Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

CONTROVERSE : L'entretien exclusif de TF1 avec le témoin sous X des sabotages à la SNCF

30 Novembre 2009 , Rédigé par lci.fr Publié dans #ACTU

 FRANCE - C'est un témoignage un temps présenté comme capital. Le 14 novembre 2008, une personne anonyme assure aux enquêteurs que Julien Coupat - soupçonné d'avoir organisé les sabotages de lignes TGV en 2008 -, est capable de tuer pour ses idées. Ce témoignage sous X permettra, notamment, la mise en examen de neuf personnes et leur placement en détention provisoire.

Un an jour pour jour après les interpellations, TF1 dans son édition du 20h du 11 novembre 2009 révélait que ce témoignage n'était pas crédible.  Ses équipes sont les seules à avoir pu interroger ce témoin, qui affirme avoir été manipulé et avoir subi des pressions de la part des policiers de la sdat (sous-direction anti-terroriste). Ces derniers lui auraient dit qu'ils avaient juste "besoin d'une signature" pour pouvoir exploiter "certains éléments de procédure". Aujourd'hui, nous vous proposons de visionner cet entretien exclusif dans son intégralité (verbatim en encadré ci-dessous). Pour des raisons légales, son identité est protégée.

Ce lundi, on apprenait que ce témoin anonyme avait été réentendu à son domicile le 26 novembre dernier par le juge d'instruction en charge de cette enquête. Selon une source citée par l'AFP, il aurait au cours de cette nouvelle audition nié avoir subi des pressions de la SDAT pour livrer un témoignage à charge contre le groupe de Tarnac. L'intéressé, contacté lundi par TF1, explique quant à lui : "Lors de cette nouvelle audition, j'ai confirmé que j'étais bien le témoin sous X mais que les propos contenus dans la déposition que l'ont m'a fait signé ne sont pas les miens. J'ai démenti certaines pressions, j'en ai confirmé d'autres". 

Egalement contacté par TF1, son avocat, Jean-Louis Borie, confirme : "il a bien été réentendu mais ce n'était pas à sa demande. A ma connaissance, mon client n'est pas revenu sur le fait qu'il ait subi des pressions lors de sa première déposition". L'avocat a par ailleurs précisé que son client comptait porter plainte "pour les violations de son identité au cours de cette enquête alors qu'il a été entendu sous X". Son nom a enfin été publié dans plusieurs médias.

Un des avocats de Julien Coupat, Me Thierry Lévy, a pour sa part regretté que cette nouvelle audition, "réclamée par la défense", ait été menée "sans les avocats des mis en examen". Les avocats du groupe de Tarnac doivent formuler "dans les prochains jours" des demandes d'actes, a précisé à l'afp Me Lévy. Les avocats de Julien Coupat et des personnes mises en examen dans cette affaire avaient fait état le 25 novembre de "présomptions très sérieuses de falsifications" par les enquêteurs et dénoncé un "florilège de manipulations" parmi lesquelles ils avaient cité ce témoignage sous X.



Exclusif : Le témoignage sous X qui a conduit à l'interpellation de 9 personnes dans l'affaire des sabotages de lignes TGV en 2008... ne serait pas crédible. Ce témoin anonyme s'est exprimé sur TF1. Il parle de "pressions policières". Oulah... devinez qui va passer pour une belle buse au gouvernement...

ATTENTAT : Explosion sur une voie ferrée au Daguestan - pas de blessé, dégâts mineurs

30 Novembre 2009 , Rédigé par Lemonde.fr Publié dans #FLASH INFO

 RUSSIE - Une explosion a légèrement endommagé une voie ferrée au passage d'un train sans faire de blessés au Daguestan, république du Caucase russe voisine de la Tchétchénie, ont annoncé lundi des responsables de la police et des chemins de fer.  "Aujourd'hui à 05H52 (02H52 GMT), une explosion s'est produite sur les rails sur une portion de ligne des chemins de fer du Caucase Nord", souligne le service de presse des chemins de fer russes (RZD) dans un communiqué. "Il n'y a pas de victimes ni de blessés", précise-t-il.

La circulation a été fermée sur cette portion de voie et des équipes de la RZD, du FSB et des forces de l'ordre sont sur place. Selon une autre source des chemins de fer de la capitale daguestanaise Makhatchkala citée par l'agence Interfax, "une partie du remblai a été abîmée. La voie elle-même n'a pas souffert. La locomotive du train Bakou-Tioumen a été légèrement endommagée. Actuellement, le train est déjà reparti vers sa destination, Bakou".

