Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

GREVE : Préavis de grève pour vendredi à la SNCF

30 Juin 2009 , Rédigé par Lefigaro.fr Publié dans #FLASH INFO

 FRANCE - Le syndicat CFDT-Fgaac a indiqué aujourd'hui avoir déposé un préavis de grève pour les conducteurs pour 24 heures à partir de jeudi 20H00 pour protester contre la réorganisation "sans dialogue" des plans de travail des cheminots, notamment du fret vers le trafic voyageurs. La direction a confirmé le dépôt du préavis mais a indiqué ne pas prévoir de perturbations.

Le syndicat CFDT-Fgaac, qui a enregistré 11,6% des suffrages aux dernières élections professionnelles à la SNCF, représente environ 25% chez les conducteurs. Selon Philippe Beaumont, secrétaire général adjoint de la CFDT-Fgaac, "les conducteurs, essentiellement du fret qui subit une forte baisse de la charge de travail, se retrouvent affectés à un autre secteur géographique, ce qui pose des problèmes en terme d'organisation personnelle (horaires, temps en déplacement, etc.)".

"Nous avons un accord national sur la mobilité dans ce genre de situation, mais il n'est pas appliqué, et les conducteurs reçoivent des propositions localement; à quoi sert de signer des accords s'ils ne sont pas appliqués", a demandé M. Beaumont.


Un commentaire sur cet enième mouvement d'humeur des syndicats à la SNCF ? franchement, ça me demange, et j'aimerais bien ! seulement voilà.... si je critique, on va encore me taxer d'anti-SNCF.... alors pour cette fois,  faites vous vous même votre opinion sur la question ! personnellement, pour moi c'es déjà fait...

PERTURBATIONS : Trafic du RER D bloqué entre gare de Lyon et Châtelet suite à un accident de personne

30 Juin 2009 , Rédigé par Leparisien.fr Publié dans #FLASH INFO

 FRANCE - Les voyageurs du RER D connaissent une grosse galère ce mardi matin. Le trafic de la ligne est totalement bloqué depuis 6h30 entre gare de Lyon et Châtelet, à la suite d'un accident de personne qui a fait un mort. A la gare de Lyon, la gare souterraine a été fermée «pendant près de deux heures», indiquait ce mardi matin la SCNF.

Le trafic a été interrompu dans les deux sens après l'accident mortel qui s'est produit dans le tunnel reliant les deux stations, dans des circonstances qui restent à déterminer. «L'accident s'est produit à l'entrée du tunnel de la gare de Lyon en direction de Châtelet ».

Vers 8h30, la SNCF indiquait que le trafic commençait à reprendre progressivement sur trois des quatres voies bloquées, mais des perturbations importantes étaient encore à attendre toute la matinée.

 

CONFORT : Les trains Bombardier plébiscités en Angleterre

30 Juin 2009 , Rédigé par Eric Publié dans #FLASH INFO

 ROYAUME-UNI -  Voilà une nouvelle qui comble Bombardier : la firme canadienne est en effet ravie de la nouvelle selon laquelle ses trains au Royaume-Uni sont les meilleurs dans neuf des onze catégories de design évaluées par les voyageurs au Royaume-Uni, selon une étude menée récemment par Passenger Focus, l'organisme de surveillance officiel pour les voyageurs du rail en Grande-Bretagne.

Pour cette étude, on a recueilli les opinions de voyageurs sur l'aménagement intérieur, les équipements et les caractéristiques de design du matériel roulant interurbain courant, en particulier par rapport aux déplacements sur de longues distances à bord de neuf différents types de trains en exploitation au pays. L'étude a comparé la satisfaction du public par rapport à onze différents aspects du design des véhicules, dont les sièges, les toilettes et l'espace de rangement pour bagages.

Dans les onze catégories de design, ce sont les rames de série 222, exploitées par Hull Trains et East Midlands Trains, qui sortent grandes gagnantes. Les trains Voyager de Bombardier, exploités pour le service Arriva CrossCountry, ont également reçu de bonnes notes, se classant premiers dans neuf des onze catégories.

