Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

ACCIDENT : Deux fillettes écrasées par les soufflets du tram à Genève

29 Juin 2009 , Rédigé par Tdg.ch Publié dans #REPORTAGE

 SUISSE - Mayssa se souviendra longtemps de sa course d’école 2009. Mardi dernier, la fillette de 10 ans rentrait d’une visite de la cathédrale Saint-Pierre avec ses camarades de l’école du Pré-du-Camp à Plan-les-Ouates. Dans le tram 12, elle et sa copine de classe, Xénia, font le trajet appuyées contre les soufflets centraux du véhicule. A chaque virage, les deux écolières modèles prennent soin de ne pas se laisser complètement envelopper par l’accordéon qui leur sert de dossier. «On avait un peu peur de se retrouver prisonnières, mais on arrivait facilement à se dégager sans que ça fasse mal», se remémore Mayssa.

Quelques mètres après la place de l’Octroi, le tram bifurque subitement et quasi à angle droit, en direction de Carouge. Il est environ 13 heures, les deux jeunes passagères n’ont pas le temps de s’extraire. Elles se retrouvent prises en étau dans les soufflets du véhicule. «J’ai juste eu le temps de sortir la tête, mais mon corps est resté coincé, explique la fillette. Ma copine Xénia avait de petites pives plein les poches qu’elle avait ramassées durant la balade. C’est elle qui a eu le plus mal. Elle est même tombée dans les pommes.»

Résultat: les deux petites victimes terminent leur expédition scolaire à l’hôpital. Durant la manœuvre, l’accordéon central a, en effet, non seulement fissuré la colonne vertébrale de Mayssa, mais aussi et surtout fracturé le bassin de sa petite camarade de classe: Xénia est ainsi toujours allongée sur un lit d’hôpital. «On n’a même pas eu le temps de hurler», précise la plus chanceuse des deux écolières, qui a encore toutes les peines du monde à marcher. «Heureusement, elle récupère mieux que prévu, mais elle a eu chaud, relève un membre de la famille. La petite doit encore prendre des antalgiques pour supporter la douleur. Elle a des bleus sur tout le corps.»

Mayssa a dû faire une croix sur ses promotions. Elle espère tout de même pouvoir partir en vacances cette semaine. «Le médecin m’a dit que je devais encore passer faire quelques examens car on a retrouvé du sang dans mes urines. J’ai très mal au dos et au bassin. De temps en temps, j’ai aussi des fourmis dans les pieds», glisse la gamine dont l’œil droit est encore injecté de sang suite à l’accident.

Visiblement remués, les TPG ont pris soin d’envoyer un bouquet de fleurs aux familles des fillettes, accompagné d’un mot gentil et d’une boîte de stylos-feutres. «C’est très aimable de leur part, reconnaît un parent de l’une des deux victimes. Je sais qu’ils sont désolés. Mais j’aurais préféré qu’ils mettent un panneau de danger dans les trams. S’ils avaient attiré l’attention des enfants, il n’y aurait pas eu d’accident.»

Ces prochaines semaines, les TPG colleront des messages de mise en garde sur les accordéons centraux de leurs véhicules. «C’est un accident malheureux, déclare Isabel Pereira, porte-parole des TPG. La nouvelle nous a particulièrement secoués.» D’autant plus que les deux fillettes n’avaient apparemment pas un comportement inadéquat.

La faute à pas de chance ? «Il est vrai que de s’appuyer sur les soufflets des véhicules comporte certains risques. En particulier lors d’importants virages, comme c’est le cas lorsque le tram tourne pour entrer dans Carouge.»
Un lacet critique, durant lequel l’un des soufflets se ferme totalement, alors que l’autre se déploie à son maximum. «Il vaut mieux éviter de trop se rapprocher de cette zone. Heureusement, cet accident est tout à fait exceptionnel», précise la porte-parole. Est-ce un problème que l’on rencontre plus souvent avec les anciens trams? «Tous nos véhicules sont agréés par l’Office fédéral des transports. Cela ne dépend pas de leur ancienneté. Selon les constructeurs, certains bus sont équipés de barrières, empêchant de s'adosser aux soufflets, et pas d’autres.»

