Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

ACCIDENT DE PERSONNE : Un suicide sur la voie ferrée provoque de fortes perturbations dans le Pas-de-Calais

26 Novembre 2008 , Rédigé par lavoixdunord.fr Publié dans #FLASH INFO

 FRANCE - Ce mercredi vers 8h30, un homme s'est donné la mort en se jetant sous un TER effectuant le trajet Achiet-le-Grand - Lille. L'incident s'est produit au niveau de Tilloy-les-Mofflaines, près d'un passage à niveau, à un endroit stratégique pour la SNCF puisque quatre voies s'y côtoient.La victime est décédée sur le coup. Les soixante passagers du TER ont été transférés à Arras par bus. L'un d'eux, une jeune femme, a été prise d'une crise d'angoisse et a été transportée au CH Arras par les pompiers.

 

Les conséquences sur le trafic ferroviaire sont très importantes. Depuis 8 h 30 et ce jusque 12 h 30, les quatre voies ferrées ont été fermées à la circulation des trains. Les axes Arras - Douai et Arras - Lens ont été coupés. Premier bilan : huit TER touchés, deux TER Arras - Douai supprimés.

 

Quatre TGV ont aussi été impactés. Deux TGV Lille - Strasbourg et Lille - Rennes; et deux TGV Dunkerque - Paris et Paris - Valenciennes, bloqués en gares de Lens et Arras.  Les retards pourraient dépasser les deux heures.

AUDIT : La SNCB épinglée par la Cour des comptes

26 Novembre 2008 , Rédigé par 7sur7.be Publié dans #ACTU

 BELGIQUE - "Chacun en prend pour son grade dans les deux rapports d'audit sur la SNCB demandés en mars par la Chambre à la Cour des Comptes et publiés mardi", rapporte mercredi Le Soir. Dans le premier audit qui décortique les contrats de gestion conclus entre les sociétés du groupe SNCB et le fédéral pour 2005-2007, la Cour "dresse un constat globalement négatif en matière d'indicateurs de qualité de services".

Une analyse que conteste l'administrateur délégué Marc Descheemaecker, dans une réponse adressée à la Cour, même s'il reconnaît que "le mode de subdivision de l'entreprise en trois entités n'a pas été de nature à faciliter le processus", citant notamment des problèmes de compétences et de responsabilité sur le terrain.

La Cour estime par ailleurs que le gouvernement fédéral devrait davantage définir sa politique en matière de mobilité. "En dressant un plan stratégique de mobilité, le gouvernement pourrait s'assurer que les contrats de gestion sont en lien avec ses propres objectifs et mettre davantage l'accent, lors de la négociation de ces contrats, sur l'efficience des dépenses publiques", indique le rapport.

Le second audit épluche justement le financement octroyé par le fédéral pour les missions de service public de la SNCB et en conclut que la SNCB a "clairement dérapé en n'ayant pas affecté entièrement et exclusivement l'argent de l'Etat aux missions de services publics", poursuit le journal. "D'une part, les déficits des secteurs commerciaux de la SNCB ont été entièrement couverts par des augmentations de capital souscrites par la SNCB Holding", relève la Cour. D'autre part, "les charges financières de la dette historique du commercial - la dette d'ABX surtout - supportée par la SNCB Holding ont été pour une part importante couvertes par les flux financiers générés par le secteur public".

 

Pointée du doigt : la SNCB est dans le colimateur de la Chambre à la Cour des Comptes belge. En cause la structure actuelle de l'entreprise, mais aussi et surtout son financement. Peut, et doit mieux faire...

PEAGES : La SNCF paiera plus pour faire rouler ses Duplex

26 Novembre 2008 , Rédigé par lechotouristique.com Publié dans #FLASH INFO

  FRANCE - RFF a obtenu gain de cause pour moduler les péages en fonction de la capacité des trains. Un décret paru ce week-end au Journal Officiel introduit à partir de 2010 le principe des péages modulés selon certains critères, comme la capacité du train (nombre de voyageurs, tonnages de marchandises...) alors que le droit de passage est actuellement le même quelle que soit la taille du convoi.

 

En conséquence, RFF (réseau ferré de France), établissement public propriétaire des voies, voix dans ces dispositions un moyen « de rapprocher les prix et les coûts", selon un porte-parole. Traduction pour la SNCF, cette disposition devrait entraîner notamment une hausse des redevances qu'elle paie à RFF pour faire rouler ses TGV à deux étages, une éventualité qu'elle redoutait, alors que le transporteur est plombé par l'augmentation programmée des péages ces prochaines années et qu'il devra répercuter sur le prix du billet.

Surtaxé : RFF pourra désormais moduler les péages en fonction de la capacité des trains. Premières ciblées : les rames Duplex... Au final, devinez qui va devoir payer l'addition ??? 

COOPERATION : La "voie ferrée russe" progresse vers l'Europe

26 Novembre 2008 , Rédigé par intelink.info Publié dans #FLASH INFO

 RUSSIE / UKRAINE / SLOVAQUIE - La Société des chemins de fer de Russie (RZD), la Slovaquie et l'Ukraine ont signé un mémorandum sur le prolongement de la "voie russe" - 1520 mm d'écartement - vers l'Europe occidentale, a rapporté le correspondant de RIA Novosti présent lors de la cérémonie de signature.

