Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

SOCIAL : Deux syndicats signent l'accord salarial à la SNCF pour 2010

28 Mars 2010 , Rédigé par Lefigaro.fr Publié dans #ACTU

logo-sncf.jpg FRANCE - Deux syndicats de la SNCF (Unsa et CFDT) ont décidé de signer l'accord salarial proposé pour 2010 mais ces signatures restent insuffisantes et la direction pourrait devoir prendre des mesures unilatérales, a-t-on appris jeudi de sources syndicales.

L'accord prévoit une augmentation générale des salaires de 0,5% au 1er mars et 0,4% au 1er octobre. De plus, il est prévu une revalorisation uniforme de la prime de travail mensuelle à hauteur de 10 euros, ce que l'Unsa évalue à 0,4% d'augmentation générale.  L'Unsa-cheminots et la CFDT ont recueilli au total 29,64% des voix aux dernières élections professionnelles, soit moins que le seuil de 30% nécessaire pour qu'un accord soit valide.

"L'Unsa, en signant, "privilégie l'intérêt des cheminots avant des considérations politiques ou stratégiques", selon un communiqué. La CFDT estime aussi qu'elle "prend ses responsabilités en signant un accord salarial équilibré dans une période économique difficile", qui permettrait de maintenir le pouvoir d'achat. Reste que la CGT-cheminots et Sud-Rail, les deux autres syndicats représentatifs à la SNCF, ont indiqué à l'AFP qu'ils ne signeraient pas l'accord, jugé insuffisant.

En 2009, alors que seule l'Unsa avait signé l'accord, la direction avait néanmoins appliqué les mesures de l'accord unilatéralement. Selon la CGT, la SNCF "fait actuellement du chantage aux signatures". Les salaires étaient un des thèmes de la grève à la SNCF mardi, dans le cadre de la journée d'action interprofessionnelle.

L'entreprise publique a annoncé mercredi avoir subi en 2009 une perte nette de 980 millions d'euros, due en particulier à des dépréciations d'actifs sans lesquelles elle afficherait un résultat tout juste positif de 3 millions.

ACCIDENT : Deux trains de marchandises entrent en collision en Espagne - un mort

27 Mars 2010 , Rédigé par Letélégramme.com Publié dans #FLASH INFO

logo-renfe.gif ESPAGNE - Pour l'heure, les causes de l'accident restent encore à déterminer. Deux trains de marchandises sont entrés en collision, dans la nuit de jeudi à vendredi, dans le centre de l'Espagne. L'accident s'est produit à 0 h 25 à proximité de la gare d'Arevalo, au sud de Valladolid. L'un des conducteurs de train a été tué sur le coup, a indiqué Adif, le gestionnaire des voies ferrées espagnoles.  

L'accident a provoqué des perturbations sur le trafic. Le trafic ferroviaire entre les gares d'Arevalo et d'Ataquines, sur le trajet Avila-Valladolid a dû être interrompu. Le train Paris-Madrid a été concerné par cette interruption. Les passagers ont été transportés jusqu'à la capitale à partir de Valladolid par d'autres trains, qui ont utilisé la ligne à grande vitesse Madrid-Valladolid.

La compagnie ferroviaire espagnole Renfe
indique sur son site qu'elle "élabore un plan alternatif pour assurer" le transport des passagers dans l'attente de la réouverture à la circulation des trains après la réparation des voies". 24 trains interrégionaux devaient être affectés par ces perturbations au cours de la journée de vendredi.



Drame en Espagne : le conducteur d'un train de marchandises est mort dans la nuit de jeudi à vendredi, près de la garde d'Arevalo, dans le centre de l'Espagne. Les causes de l'accident n'ont pas été déterminées pour l'heure. Le trafic est actuellement encore perturbé.

TER-GV : Le premier TER-GV à Étaples et à Rang-du-Fliers attendu le 12 décembre 2010

27 Mars 2010 , Rédigé par Lavoixdunord.fr Publié dans #FLASH INFO

logo-sncf.jpg FRANCE - 12 décembre 2010 : C'est à cette date qu'est prévu le premier TER-GV qui entrera en gare d'Étaples. De la cité des pêcheurs, on mettra donc  une heure vingt pour se rendre à Lille. Le TER-GV ira d'ailleurs jusqu'à Rang-du-Fliers, d'où l'on mettra une heure trente pour rejoindre la capitale des Flandres.