Contrairement aux portes, les accordéons centraux des voitures TPG sont dépourvus de capteurs. «C’est impossible d’équiper les soufflets de senseurs. Car une fois pliés, on ne peut plus rien faire, même avec une alarme. Il faut attendre de sortir du virage. Par contre, les premières marches de nos véhicules et les parties en caoutchouc des entrées réagissent au moindre signal. Les portières se rouvrent automatiquement pour libérer les personnes coincées.»



Deux fillettes écrasées par les soufflets du tram  à Genève: agées de 10 ans, elles réchappent de justesse à l’asphyxie, mais ressortent toutes deux blessées. L’une a la colonne vertébrale fissurée, l’autre est hospitalisée, suite à une fracture de la hanche. Dangereux de prendre le tram en Suisse...

LA VIDEO DE LA SEMAINE : Plus c'est long... plus c'est bon !

28 Juin 2009 , Rédigé par Eric Publié dans #VIDEOS

 Escapade à dans le monde des trains miniatures cette semaine : je vous propose aujurd'hui une compilation  de trains en  HO... particulièrement longs, c'est le moins que l'on puisse dire !

Pour l'annecdote, une des rame de marchandises présente dans cette vidéo était tellement longue, que le propriétaire de la rame a dû mettre une loco supplémentaire au milieu du train pour la stabiliser, certains virages étant trop serrés pour faire circuler un train de cette longueur... démesure, quand tu nous tiens ! 

 Au final, une belle occasion pour découvrir des rames divers, fret et passagers et réver de faire la même chose chez soi.... enfin, pour peu que la taille de votre réseau vous le permette !   ;-)

Bonne vidéo, et à la semaine prochane,

Eric

o

INFO-TRAFIC : Importants retards pour des TGV entre Paris et l'est de la France

27 Juin 2009 , Rédigé par AFP Publié dans #FLASH INFO

 FRANCE - La circulation de plusieurs trains entre Paris et l’est de la France était perturbée samedi par un incident électrique, dont plusieurs TGV retardés de plus de 2h30, a-t-on appris auprès de la SNCF.

Un incident électrique au niveau de la gare de Bondy (Seine-Saint-Denis) est à l’origine des perturbations, a indiqué un porte-parole de la SNCF, interrogé par l’AFP, précisant que sept TGV étaient concernés. Sur un message d’information diffusé sur son site depuis 19h35, la compagnie fait état d’un "problème d’alimentation électrique près de Noisy-le-Sec", ajoutant que la circulation a "repris progressivement vers 19h00".

La SNCF recommande de prévoir des retards d’au moins 3 heures pour des TGV à destination de Munich (Allemagne), Reims et Luxembourg, et 2h30 vers Strasbourg. Elle met également en garde contre des retards de 20 minutes à 1h45 sur des trains Corail mais également des rames TGV, y compris en direction de Luxembourg, Francfort (Allemagne) et Zurich (Suisse).



3 heures de perturbations ce samedi à la gare de l'Est suite un incident électrique : De quoi décontenancer tous les usagers... Tous ? pas tout à fait !

- Micheeeeeel.... Pourquoi le TGV ne part pas ? 
- C'est parce qu'il a des problèmes électriques Rachida...mais patience, encore trois d'heures d'attente, et on part pour Strasbourg !

- 3 heures ? Ah ben je reste à Paris alors.... ça tombe bien, ça me disait rien de remanger de la choucroutte la semaine prochaine... Nicolas comprendra."

PERTURBATIONS : Un automobiliste force un passage à niveau en Normandie

27 Juin 2009 , Rédigé par paris-normandie.fr Publié dans #FLASH INFO

 FRANCE - Un automobiliste a forcé vendredi matin le franchissement d'un passage à niveau près de la gare de Pavilly, entraînant de sérieuses perturbations sur la ligne Paris-Le Havre. « Les barrières devaient être en train de descendre », détaille la SNCF, « quand l'automobiliste a franchi le passage, tordant une barrière Celle-ci s'est retrouvée au-dessus de la voie ». Il était alors 7 h 20.

