 mai 2008, 36 passagers ont écopé d'une amende pour être montés tardivement dans un train alors que le conducteur avait lancé le signal de départ, selon une réponse de la ministre des Entreprises publiques Inge Vervotte. L'amende se chiffre à 12,5 euros.

Vingt-cinq secondes avant le départ, l'accompagnateur siffle le départ pour attirer l'attention des passagers sur la fermeture des portes. Cinq secondes plus tard, les portes se ferment à l'exception de celle où monte l'accompagnateur. Après cette procédure, l'accompagnateur signale au conducteur de démarrer. Quelques passagers essaient toujours de monter ou descendre du train à ce moment là.

Dans son intervention, Guido De Padt a demandé pourquoi les portes ne se fermeraient pas à l'heure effective de départ. "Dans une époque où les gens vivent au rythme d'un agenda électronique, 30 secondes peuvent faire la différence", a-t-il souligné. "Vu que chacun souhaite que les passagers voyagent dans la sécurité, je ne peux pas donner pour instruction à la SNCB de fermer ses portes au moment où le train quitte le quai", a ajouté Inge Vervotte.



A l'amende : 36 usagers des chemins de fer belges ont écopé d'une prune pour être montés tardivement dans un train Entre le 1er janvier et le 10 mai 2008 alors que le conducteur avait lancé le signal de départ... En voilà donc certains qui devraient y réfléchir à deux fois avant de jouer les passagers de la dernière minute.

LA VIDEO DE LA SEMAINE : Quand la SNCF fait sa pub...

24 Août 2008 , Rédigé par Eric Publié dans #VIDEOS

 Allez, exceptionnellement, trois (!) vidéos pour le prix d'une cette semaine : et je vous propose non pas des clips vidéos sur des trains de France ou d'europe, mais plus précisément, une fois n'est pas coutûme, des spots publicitaire de la société nationale des chemins de fer français pour vanter son service... et son rapport qualité-prix.

Personnellement, j'ai particulièrement bien apprécié la première vidéo ; trop fort le pétage de plombs d'une étudiante qui devrait prendre le train plus souvent, histoire de se destresser un peu ! Quant à la deuxième et à la troisème vidéo... hum... mais n'en disons pas trop : je vous laisse le soin de découvrir ces petits films qui ont le mérite de faire sourire... voir de vous faire préférer le train !

Bonnes vidéos et à la semaines prochaine,

Eric
 


 



ETCS : Le système de sécurité des trains plébiscité

23 Août 2008 , Rédigé par swissinfo.ch Publié dans #TECHNOLOGIE

 SUISSE - Introduit en 2006 sur le nouveau tronçon Mattstetten (canton de Berne) - Rothrist (Argovie), et mis en exploitation en 2007 dans le tunnel de base du Loetschberg, l'ETCS satisfait entièrement aux exigences en matière de capacité, de disponibilité et de stabilité, ont souligné jeudi représentants de l'Office fédéral des transports (OFT), des Chemins de fer fédéraux (CFF) et du BLS.

D'ici à 2017, l'ETCS sera installé sur l'ensemble du réseau ferroviaire à voie normale. La ligne de base du St-Gothard sera pourvue de l'ETCS avec signalisation en cabine et sans signaux extérieurs, nécessaire pour la circulation à grande vitesse. Le réseau conventionnel à voie normale sera équipé d'une version simplifiée avec des signaux extérieurs.

En Europe, la Suisse fait partie de l'élite en matière d'application de l'ETCS. L'introduction de ce système au niveau paneuropéen est une condition indispensable pour que le trafic ferroviaire puisse s'écouler sans entraves à travers les frontières.

Le 4 juillet dernier, la Commission européenne et les six associations européennes des chemins de fer et de l'industrie ont signé une déclaration d'intention en vue d'accélérer l'introduction de l'ETCS. En automne, la Commission européenne proposera un plan contraignant visant à introduire l'ETCS.
 


Un système qui a le vent en poupe : Après plus de dix millions de kilomètres parcourus en une année sur les tronçons à grande vitesse de Suisse, le nouveau dispositif d'arrêt automatique des trains «European Train Control System» (ETCS) a fait ses preuves. Une version simplifiée du système sera introduite d'ici à 2017 sur l'ensemble du réseau suisse à voie normale, pour 370 millions de francs suisses.

AUTO-CRITIQUE : la SNCF fait son mea-culpa pour les retards du TGV Sud-Est

23 Août 2008 , Rédigé par Libération.fr Publié dans #ACTU

 FRANCE - La SNCF a reconnu une série de défaillances internes (problème technique et défaut d’information aux voyageurs) dans les retards causés dimanche et lundi derniers à 82 trains à la suite de l’arrachement d’une caténaire près d’Aubagne dans les Bouches-du-Rhône. A l’origine, il a y eu «un défaut de réglage» d’une caténaire sur une voie de garage où stationnait provisoirement un TGV sans voyageur, a expliqué un porte-parole de la compagnie nationale, détaillant les conclusions d’un rapport interne sur cet incident. Des milliers d’usagers ont été affectés par ces retards.

Non adapté à un TGV, le câble a été arraché par la rame sur 400 mètres interrompant du même coup toute l’alimentation électrique, vers midi.Les équipes de la SNCF ont ensuite dégagé une voie pour faire rouler les trains en alternance à partir de 15H00. Mais «ils ne pouvaient circuler qu’à 70 km/h, à raison de deux ou trois trains par heure» alors que 28 rames devaient emprunter le tronçon. Or les personnels de la SNCF «ont sous-estimé le temps qu’allait prendre le désengorgement», a reconnu le porte-parole de la compagnie ferroviaire. «Ils auraient dû anticiper dès 15H00» et «informer les voyageurs d’un retard de 5 à 6 heures et leur laisser le choix» de rester dans les trains ou de voyager par leurs propres moyens.

«Il y a eu un défaut d’information tant vers les voyageurs que vers les médias», a-t-il aussi admis, assurant qu’une «action de fond est en cours sur l’amélioration de l’information dans les gares». La compagnie nationale a en revanche catégoriquement réfuté les accusations d’une maintenance défaillante, avancées par la CGT Cheminots. «Il ne s’agit pas d’un problème d’entretien» et «il n’y avait aucune faiblesse technique de la caténaire ni d’usure», a affirmé le porte-parole de la SNCF.

La SNCF avait déjà connu une série noire au printemps avec des Eurostar et des TGV enregistrant plusieurs heures de retard. A chaque fois, la compagnie avait promis d’améliorer l’information aux voyageurs. Selon la SNCF, au premier semestre, 112 TGV ont subi des retards d’au moins trois heures, contre 103 sur les six premiers mois de 2007, soit une hausse de 8,7%. Une progression qui devrait accélérer sur l’année puisque des dizaines de trains ont été touchés par les retards de dimanche et lundi derniers. La SNCF compte environ 400 incidents de caténaire par an sur le réseau ferré grandes lignes.



La SNCF admet une série de défaillances dans les retards de 82 trains qui avaient laissé sur le carreau des milliers de voyageurs le week-end dernier... et promet de rectifier le tir. Cochon qui s'en dédit !