Commentant cette nouvelle, Colin S. Walton, président du conseil, Bombardier Transportation UK, a dit : « Nous nous efforçons constamment d'améliorer l'environnement à bord de nos produits, et nous sommes ravis que nos trains aient reçu la faveur du grand public. Nous devons remercier Passenger Focus de cette étude extrêmement utile qui nous aidera à mettre au point notre future génération de produits et à porter l'expérience des déplacements en train à des niveaux inégalés en matière de confort et de fiabilité. »

Tim Shoveller, directeur général, East Midlands Trains, a ajouté : « C'est une excellente nouvelle que d'apprendre que nos trains Meridian ont la cote auprès des voyageurs. En tant qu'entreprise, nous investissons constamment pour améliorer davantage notre parc, et nous exécutons en ce moment un programme d'amélioration de nos dépôts, au coût de plusieurs millions de livres, qui garantira non seulement que nos trains Meridian demeureront parmi les favoris au Royaume-Uni, mais qu'ils feront aussi partie de l'un des parcs les plus fiables en circulation sur notre réseau. »




Les britishs ont le coup de coeur pour Bombardier : D'après une étude indépendante menée par Passenger Focus, l'intérieur des rames automotrices diesels-électriques Meridian et Pioneer fabriquées par Bombardier a la cote auprès des voyageurs au Royaume-Uni. "Well, very nice, indeed..."

INCONSCIENCE : Il se blesse grièvement... en sautant d'un train en marche

30 Juin 2009 , Rédigé par Ladepeche.fr Publié dans #FLASH INFO

 FRANCE - Hier matin, à 7 h 30 à la gare SNCF de Lannemezan, au départ du train en provenance de Toulouse, un jeune homme âgé de 20 ans a sauté du train alors qu'il redémarrait en direction de Tarbes. Malheureusement le jeune homme s'est très grièvement blessé en se réceptionnant sur le ballast. En effet, dans sa précipitation la victime ne s'est pas aperçue que le quai de la gare était déjà dépassé au moment ou elle sautait du train.

Pour l'heure, on ne connaît pas les raisons qui ont poussé le jeune homme, originaire de Galan, à 10 km de Lannemezan, à sauter du convoi dans ces conditions. On s'interroge également sur les circonstances qui lui ont permis d'ouvrir la porte du wagon, alors que le train avait déjà redémarré et que les portes étaient censées être bloquées.Selon certains avis, il semble cependant qu'en pareil cas, il soit encore possible de les ouvrir, car le convoi ne circulant pas à grande vitesse, la pression pneumatique qui permet de verrouiller les issues n'est pas encore à son maximum.

Le jeune homme s'est-il endormi, ou ne s'est-il pas rendu compte qu'il manquait sa gare de destination ? Toujours est-il qu'il a d'abord jeté ses bagages sur le quai avant de sauter. Dans un premier temps, la victime a été évacuée sur le centre hospitalier de Lannemezan par les sapeurs pompiers.

Devant la gravité des blessures, hier dans la matinée l'évacuation du jeune homme vers un centre hospitalier de Toulouse était sérieusement envisagée. C'est la communauté de brigades de gendarmerie de Lannemezan qui est en charge de l'enquête, afin de déterminer pourquoi, et dans quelles circonstances exactes, un tel accident s'est produit.




Un jeune homme se blesse grièvement après avoir sauté d'un train en marche. Et pourtant ! la solution était si simple.... Mais entre l'amende et le risque de perdre la vie, le choix etait déjà fait, alors...

DEVELOPPEMENT DURABLE : Une centrale hydro-électrique... pour les trains suisses

30 Juin 2009 , Rédigé par Laliberté.ch Publié dans #ENVIRONNEMENT

 SUISSE - Le premier coup de pioche de l'un des projets hydro-électriques les plus importants de Suisse de par son envergure a été donné au barrage d'Emosson, en Valais . Devisée à 990 millions de francs suisses, la nouvelle centrale de pompage-turbinage produira, à terme,  600 MW.

Cette nouvelle centrale contribuera non seulement à la sécurité de l'approvisionnement du réseau électrique suisse, mais permettra aussi de couvrir les pics de consommation dans le trafic ferroviaire. Des pics qui découlent de l'accélération simultanée de nombreux trains, en raison du cadencement des horaires.

Les travaux ont lieu à Nant de Drance, du nom du torrent qui relie le vieux barrage d'Emosson, en amont, et le nouveau, en aval. C'est là, entre ces deux lacs artificiels, qu'est construite la centrale de pompage-turbinage dont la mise en service sera progressive dès 2015. L'idée est de produire une énergie dite de "superpointe". La centrale utilisera la différence de 300 mètres d'altitude entre les deux barrages.