Cette explosion intervient quelques jours après un attentat qui a provoqué le 27 novembre le déraillement d'un train de passagers reliant Moscou à Saint-Pétersbourg, causant la mort d'au moins 25 personnes. Plusieurs républiques du Caucase russe sont en proie à une rébellion armée qui trouve ses origines dans les deux guerres qui ont déchiré la Tchétchénie dans les années 1990 et au début des années 2000. L'Ingouchie et le Daguestan sont particulièrement touchées par ces violences.



ça pête un peu partout en Russie : après l'attentat qui causé la mort de 39 personnes sur la ligne Moscou-Saint-Pétersbourg samedi dernier, c'est au tour du Daguestan, une république du Caucase russe voisine de la Tchétchénie de faire parler d'elle... Une situation qui fait réagir les membres du gouverment russe :

- Dimitri, si tu veux, j'envoie les chars !
- Niet Vladimir, niet....ils peuvent aller jusqu'en Europe, mais ils ne sont pas équipés pour rouler sur les voies ferrées...

DEPART : La "patronne des TGV" Mireille Faugère relevée de ses fonctions fin 2009

30 Novembre 2009 , Rédigé par AFP Publié dans #FLASH INFO

 FRANCE - La "patronne des TGV" Mireille Faugère va quitter son poste de directrice générale déléguée de SNCF Voyages le 31 décembre pour être remplacée par un nouveau dirigeant chargé d'accompagner la branche dans un nouveau contexte d'ouverture du marché, a annoncé lundi la SNCF.

La branche qu'elle dirige comprend les trains à réservation --à commencer par les TGV-- et le site voyages-sncf.com. C'est l'une des cinq directions qui compose le groupe, avec Proximités (les services régionaux), Geodis (le fret), Infra (l'entretien des voies) et Gares et Connexions (la gestion des gares). L'ouverture du marché "va définitivement placer les services de la grande vitesse dans une autre configuration", et "le président (de la SNCF) Guillaume Pepy considère que ce changement de contexte ouvre une nouvelle étape. Il souhaite que cette évolution à moyen terme soit menée par un nouveau dirigeant", indique le groupe dans un communiqué.

Mme Faugère, qui est entrée à la SNCF en 1979 et dirigeait la branche Voyages depuis 2003, "deviendra conseiller du président et continuera ainsi, sous une forme différente, à apporter ses compétences et sa vision stratégique à la direction de l?entreprise", ajoute-t-il. "En ayant assuré le développement de la grande vitesse, elle a construit un socle solide pour l?avenir de la branche", a commenté Guillaume Pepy, cité dans le communiqué.

Son successeur sera désigné "dans les prochaines semaines".



Poussée vers la porte : La "patronne des TGV" Mireille Faugère va quitter son poste de directrice générale déléguée de SNCF Voyages le 31 décembre prochain. Reste à savoir qui sera son successeur...

RESEAU : les CFF vont développer 60 projets pour 2,7 milliards de francs suisses pour leur infrastructure ferroviaire

30 Novembre 2009 , Rédigé par tsr.ch Publié dans #FLASH INFO

 SUISSE - Le directeur des CFF Andreas Meyer a présenté lundi les projets de développement de l'infrastructure ferroviaire (ZEB) et a annoncé qu'ils seraient réalisés de manière échelonnée. Les CFF devraient offrir 20% de places assises supplémentaires d'ici 2012 entre Genève et Lausanne.

Six trains horaires devraient circuler d'ici deux ans entre les deux pôles lémaniques. Pour y parvenir, il faudra introduire progressivement une multitude de petites mesures en étroit dialogue avec les responsables cantonaux, a précisé Andreas Meyer.

Pour le principal chantier de cette première étape du ZEB en Suisse romande, à savoir la 4e voie entre Lausanne et Renens, les voyageurs devront en revanche attendre, au mieux jusqu'en 2019 si les cantons acceptent de préfinancer les travaux, sinon jusqu'en 2024, selon la planification de l'Office fédéral des transports (OFT). Les fonds pourraient manquer ces prochaines années, a mis en garde le directeur de l'OFT Max Friedli. Les projets pourraient s'en trouver redimensionnés, a-t-il ajouté.

L'OFT doit faire face à des restrictions financières dues à la conjoncture, qui pourraient encore s'aggraver si la décision du Tribunal administratif fédéral rejetant la hausse de la taxe poids lourds est confirmée. Il en résultera un manque à gagner de près de 100 millions de francs par an pour le Fonds de financement des grands projets ferroviaires, a averti Max Friedli.