Concrètement, tous les TER-GV qui viennent aujourd'hui jusqu'à Boulogne prolongeront leur chemin jusqu'à Étaples et Rang-du-Fliers. Par exemple, en semaine, il y aura quotidiennement deux allers pour Lille et trois retours. Il y aura aussi un Rang-du-Fliers - Étaples - Lille - Paris par jour. Le dimanche, il n'y aura qu'un aller et un retour pour Paris, via Lille.

L'arrivée du TER-GV à la fin de l'année se voit du côté des quais, où l'on s'affaire à installer trois ascenseurs entre les voies, qui permettront aux personnes à mobilité réduite de passer d'un quai à l'autre. Autre chantier mené simultanément, celui de la voie 1, la plus proche de la gare. Elle n'accueillait pas de train pour l'instant. Elle est restaurée, plus précisément rehaussée, pour y remédier. Même si elle ne devrait servir qu'à recevoir des trains en terminus, c'est-à-dire qui ne continuent pas leur chemin vers d'autres destinations.

Mercredi 11 h, sur le parking voisin de la gare, près du centre de formation Aifor, plus une seule place de parking n'était donc disponible. Pour se garer, ne reste plus qu'à s'éloigner et à marcher quelques centaines de mètres pour venir prendre son train.  Voilà qui montre la nécessité de réaménager ce quartier, concrètement faire des parkings supplémentaires et rendre la circulation dans les environs plus facile. Parce que si aujourd'hui en moyenne 760 personnes prennent le train chaque jour à Étaples, on en attend beaucoup à partir du mois de décembre.

« Il y a peut-être moyen de récupérer des terrains route de Boulogne, de l'autre côté des quais pour aménager des places de parking », glisse Jean-Claude Baheux, le maire. Ajoutant qu'il est aussi envisagé de construire un local à vélos afin d'encourager les usagers du TER-GV (et des trains classiques) à se rendre à la gare en bicyclette. Louable intention qu'il faudrait doubler de l'aménagement de pistes cyclables dans la ville et au delà. Rien qu'un exemple : le pont Rose où la cohabitation forcée des cyclistes et des automobilistes n'est pas sans danger. Pour les premiers nommés bien sûr.
 


En voilà un qui est attendu comme le messie en région Nord / Pas-de-Calais : Le premier TER-GV à Étaples et à Rang-du-Fliers est attendu le 12 décembre. On pourra se rendre à Lille en une heure et vingt minutes (une heure trente à partir de Rang-du-Fliers). En attendant, les travaux en gare vont bon train. Mais d'autres seront nécessaires dans les environs... Reste moins de 10 mois pour réagir.

FRET : Vers des trains plus longs et plus lourds en France

27 Mars 2010 , Rédigé par Letélégramme.com Publié dans #LE SAVIEZ VOUS

Logo-RFF.jpg FRANCE - Réseau ferré de France (RFF), l'entité qui gère les voies ferrées françaises, va étudier avec les opérateurs de fret ferroviaire les conditions de circulation de convois de fret plus lourds et plus longs, a indiqué, hier, RFF.

En France, la longueur maximum des trains est actuellement de 750m. Le but, c'est d'aller progressivement plus loin avec des trains de 850, puis 1.000, puis 1.200, puis 1.500m de long.



... reste à juste à trouver les marchés pour constituer les convois, et ça devrait le faire....

GREVE : Tous les informaticiens de la SNCF appelés à faire grève le 1er avril

26 Mars 2010 , Rédigé par europe1.fr Publié dans #FLASH INFO

logo-sncf.jpg FRANCE - Gérer les sites internet, réguler les postes d 'aiguillage et régler les pannes informatiques... C'est dorénavant IBM qui va se charger de tout cela à la SNCF. Une co-entreprise détenue par la SNCF et IBM a été créée en toute discrétion au début de l'année. Objectif : faire des économies. Le groupe a prévu de faire près de 20% de gain de productivité, de quoi alléger les lourdes pertes de 2009.

Les 2.000 informaticiens de la SNCF craignent eux pour leur emploi. Quatre syndicats de la SNCF appellent les informaticiens de l'entreprise publique à cesser le travail le 1er avril pour réclamer des garanties.  "Oui les cheminots peuvent être inquiets", estime Gérard Chameau, délégué syndical central CFDT d’IBM. "Pour pouvoir réaliser des économies de l’ordre de 300 millions, il va bien falloir trouver des endroits pour faire des coupes. Malheureusement, il y aura une tentation d’aller dans les pays à bas coût salariaux, de regrouper dans des centres de compétences offshore des activités qui sont aujourd’hui traitées sur le sol français", analyse-t-il.