Concrètement, l'eau amenée depuis le barrage supérieur sera rejetée dans celui inférieur après avoir été turbinée aux heures de pointe. L'eau sera ensuite à nouveau pompée vers son lieu de départ durant la nuit et le week-end, lorsque le réseau des CFF demande moins de courant.

Les installations seront entièrement construites sous terre. L'accès aux cavernes, situées à 1700 mètres d'altitude, se fera par une galerie longue de 5,6 km. Le financement du projet est assuré à 54% par Alpiq, à 36% par les CFF et à 10% par la Société valaisanne d'électricité FMV SA.



De l'eau pour faire avancer les trains : en voilà une bonne idée ! Has been les locos diesel... place à l'environnement et aux locos hydroélectriques.

SALAIRES : Projet d'augmentation générale des salaires de 0,3% à la SNCF

30 Juin 2009 , Rédigé par Lesechos.fr Publié dans #FLASH INFO

 FRANCE - Les syndicats de la SNCF ont jusqu'au 2 juillet pour se prononcer sur le projet d'accord salarial qui prévoit une augmentation générale de 0,3% au 1er octobre, soit une hausse de la masse salariale, primes incluses, de 0,8%, a-t-on appris lundi auprès de la direction et de FO.

Un porte-parole de la direction a précisé que les primes majorées étaient "une prime de travail" augmentée de 5 euros par mois avec effet rétroactif au 1er janvier et la prime de fin d'année. La direction précise aussi que les plus petits salaires sont revalorisés de sorte que "la rémunération mensuelle nette minimum de l'entreprise est de près de 100 euros au dessus du smic net, hors prime de fin d'année".

Des mesures individuelles d'augmentation ont représenté en 2009 en moyenne une augmentation de 2,3% de la masse salariale (0,7% au titre de l'ancienneté et 1,6% au titre des promotions), a également dit la direction. "Avec 0,3% d'augmentation générale des salaires, la rémunération des cheminots sera encore sous le régime de la récession", a affirmé FO.

FO, qui ne signera le projet d'accord, a estimé que la direction était "plus prompte à augmenter significativement les tarifs (+3,4% pour les trains régionaux à partir du 1er juillet) que les salaires des cheminots".

Le syndicat FO ayant réalisé moins de 10% des suffrages aux dernières élections des délégués du personnel n'est plus considéré comme représentatif à la SNCF, à l'instar de la CFTC ou de la CFE-CGC. "Nous n'avons donc pas été conviés aux négociations salariales, nous essayons de nous faire entendre autrement, en rencontrant la direction en bilatérale par exemple", a dit Gilles Desfrançois, délégué FO.

DRAME : L'explosion d'un train de marchandises en Italie fait 16 morts

30 Juin 2009 , Rédigé par Latribune.fr Publié dans #FLASH INFO

  ITALIE - Au moins seize personnes ont été tuées et 50 autres blessées dans la nuit de lundi à mardi en Italie, où un train de marchandises transportant du gaz liquéfié a déraillé et explosé en passant devant leurs habitations. Un millier de personnes ont été évacuées à la suite de l'explosion, survenue peu après minuit à Viareggio, ville côtière de Toscane située à 350 km environ au nord de Rome. Trente-sept personnes sont grièvement blessées et quinze d'entre elles sont jugées dans un état critique, en particulier un enfant de deux ans atteint de brûlures qui a été transféré à Florence, ont déclaré des secouristes. Trois enfants sont au nombre des morts.

Il s'agit de l'accident ferroviaire le plus meurtrier survenu en Italie depuis une collision entre un train de voyageurs et un convoi de marchandises qui avait fait 17 morts en janvier 2005 près de Bologne, dans le nord de la péninsule. "Tout danger n'est pas écarté, la zone a été bouclée et les recherches se poursuivent", a déclaré le directeur de la Protection civile, Guido Bertolasso. "Il y a un convoi de quatre wagons encore chargés de gaz liquéfié qui sont couchés à côté des rails (...) Le secteur est donc toujours à haut risque parce que le feu continue à couver", a-t-il ajouté.

 

Durant la nuit, les pompiers se sont efforcés de contenir les flammes qui se propageaient peu à peu aux rues voisines en brûlant maisons et véhicules. Les abords du chemin de fer étaient noircis et les secouristes peinaient à dégager des survivants des bâtiments effondrés. Le maire de Viareggio, Luca Lunardini, a jugé possible que trois ou quatre personnes restent ensevelies sous les décombres.