Le conducteur n'aurait pas encore été identifié. La SNCF va déposer plainte. L'incident a hier entraîné de très fortes perturbations car, pour assurer une « totale sécurité » à ses convois, la SNCF a dû retenir les trains en amont du passage dans les deux sens de circulation. Vingt-six trains ont ainsi été touchés, notamment le TGV Le Havre-Marseille pour des retards allant jusqu'à près de 40 minutes, sans compter les difficultés logistiques pour assurer les correspondances. « Au minimum, cet automobiliste a entraîné des retards pour 1 500 à 2000 voyageurs, voire 4 000. Il s'agit d'un incident rare et exceptionnel », détaillait la SNCF.

Sur place, la SNCF a dépêché sur place des équipes, tant pour gardienner le site que pour réparer la barrière endommagée. Et de rappeler qu'à l'approche d'un feu rouge fixe ou clignotant à proximité d'un passage à niveau, l'arrêt total des véhicules s'impose.

Avec l'incident constaté près de la gare d'Auffay, ainsi que la divagation de veaux sur les voies du Paris-Caen mercredi, ce sont une quarantaine de trains qui ont été retardés en Normandie en l'espace de 48 heures.



La bétise incarnée : Un automobiliste a hier matin forcé le franchissement d'un passage à niveau près de la gare de Pavilly, entraînant de sérieuses perturbations sur la ligne Paris-Le Havre. Résultat : L'incident a hier entraîné des retards pour 1 500 à 2000 voyageurs, voire 4 000 "Ah bon ? fallait marquer l'arrêt !? depuis, quand ça se fait, ça ???? beuuuuuuh...."

AUGMENTATIONS : Tarifs en hausse pour les trains régionaux et Corail à la SNCF

27 Juin 2009 , Rédigé par Latribune.fr Publié dans #FLASH INFO

 FRANCE - Une nouvelle augmentation de tarifs annoncée par la SNCF. Cette fois, ce sont les tarifs des trains Intercités, Corail, Téoz et Trains Express Régionaux (TER) qui vont augmenter à partir du 1er juillet dans une mesure supérieure à l'inflation, de 3,4% en moyenne soit une hausse supérieure à l'inflation.

Dans son communiqué, la SNCF, indique une variation des augmentations de ces tarifs entre 10 centimes à 3,4 euros en fonction des destinations. A titre d'exemple, pour un tarif normal en seconde classe, un trajet Sète-Montpellier va passer de 5,10 à 5,20 euros, et un Paris-Rouen de 19,80 euros à 20,50 euros. Sur la ligne Téoz Toulouse-Marseille, la hausse sera de 1,80 euro à 53,50 euros.

"Ces évolutions permettront de satisfaire la demande toujours plus soutenue d'un transport public respectueux de l'environnement en poursuivant, en 2009, le développement de l'offre et l'amélioration de la qualité de service", précise la SNCF. Par ailleurs, entre 2009 et 2010, le groupe de transport ferroviaire français prévoit d'investir 200 millions d'euros pour "améliorer et moderniser l'offre" des TER, Intercités, Corail et Téoz, a précisé une porte-parole de la SNCF à l'AFP (Agence France Presse).

Cependant, pour offrir des "voyages à petits prix", de nouvelles destinations Prem's (à tarifs préférentiels) seront proposées au 1er juillet, pour les Intercités (Paris-Verneuil-sur-Avre, Paris-Altkirch) et les Téoz (Toulon-Montpellier, Marseille-Montpellier, Narbonne-Marseille, Carcassonne-Marseille, Agen-Nîmes.) En outre, la SNCF confirme le gel du prix des cartes de réduction (Carte 12-25, Senior, Escapades et Enfant+).



La SNCF a annoncé ce jeudi l'augmentation des tarifs des trains régionaux et Corail de 3,4% au 1er juillet, soit une hausse nettement supérieure à l'inflation estimée cette année par le gouvernement à 0,4%. Pas glop...

SEPARATION : Des wagons réservés aux hommes dans les trains japonais

27 Juin 2009 , Rédigé par yahoo.com Publié dans #FLASH INFO

 JAPON - De nombreuses femmes voyageant dans les trains bondés de Tokyo optent souvent pour des wagons exclusivement réservés aux femmes durant les heures de pointe pour éviter de se faire agresser. Pour éviter d'être traités de voyeurs, certains hommes demandent à présent que des wagons leur soient également réservés.