Le lancement des travaux retenus dans le ZEB se fera donc de manière échelonnée. Des 5,4 milliards de francs libérés par le Parlement sur 20 ans, 2,7 milliards sont prévus pour financer une soixantaine des 110 chantiers du ZEB. Il n'y a pas que pour des raisons financières que tous les travaux ne peuvent être mis en chantier simultanément, il s'agit également de ne pas perturber l'exploitation ferroviaire. La priorité ira à l'élimination des principaux goulets d'étranglement.



Trader : Andreas Meyer est venu présenter lundi les projets de développement de l'infrastructure ferroviaire (ZEB) et a annoncé qu'ils seraient réalisés de manière échelonnée. Des 5,4 mrds de francs suisse. libérés par le Parlement sur 20 ans, 2,7 milliards sont prévus pour financer environ 60 des 110 chantiers du ZEB. "Je maitriiiiise..."

EN BREF : Un train percute une personne dans le nord de la France

30 Novembre 2009 , Rédigé par Lefigaro.fr Publié dans #LES BREVES

 FRANCE - Une personne "qui divaguait sur les voies" a été percutée ce matin par un train sur la ligne Dunkerque-Hazebrouck (Nord), à hauteur d'Esquelbeck, provoquant l'interruption totale du trafic, a-t-on appris auprès de la SNCF.

L'accident s'est produit vers 07H00. Le trafic est interrompu et un réseau de bus de substitution a été mis en place. La SNCF n'a pu indiquer à quel moment de la journée la circulation reviendrait à la normale.

LA VIDEO DE LA SEMAINE : Portrait d'André Gay, un mordu de trains miniatures pas comme les autres !

29 Novembre 2009 , Rédigé par Eric Publié dans #VIDEOS

  Sur la proposition pertinente de Philippe D., un fidèle lecteur de Passion-Trains, je vous propose de découvrir le portrait et l'oeuvre d'un modéliste amateur  exceptionnel (et un peu frapadingue sur les bords, comme bon nombre de ferrovipathes !) en la personne d'André Gay de Excideuil, en Dordogne.

Et notre mordu de trains miniatures n'usurpe pas sa réputation ; jugez-en par vous même à travers ce reportage de France 3 Limousin  ! 40 locomotives pilotées par un block system et qui circulent simultanément sur le réseau , un millier de wagons et voitures,  50 km de câbles électriques, 700 m de rail, des centaines des personnages peint à la main (bonjour la ... persévérance !), un entretien du matériel moteur tous les 30 jours... de quoi désespérer la plus fidèle des épouses !

La thématique du réseau ? la ligne 4, Paris-Bâle dans les années 50. Un réseau actuellement nommé Chalindrais 01, mais qui va prochainement revivre sous le nom de Chalindrais 02 puisque notre expert est actuellement en plein travaux... de reconstruction. Les vrais passions ne meurent jamais !

Envie d'en savoir plus sur ce réseau et son créateur ? alors découvrez la page Web qui leur est consacré. Une seule adresse :
http://gayam.club.fr ;  histoire de vous faire patienter d'ici à la prochaine vidéo de la semaine  ;-)

Bon clip et à la semaine prochaine,

Eric




INSECURITE : Ras-le-bol des cheminots de Montélimar après une agression

29 Novembre 2009 , Rédigé par ledauphine.com Publié dans #FLASH INFO

 FRANCE - Hier, en fin d'après-midi, une jeune fille qui attendait son tour au guichet de la gare Sncf de Montélimar a été agressée par trois ou quatre individus, qui l'ont presque étranglée devant les autres voyageurs.

Choqués, et en colère, les cheminots présents hier soir ont donc décidé de fermer symboliquement l'accueil et le point de vente de la gare. « Entre les agressions verbales, les traversées de voies, les gens qui fument, les dégradations des toilettes et de la salle des pas perdus... c'est tous les jours que nous sommes confrontés à des rôdeurs dans la gare. »

Si les cheminots ne veulent pas incriminer leur hiérarchie de proximité, ils pointent le manque d'effectifs, qui laisse la place aux personnes mal intentionnées : « On a de temps en temps la présence de la police ferroviaire, ou d'un vigile, mais cela ne dure jamais bien longtemps. » La seule solution pour les agents, comptabiliser les faits au moyen des fiches "Cezar" mises en place par la Sncf.

Hier soir, ils n'ont pas été les seuls à réagir, puisque suite à l'agression, le Relais H était également fermé. L'accès aux voies restait lui accessible aux voyageurs jusqu'à la fermeture habituelle de la gare à 23 h.