Le pape Benoît XVI a exprimé sa solidarité aux habitants de Viareggio et son intention de prier pour les victimes.

GATX Rail Europe, une branche de la société américaine GATX Corp à laquelle appartiennent les wagons-citernes de gaz liquéfié, a dit ne pas pouvoir indiquer la cause de l'explosion et s'employer pour le moment à recueillir des informations."Jusqu'ici, nous ne relevons aucun lien entre la cause de l'accident et nos wagons", indique-t-elle dans un communiqué.

Les chemins de fer italiens ont dit qu'un wagon avait déraillé, entraînant quatre autres wagons avec lui. Une fuite de gaz liquéfié (GPL) s'est alors produite et l'un des wagons-citernes a pris feu. "Nous allions nous coucher quand l'accident s'est produit, un wagon a déraillé et en a entraîné quatre autres", a déclaré une habitante, Roberta Marcelli. "Le gaz liquéfié s'est échappé d'une citerne et a pris feu."

Les cheminots de Toscane observeront mercredi une grève d'une heure pour exiger de meilleures conditions de sécurité sur les lignes ferroviaires. Selon leur syndicat, un essieu du train semble s'être déformé, ce qui aurait provoqué le déraillement. Le président du Conseil Silvio Berlusconi, qui a déploré un "événement attristant", devait se rendre sur place mardi.
 

L'accident s'est produit juste avant minuit près de la gare de la ville côtière de Viareggio, à la suite du déraillement d'un wagon-citerne d'un convoi de 14 wagons transportant du GPL (gaz de pétrole liquéfié).

L'accident s'est produit juste avant minuit près de la gare de la ville côtière de Viareggio, à la suite du déraillement d'un wagon-citerne d'un convoi de 14 wagons transportant du GPL (gaz de pétrole liquéfié). Bilan provisoire : 16 morts, 4 disparus...

LGV PACA : Borloo retient le tracé des métropoles du Sud

29 Juin 2009 , Rédigé par AFP Publié dans #FLASH INFO

 FRANCE - Le ministre de l'Ecologie, Jean-Louis Borloo, a annoncé que le tracé sud dit des métropoles passant par Marseille, Toulon et Nice, avait été retenu pour la Ligne Grande Vitesse du sud-est de la France (LGV PACA), selon un communiqué publié lundi.

"Sur la base du rapport qui vient de leur être remis (..) Jean-Louis Borloo et Dominique Bussereau (respectivement ministre de l'Ecologie et secrétaire d'Etat aux transports)" ont fait savoir aux élus que "le scénario Métropoles du Sud desservant les agglomérations d'Aix-en-Provence, Marseille, Toulon et Nice est le mieux adapté", indiquent-ils dans une lettre aux élus locaux. "Il fait l'objet de l'accord des parties prenantes" et doit en conséquence "être retenu". En février dernier, Jean-Louis Borloo avait annoncé que la décision sur le tracé définitif de la ligne LGV PACA serait prise "au 30 juin".

Deux tracés étaient en concurrence et ils divisaient les élus du Sud-Est. Celui qui a été abandonné, dit "nord", évitait Marseille et Toulon, en suivant l'A8 et traversait le Haut-Var jusqu'à Nice. Ce second tracé était moins onéreux mais il ne desservait pas les grandes métropoles régionales et longeait la Sainte-Victoire, montagne aixoise rendue célèbre par Cézanne.



Touche pas à ma montagne : Le tracé Sud passant par Marseille, Nice et Toulon a été retenu pour la ligne à grande vitesse du sud-est de la France (LGV Paca), annonce le ministre de l'Ecologie Jean-Louis Borloo. Il a été préféré au tracé Nord, baptisé "Côte d'Azur", qui faisait passer la ligne le long de l'A8 et reliait directement Aix à Nice. Plus long, plus cher, mais au final plus consensuel, alors....

EUROSTAR : Hausse du trafic Eurostar avec l'Allemagne

29 Juin 2009 , Rédigé par Eric Publié dans #FLASH INFO

 EUROSTAR - Le nombre de voyageurs entre Londres et l'Allemagne est en hausse de 38% par rapport à 2008. Pour Eurostar, cette hausse s'explique par l'avantage horaire du train, de centre-ville et centre-ville, par rapport à l'avion. Le temps de parcours entre Londres et Cologne est au plus court de 4h40. De même, le nombre de voyageurs entre Londres et les métropoles du Pays-Bas est en hausse de 34%. Le temps de parcours entre Londres et Amsterdam est de 5h05.