 

En Russie et dans les pays de la CEI, l'écartement de la voie ferrée est en efet de 1520 mm alors que la norme européenne est de 1435 mm. A la frontière russe ou de la CEI, les voitures et wagons doivent donc être posées sur des boggies européens.

 

Le document signé prévoit également la création d'une entreprise conjointe chargée d'élaborer le projet de pose d'une voie large jusqu'à Vienne. L'Autriche n'a pas participé à la cérémonie de signature mais devra, a-t-on assuré à RIA Novosti, avaliser ce texte plus tard.

 

"La création d'un couloir de transport à écartement unique est un nouveau moyen d'accélérer l'acheminement de cargaisons entre le Pacifique et l'Europe", a pour sa part expliqué lors de la cérémonie le président de RZD, Vladimir Iakounine.

Cap à l'ouest pour la voie ferrée russe...

JUSTICE : Trois mois avec sursis au retraité qui posait des cailloux sur les rails

26 Novembre 2008 , Rédigé par letelegramme.com Publié dans #FLASH INFO

 FRANCE - À la barre du tribunal de Vannes, c’est un paisible retraité de 62 ans qui s’est présenté, hier, pour répondre de faits remontant à l’été dernier. Le 7 août, alors qu’il se trouvait près de la voie ferrée au lieu-dit Plaisance, à Saint-Avé, il s’est fait surprendre par le service de sécurité de la SNCF en train de jouer les petits poucets sur les rails. 

 

« C’est vrai, reconnaît-il. J’ai posé deux ou trois cailloux sur la voie. Je voulais juste m’amuser ». Le prévenu aurait également agi de la sorte les 4 et 6 août. Juste avant le passage du TGV de 22 h 45. « Mais pourquoi ? », lui demande le président Pédron, interloqué. « Je me le demande encore, répond benoîtement le sexagénaire. Je passais par là pour aller voir un copain à pied. C’était le chemin le plus court ». « Mais c’est dangereux de faire ça ? », relance le magistrat. « Non. Parce que je les enlevais, les cailloux », rétorque le retraité.

 

De son côté, la SNCF a indiqué que la présence de cailloux pouvait provoquer le bris d’un rail. Le procureur se demande si le prévenu n’a pas été victime « d’un ramollissement du cerveau ». « À moins que cela ne soit de la malveillance », poursuit le représentant du parquet, avant de requérir trois mois de prison avec sursis et une amende.

 

Le tribunal décide de suivre la demande du procureur, mais ajoute une mesure de mise à l’épreuve au sursis prononcé. Le coupable devra aussi payer une amende de 200 euros pour s’être approché des rails, ce qui constitue une infraction.

 

 

« Qu’on ne s’y trompe pas. Mon client n’est pas un dangereux terroriste. Il n’a pas essayé de faire dérailler le train », précise l’avocat de la défense, soucieux de montrer que son client n’a pas le même profil que les militants d’extrême gauche suspectés d’avoir saboté le réseau ferré français dernièrement. Il n'empêche : avoir 62 ans et encore poser des cailloux sur la voie ferrée, y'a comme un problème...

RETARDS : Les trains suisses en retard à cause des "gares courbes"

25 Novembre 2008 , Rédigé par Letemps.ch Publié dans #FLASH INFO

 SUISSE - C'est "l'excuse" de la semaine : Si les trains sont en retard de quelques minutes en Suisse, la faute en incombe parfois aux «gares courbes» ! Voilà l'explication saugrenue entendue dans les convois CFF récemment.

 

Prenez Palézieux-Gare, située dans un grand virage, dans lequel la voie ferrée est inclinée vers l'intérieur, pour compenser la force centrifuge. Les trains qui s'y arrêtent ouvrent parfois leurs portes vers l'intérieur de ladite courbe. Or, en raison de l'inclinaison et du poids des portes, le système censé les refermer automatiquement peinerait à le faire complètement. Si bien que c'est au contrôleur de perdre plusieurs minutes à les pousser, l'une après l'autre... 

 

Les tracasseries dues aux «gares courbes» ne s'arrêtent pas à Palézieux. Ainsi vendredi soir, dans la dernière rame de Fribourg pour Lausanne, le chef de train d'expliquer que, vers minuit, les CFF rapatrient des wagons vers les quatre coins de la Suisse, notamment depuis Berne. Or la gare fédérale est, elle aussi, placée dans un virage. Et accrocher l'une à l'autre des voitures dans une courbe demande, semble-t-il, un effort particulier, car il faut comprimer davantage d'un côté que de l'autre les tampons par lesquels les wagons s'accolent.

 

Un travail artisanal dont on apprécie toute la finesse, mais qui n'a pas été prévu à l'horaire.

 

 

"Bon, hum... Mario, arrète de draguer les minettes, stp.... t'a encore au moins 20 portes à fermer si tu veux que ton train parte à l'heure..."