Direction l'automate hier en gare de Montélimar pour ceux qui voulaient acheter un billet de train : l'accueil et le point de vente de la gare étaient en effet fermés suite à l'agression d'une jeune femme par plusieurs individus. Poliiiiiice, où es tuuuuuuuuuuuu.....

NLFA : Le Conseil fédéral approuve la convention avec les CFF pour la mise en service de l'axe du St-Gothard

29 Novembre 2009 , Rédigé par news.admin.ch Publié dans #ACTU

 SUISSE - Le Conseil fédéral a approuvé une convention avec les CFF pour la mise en service de l'axe du St-Gothard de la NLFA. Il a en outre accepté trois autres dossiers NLFA et débloqué des fonds en faveur du raccordement de la Suisse au réseau ferroviaire européen à grande vitesse. Ces moyens financiers proviennent du fonds FTP.

La convention passée entre la Confédération et les CFF SA est nécessaire pour assurer la mise en service du tunnel de base du St-Gothard en 2017 et celle du tunnel de base du Ceneri en 2019. Il y a trois ans, le Conseil fédéral avait désigné les CFF SA futur gestionnaire de ces deux tunnels. La convention conclue à présent permet de commander les prestations en vue de la mise en service de l'axe du St-Gothard. La commande consiste en deux paquets de prestations : celles pour la préparation à l'exploitation et celles pour l'alimentation en courant de traction.

Le premier paquet de prestations comprend notamment les centres d'entretien et d'intervention d'Erstfeld et de Biasca, des sections d'extinction et de sauvetage, des véhicules d'entretien, une centrale d'exploitation à Pollegio, le raccordement ETCS (dispositif d'arrêt automatique) de la ligne de base ainsi que des frais de personnel. Le volume d'investissement estimé pour ces prestations s'élève à quelque 358 millions de francs (prix de 1998) et celui évalué pour les prestations d'alimentation en courant de traction de l'axe du St-Gothard à quelque 133 millions (prix de 1998). Les fonds, d'un montant total global de 515 millions de francs, seront prélevés sur le fonds FTP. Le Conseil fédéral a libéré des réserves de 73 millions de francs afin d'augmenter le crédit déjà approuvé d'un total de 442 millions.

Par ailleurs, le Conseil fédéral a pris acte du décompte des ouvrages d'aménagement de la Surselva et du raccordement de la Suisse orientale à la Nouvelle ligne ferroviaire à travers les Alpes (NLFA). Dans la Surselva, le tronçon Disentis/Mustér - Sedrun avait été aménagé en vue de viabiliser le chantier du tunnel de base du Saint-Gothard à Sedrun pour une somme de 112 millions de francs (prix de 1998). Lors du raccordement à la Suisse orientale, l'ouvrage de raccordement de Nidelbad a été construit pour 99 millions dans le tunnel de base I du Zimmerberg. Il est prévu d'y faire bifurquer plus tard le tunnel de base II du Zimmerberg. Le décompte des deux ouvrages dégage un crédit résiduel d'environ un million de francs suisses dont peut bénéficier l'axe du St-Gothard de la NLFA (mise en service).

Afin d'approuver le décompte de l'ouvrage de la Surselva, le Conseil fédéral s'est prononcé, pour des raisons formelles, en faveur de l'augmentation du crédit d'engagement d'un autre dossier : 14 millions de francs suisses pour le renchérissement, la taxe sur la valeur ajoutée et les intérêts intercalaires.

Enfin, le Conseil fédéral a approuvé une nouvelle convention avec les CFF et la Schweizerische Südostbahn SA (SOB) au sujet des aménagements de St-Gall - Arth-Goldau en tant que voie d'accès à la NLFA. Il s'agit d'aménagements à Rapperswil, à Schachen (Herisau) et à Rothenthurm. Ces nouvelles conventions sont nécessaires parce que d'une part les conditions de propriété de l'infrastructure ont changé et que d'autre part, le tunnel de l'Hirzel et le tunnel de base II du Zimmerberg ont été supprimés de la NLFA ; elles n'ont pas d'incidence sur les coûts finaux de la NLFA.

Dans le domaine du raccordement de la Suisse au réseau ferroviaire européen à grande vitesse, le Conseil fédéral a d'une part approuvé une convention avec les CFF concernant l'adaptation du tronçon St-Gall - St. Margrethen (partie de la liaison Zurich - Munich) aux trains pendulaires. Les coûts se montent à quelque 3,5 millions de francs (prix de 2003) et seront payés à partir du fonds FTP.