Ainsi, 10 responsables de la société Seibu Holdings qui s'occupe des trains circulant dans la zone de Tokyo, ont lancé une pétition pour créer ces wagons pour hommes. " Il y a eu de nombreux cas d'attouchements, et autant de fausses accusations " a déclaré l'un d'eux lors de la réunion de la compagnie la semaine dernière. " Alors que des mesures anti-harcèlement, comme la création de wagons pour femmes, ont été mises en place, rien n'a été créé pour combattre les fausses accusations... Dans un esprit d'égalité des genres, un wagon pour hommes doit être créé."

Jambes (é)mouvantes! 

Vers une ségrégation train hommes / trains femmes au Japon ?! voilà qui serait dommage ! un tel cliché appartiendrai dès lors au passé.... Densha Otaku, mon ami : il va donc falloir crééer une rubrique "Densha Boys" ; pas vraiment glamour, mais bon... faut s'adapter. (Merci à Densha Otaku pour la photo)

JUSTICE : Un policier ferroviaire jugé pour violences sur un lycéen

27 Juin 2009 , Rédigé par leprogres.fr Publié dans #REPORTAGE

 FRANCE - Quand le 4 novembre, vers 18 heures, les gendarmes d'Ambérieu-en-Bugey interviennent à la gare, ils découvrent un garçon « soulagé » de les voir arriver. Ce lycéen, âgé de 18 ans, était dans une cuisine plongée dans le noir, à genoux, face au mur, les mains menottées dans le dos. Ils constatent des traces de coups au visage et des griffures aux poignets. Le médecin constatera à son tour des traces aux lombaires et au torse.

Le résultat d'une « interpellation » plutôt musclée d'un agent de la surveillance générale de la SNCF, plus connue sous le nom de Suge. Ces hommes, chargés de la sécurité des transports, peuvent en cas de délit ou crime flagrant retenir quelqu'un pour le présenter à la police ou gendarmerie.  En l'occurrence, l'agent a expliqué qu'un de ses collègues en civil, présent dans le train venant de Bourg-en-Bresse, l'avait averti qu'une jeune fille avait été insultée et menacée par un groupe de jeunes, avant de lui désigner le lycéen qui sera emmené manu militari dans un local de la gare. C'est là qu'un agent SNCF, en ouvrant la porte, l'avait surpris la main levée sur le garçon qui avait gémi : « Sauvez-moi. »

Pour le parquet de Belley, il s'agissait de violences volontaires et Sébastien C., 35 ans, a été jugé hier par le tribunal correctionnel. Dans une instruction minutieuse, le président Manteaux a cherché à comprendre comment il y avait pu y avoir une telle disproportion entre le comportement du lycéen et ce qu'on appelle communément une « bavure ». Il a cité les témoignages des agents et contrôleurs décrivant des jeunes provoqués par une jeune femme virée de la première classe, et qui auraient répondu par des quolibets. Et même une proximité de la jeune femme avec l'agent de la Suge en civil qui avait alerté Sébastien C. de troubles dans le train.

Pour Me Pacaud, le défenseur du lycéen, « c'était un règlement de comptes » avec un groupe que les agents de la Suge avaient dans le nez : « Entre le chahut de potaches qui ricanent et les violences, il y a un détournement de l'autorité. » « Il y a un devoir de modèle, de respect des règles pour un chargé de mission de service public », a rappelé la procureure Marie-Gabrielle Ratel en requérant six mois de prison avec sursis contre le prévenu.

Des réquisitions qui ont fait bondir Me Forrest, son défenseur, qui a plaidé la relaxe pure et simple. Selon, l'avocat bressan, ce n'est pas lui qui aurait été manipulé par son collègue en civil, mais les jeunes qui seraient responsables de tout en ayant gravement injurié et menacé la jeune femme. Et les gendarmes qui à leur tour auraient « enfoncé » celui qui aurait eu le tort de dire qu'ils venaient « parasiter » son travail. Lui qui a dix ans d'ancienneté et qui est décrit comme « exemplaire » par son supérieur. Le jugement a été mis en délibéré.



Vioence gratuite : Le 4 novembre dernier à Ambérieu, un garçon de 18 ans qui revenait du lycée avait été menotté dans le dos, mis à genoux, et frappé, selon lui, par un agent de la police ferroviaire. Voilà qui ne va pas trop aider à nous faire préférer le train....