De plus, les temps de parcours vers l'Allemagne et les Pays-Bas sont amenés à être réduit. En effet, dès 2009, les temps de parcours avec l'Allemagne seront optimisés grâce à l'ouverture de la LGV 3 en Belgique. Et en 2010 sera améliorée la LGV entre Bruxelles et Amsterdam.

Un trajet A/R de Londres à Aix-la-Chapelle ou Cologne est à partir de £96, £131 pour Frankfurt et £89 pour toutes les gares des Pays-Bas. Pour Nick Mercer, Directeur Commercial d'Eurostar, "avec les nouvelles lignes à grande vitesse en Allemagne et aux Pays-Bas, l'Europe ferroviaire continue de s'étendre, et d'ici 2020, les passagers seront capables de voyager plus rapidement en train qu'avec l'avion sur près de la moitié des liaisons aériennes européennes".



Le trafic Eurostar entre la Grande-Bretagne, l'Allemagne et les Pays-Bas a augmenté d'un tiers par rapport à l'année dernière.
En voiture Simone....

TRANSDEV : Veolia met en garde la SNCF

29 Juin 2009 , Rédigé par Lefigaro.fr Publié dans #ECONOMIE - FINANCE

  FRANCE - Le secteur des transports pu­blics est en ébullition. Depuis l’annonce de la sortie prochaine de la RATP du capital de Transdev, et d’une réflexion de la Caisse des dépôts sur le sujet, Keolis, filiale de la SNCF, et Veolia sont officiellement candidats à un rachat. La Caisse des dépôts est en effet majoritaire dans le capital de Transdev avec 70 % du capital, la RATP détenant 25 % et la banque Intesa Sanpaolo, 5 %.

«Outre les deux candidats français qui sont favoris, un groupe européen et un partenaire financier se sont également manifestés», explique une proche du dossier sans donner davantage de précisions. Selon nos informations, Keolis aurait fait une offre supérieure à celle de Veolia et aurait un projet qui séduirait davantage le management de Transdev. Mais la décision appartient en dernier lieu à la Caisse des dépôts. Lors de plusieurs rencontres, Veolia aurait défendu la complémentarité de son réseau avec celui de Transdev ainsi qu’un «problème de concurrence» en cas de fusion entre Keolis et Transdev.

«Notre ambition est de créer un leader mondial des transports publics par intégration de nos savoir-faire complémentaires», explique un proche du dossier chez Veolia. En France, Veolia est ainsi très présent dans le transport interurbain, tandis que Transdev l’est davantage dans l’urbain. La complémentarité des deux groupes est également européenne, puisque Transdev est principalement implanté au Royaume-Uni, aux Pays-Bas, en Italie, en Espagne et au Portugal, alors que Veolia a décroché ses plus gros contrats en Allemagne, dans le Benelux et les pays scandinaves. «Le rapport de taille est également parfait pour une fusion, explique un cadre de Veolia. 2,3 milliards de chiffre d’affaires pour Transdev, 6 milliards pour nous, c’est un rapport de un à trois.»

Pour décrocher sa cible, Veolia a également agité le spectre de l’abus de position dominante en cas de victoire de son adversaire. «Veolia fait valoir qu’un rapprochement Keolis-Transdev ne passera pas auprès de Bruxelles, commente un proche du dossier. Le rapprochement du numéro un et du numéro trois du secteur impliquerait une concentration trop importante.»

Si la filiale de la SNCF devait finalement l’emporter, elle devra alors sans doute se débarrasser de nombreux actifs de Transdev pour satisfaire aux exigences de Bruxelles. Une perspective tout à fait au goût de la RATP, qui a d’ores et déjà annoncé qu’elle ne souhaitait pas partir les mains vides : «Nous ne souhaitons pas vendre notre participation dans Transdev, explique une source à la RATP. Nous souhaitons sortir de son capital et conserver certains actifs, ce n’est pas la même chose.»



Selon le groupe privé Veolia, une fusion entre Keolis, filiale de la SNCF, et Transdev poserait un problème de concentration à Bruxelles...