D'autre part, le Conseil fédéral a augmenté de 12,5 millions de francs le crédit d'engagement pour les aménagements de Haut-Bugey (Bellegarde-Nurieux-Bourg-en-Bresse en tant que partie de la liaison Genève - Paris). Cette augmentation est due à la hausse du cours de l'euro. La Suisse verse 110 millions d'euros au titre de ces aménagements.




Un grand up pour les suisses : Le Conseil fédéral helvête a approuvé la convention avec les CFF pour la mise en service de l'axe du St-Gothard. A terme, la NLFA (une ligne de plaine construite à travers les Alpes) permettra donc d'augmenter l’attrait du trafic marchandises ferroviaire à travers les Alpes et fournira les capacités nécessaires au transfert du trafic marchandises sur le rail. Le trafic des voyageurs profitera également des gains de temps...

PLAN DE RELANCE : Le raccordement de Saint-Laurent-Blangy, « un kilomètre stratégique »

29 Novembre 2009 , Rédigé par nordeclair.fr Publié dans #ACTU

 FRANCE - « Le plan de relance est en marche dans le Pas-de-Calais et le chantier de Saint-Laurent-Blangy en est bien la preuve », déclarait, hier, Patrick Devedjian lors de sa visite en terre arrageoise. Depuis janvier dernier, le raccordement ferroviaire de Saint-Laurent-Blangy, destiné à relier les lignes Amiens-Lille et Arras-Dunkerque, prend forme.

« C'est un petit kilomètre, certes, mais un kilomètre stratégique puisqu'avec ce nouveau tronçon, les trains de fret issus notamment des ports régionaux pourront désormais éviter l'agglomération lilloise pour se diriger vers le grand Est français », souligne Lucette Vanlaecke, la directrice régionale de Réseau ferré de France (RFF). Une nouvelle qui devrait ravir les automobilistes, confrontés quotidiennement à l'engorgement dû aux camions, de plus en plus nombreux, de la métropole et des autoroutes qui la desservent. « Notre objectif est également de libérer des sillons pour le transport de voyageurs », continue-t-elle.

De l'aveu même de la directrice régionale, ce projet, financé avec le concours de l'État (8 millions d'euros), du conseil régional (8 millions) et de RFF (2,3 millions), a connu un véritable coup d'accélérateur grâce au plan de relance puisque la date de mise en service est prévue fin 2010.
Mais il est également un « booster » pour l'économie locale en suscitant plus de 5 millions d'euros de retombées économiques dont ont bénéficié la SNCF (en charge de la maîtrise d'ouvrage) et cinq entreprises implantées dans la région.

« Le contournement ferroviaire est porteur d'un grand avenir de croissance », estime Patrick Devedjian qui se targue des derniers bilans de croissance de la France. « Grâce à cette politique d'investissement massif et rapide, nous sommes le pays qui résiste le mieux à la crise », certifie le ministre de la Relance.




Engagé : Patrick Devedjian, le ministre chargé de la mise en oeuvre du plan de relance, a visité hier le chantier du contournement fret de Saint-Laurent-Blangy. Un tronçon d'à peine un kilomètre qui permettra aux trains de marchandises, fin 2010, d'éviter l'agglomération lilloise. "En vérité, je vous le dis : Un petit kilomètre pour le train, mais au moins 1000 mètres de plus pour la relance..."

PROMO : Et revoici le billet Shopping à la SCNB

29 Novembre 2009 , Rédigé par Dhnet.be Publié dans #FLASH INFO

 BELGIQUE - Cette année encore, la SNCB propose un billet Shopping. Les voyageurs peuvent profiter de ce tarif avantageux pour voyager entre deux villes à travers tout le pays.  L’offre est valable durant les week-ends de décembre et janvier ainsi que durant les vacances de fin d’année (du 19 décembre au 3 janvier).

Tous les voyageurs en train peuvent bénéficier de cette offre. Il s’agit d’une alternative intéressante pour celles et ceux qui souhaitent faire leurs achats de Noël en toute sérénité et sans problème de files ou de parking mais aussi d’une occasion pour découvrir une ville qu’ils ne connaissent pas, par exemple à l’occasion d’un marché de Noël. Le billet Shopping est proposé au prix de 9 euros pour un aller-retour en deuxième classe entre deux gares belges. En première classe, le prix est de 13 euros.

Attention, le voyage retour doit impérativement être effectué le même jour que l’aller. Ce billet est en vente dans chaque gare ou sur www.sncb.be.



Voyager en train dans tout le pays pour 9 euros ? à la SNCB, c'es possible ! bon, pour la SNCF, on attend encore, une telle offre, mais l'espoir fait vivre...