SANTE : Téléphoner dans un TGV... nuit gravement à la santé

27 Juin 2009 , Rédigé par Europe1.fr / Eric Publié dans #FLASH INFO

 FRANCE - Deux experts du centre de recherche et d'informations indépendantes sur les rayonnements électromagnétiques (Crirem), ont pris le TGV, accompagnés un journaliste d’Europe 1, et ont passé un coup de fil à bord d'un TGV pour en étudier les effets électromagnétiques.

A l’issue de l’expérience, les experts ont observé deux raisons à l’importance des ondes émises dans un TGV : le mouvement, qui oblige le téléphone à forcer pour trouver une antenne relais ; la structure métallique du TGV, qui emprisonne les ondes, comme en voiture.

Que l’on téléphone soi-même, ou que ce soit son voisin, les ondes sont tout aussi nocives. Même si l’on ne connait pas encore précisément l’ampleur des dégâts que cela provoque sur le cerveau, les spécialistes donnent deux conseils : utiliser une oreillette pour éloigner au maximum l’appareil, et passer un coup de fil le plus court possible. Le mieux est donc encore d’attendre d’être arrivé pour téléphoner.




Téléphoner ou prendre le TGV, il faut choisir ! Le magazine Capital, en kiosque ce jeudi, publie une enquête sur les ondes émanant des téléphones portables dans le TGV. Verdict : à 300 km/h, les instruments mesurent des ondes 3 fois plus intenses que dans la rue. Et ce, dès que la première sonnerie du téléphone retentit...

HIGH SPEED 1 : Eurotunnel intéressé par la LGV Londres-Douvres

27 Juin 2009 , Rédigé par Boursorama.com Publié dans #ECONOMIE - FINANCE

 EUROTUNNEL - Eurotunnel "suivrait de près" la privatisation de High Speed 1, l'unique ligne de train à grande vitesse (LGV) du Royaume-Uni, selon le Financial Times.

Le patron de l'exploitant du tunnel ferroviaire sous la manche, Jacques Gounon, a en effet  déclaré au quotidien britannique que le rachat d'instruments financiers en cours est destiné à prévenir les difficultés qu'ils pourraient poser en cas d'offre sur "High Speed 1". Tel est le nom de la ligne à grande vitesse de 108 kilomètres qui relie la gare de Saint-Pancras, à Londres, à l'entrée du tunnel sous la Manche, à Douvres.

Jacques Gounon estime qu'il existe un "avantage clair" à ce que la même compagnie exploite le tunnel et la voie à grande vitesse le reliant à Londres.



Sur le coup : le président de groupe Eurotunnel SA s'intéresse désormais à "High Speed 1", la ligne à grande vitesse de 108 kilomètres qui relie la gare de Saint-Pancras, à Londres, à l'entrée du tunnel sous la Manche, à Douvres. Après Veolia Cargo, une ligne LGV.... ça bouge autour du tunnel !

GREVE : perturbations importantes à la SNCF entre dimanche et mardi à Toulouse

27 Juin 2009 , Rédigé par Eric Publié dans #FLASH INFO

 FRANCE - En raison de l'arrêt de travail des conducteurs qui sont engagés dans un mouvement de grève reconductible chaque lundi depuis le15 juin, des perturbations sont prévues sur le réseau ferroviaire à partir de dimanche 28 juin à 20 heures, jusqu'à mardi 30 juin à 8 heures.

Selon la direction régionale de la SNCF, l'offre TER devrait être assurée en moyenne à hauteur de 30 %. Les liaisons Corail Intercités devraient être assurées à hauteur de 80 % et les liaisons TGV, Corail Téoz et Corail Lunéa ne devraient pas être perturbées.

Les mécaniciens grévistes qui répondent à un mot d'ordre lancé par l'intersyndicale Sud et CGT dénoncent l'insuffisance des effectifs. Selon un responsable Sud, il manque 9 agents à Toulouse pour que le service d'été qui commence à partir du 1er juillet puisse être assuré correctement. L'intersyndicale dénonce par ailleurs le non-remplacement des 24 départs à la retraite programmés pour 2010.

Pour plus d'informations : www.sncf.com pour tous les trafics et
www.ter-sncf.com pour les TER. Par téléphone : 0891 677 677.



"Surpriiiiiiiiiiiiiise ! La SNCF est en grèèèèèèèèèèève...."