NOSTALGIE : L’autorail à pizzas part à la casse

25 Novembre 2008 , Rédigé par Nice-matin.com Publié dans #FLASH INFO

 FRANCE - L'autorail de Lingostière est parti à la ferraille. Échoué depuis la fin des années quatre-vingt en bordure de la route de Grenoble, il ne prendra plus de voyageurs ni de commandes.

 

Transformé un temps en snack-pizzéria, le petit train des Chemins de fer de Provence avait longtemps assuré les liaisons Nice-Digne et Nice-Meyrargues, avant de terminer sa carrière sur cette voie de garage où sa carcasse avait été récemment recouverte de tags...

 

 

Terminus pour l’autorail de Lingostière, qui trônait depuis la fin des années 80 au bord de la route de Grenoble. Après de longues années de bons et loyaux services sur la ligne Nice-Digne et Nice-Meyrargues, puis reconverti en 1993 en pizzeria, ce train construit il y a 73 ans vient de partir à la ferraille.

CONTRAT : Deutsche Bahn commande 15 trains à Siemens pour 500 millions d'euros

25 Novembre 2008 , Rédigé par e24.fr Publié dans #ECONOMIE - FINANCE

 ALLEMAGNE - La compagnie publique allemande de chemins de fer (Deutsche Bahn) a commandé 15 trains à grande vitesse ICE au groupe Siemens, a annoncé un porte-parole du conglomérat à Dow Jones Newswires. Siemens a estimé le montant du contrat à 500 millions d'euros.

 

Les premiers trains de cette commande doivent rouler en décembre 2011. Deutsche Bahn estime qu'avec cette commande, elle "aide à maintenir des emplois allemands au beau milieu de la crise financière", a déclaré son patron Hartmut Mehdorn au quotidien Bild Zeitung à paraître mardi 24 novembre...

 

 15 nouveaux ICE pour la DB : Siemens se frotte les pognes et dédevrait encaisser 500 millions d'euros dans l'affaire.... Les premiers trains de cette commande devraient rouler en décembre 2011.

QUID : Puis-je racheter un billet de train à un particulier ?

25 Novembre 2008 , Rédigé par Lefigaro.fr Publié dans #LE SAVIEZ VOUS

 FRANCE - Voilà une question qu'il est bon de se poser : Puis-je racheter un billet de train à un particulier ? Si la SNCF ne cautionne pas le système, une bonne partie des reventes entre particuliers sont autorisées, pour peu que le montant de la transaction ne dépasse pas la valeur faciale du billet. D'ailleurs, les sites Internet spécialisés se multiplient (www.trocdesprems.com, www.kelbillet.com, www.zepass.com...). Attention malgré tout, le rachat de billets n'est pas toujours légal. Dans le cas d'un billet « classique » (cartonné, délivré par la SNCF, dans une borne ou à un guichet), le rachat est autorisé, même si le billet porte un nom. Ce billet, qui porte la mention « à composter avant l'accès au train », n'est en effet pas considéré comme nominatif. Le contrôleur n'effectue pas de vérification d'identité auprès de son titulaire.

 

Les billets Eurostar échappent à la règle et sont donc incessibles, comme le précise la compagnie. Il faut s'assurer que le billet n'est pas assujetti à des conditions particulières (réduction famille nombreuse, 12-25 ans, tarif spécial aller-retour lorsque l'on ne rachète que l'un des billets).

 

Les choses se compliquent pour les billets que l'on peut imprimer à domicile. Il s'agit alors d'un document de format A4 comportant le nom et la date de naissance du titulaire et qui est dispensé de compostage. Pas question de racheter ce genre de titre de voyage si un autre nom que le vôtre y figure. Ces billets sont strictement nominatifs et en cas de contrôle, leur titulaire devra régler une amende. Il reste toutefois possible de racheter un billet de ce type tant qu'il n'a pas été imprimé. Le vendeur doit alors communiquer à l'acheteur un numéro de dossier qui lui permettra de modifier le nom du titulaire du billet sur le site Internet de la SNCF.
 

 

Cessible, ou pas ? certains oui, d'autres non.... Si le billet « classique » peut être racheté à un tiers, Les billets Eurostar, eux,  échappent à la règle et sont incessibles. Et quand aux billets que l'on peut imprimer à domicile.... là, c'est une autre histoire ! Que de soucis pour prendre le train ;  que de soucis....

EN BREF : Fermeture des ateliers de maintenance SNCF au Mans

25 Novembre 2008 , Rédigé par Ouest-France.fr Publié dans #LES BREVES

 FRANCE - 250 emplois seraient concernés... Selon un communiqué syndical, la SNCF doit annoncer, demain, en comité d’établissement, son intention de fermer les ateliers du Mans en 2013.

 

Cet atelier, chargé de la réparation de matériel. Les organisations syndicales revendiquent le « maintien d’un atelier de maintenance au Mans qui, en plus de sa charge de travail actuelle, pourrait dans l’avenir réaliser la maintenance de proximité du matériel TER ».