Les informaticiens-cheminots craignent également pour les données confidentielles du groupe. L'arrivée de la concurrence est un gros risque estime Hervé Judici, de la CGT. "On n’est pas passé de la vapeur au TGV par hasard. Ce sont des informaticiens qui ont développé tous ces systèmes depuis au moins 40 ans. IBM, on les considère comme des prédateurs voraces. Ils vont capter des compétences professionnelles, infiltrer des réseaux, ce qui leur permettra demain de livrer cette informatique voir de la vendre".

La CGT va se retrouver vendredi matin pour dénoncer les dangers d'une telle alliance. Et pour défendre leur métier, les quatre syndicats de cheminots appellent à une journée de grève sans informaticien, ce sera le 1er avril prochain.



Les informaticiens de la SNCF craignent pour leur emploi et les données confidentielles du groupe. Prestataires et cheminots sont donc invités à cesser le travail durant 24 heures le 01 avril prochain (et ce n'est pas un poisson) pour dénoncer Ulysse, la co-entreprise créée par la SNCF avec IBM. Pour les syndicats, Ulysse se traduira par l'externalisation d'emplois en Inde et la perte de la maîtrise du système informatique.

LGV : Le TGV Perpignan-Girona promis pour fin 2012

26 Mars 2010 , Rédigé par La-clau.net Publié dans #ACTU

logo-sncf.jpglogo-renfe.gif FRANCE / ESPAGNE - La Ligne à Grande Vitesse Perpignan-Barcelone, désormais envisagée pour 2014 dans les sphères de décision du Roussillon, fonctionnera réellement de Perpignan à Figueres en décembre 2010, selon la SNCF. Puis le prolongement jusqu’à Girona sera effectif « fin 2012 », selon Teófilo Serrano, le président de la compagnie ferroviaire espagnole RENFE, présent ce vendredi à Barcelone.

Cet acteur décisif du dossier, sujet à de multiples promesses contradictoires, confirme une “période transitoire” lors de laquelle, dès la fin de cette année, "deux trains français" arriveront à Figueres via le tunnel européen du massif des Albères, avant une liaison "à Grande Vitesse Madrid-Barcelone-Lyon-Paris”, fin 2012. Dans un cadre plus modeste et réaliste, la liaison Figueres-Girona sera rendue possible par une solution à rapprocher du bricolage, entre la commune de Vilamalla, au Sud de Figueres, et la gare provisoire de Figueres.

A l’autre bout, les travaux de creusement du tunnel de jonction entre la gare de Sants et celle de la Sagrera, future station TGV de Barcelone, ont été lancés ce vendredi par le president catalan, José Montilla, qui a lui-même enclenché le tunnelier « Barcino », avant de déclarer “nous transformons la Catalogne de demain en une réalité”.
 


Les travaux du tunnel d'union entre les gares de Barcelone ont débuté. Le TGV Perpignan-Girona est donc promis pour fin 2012... enfin, si rien ne vient contrarier cette date d'ici là.

PEOPLE : L'actrice Judith Godrèche victime d'un voleur dans un train

26 Mars 2010 , Rédigé par Yahoo.com Publié dans #SOCIETE

logo-sncf.jpg FRANCE - Malheureusement, il n'existe pas de consignes dans les trains, un endroit où mettre en sécurité ses bagages lorsque l'on voyage... Toutes les valises sont posées et mélangées à l'entrée des voitures, tout le monde à la même enseigne.

Les people aussi sont donc obligés de faire confiance à leurs concitoyens. Malheureusement il arrive qu'ils payent leur notoriété au prix cher ! C'est le cas de la comédienne Judith Godrèche. Victime du vol de sa valise dans le train Cahors-Paris, l'actrice, qui s'est récemment mise à la chanson, a selon le magazine Closer dû déposer plainte le 23 février.

Bien ennuyée, la compagne du comédien Maurice Barthélemy a déclaré que le montant de ce préjudice s'élevait à 15 000 euros ! Une bague de joaillier et un collier de perles grises se trouvaient à l'intérieur au moment du vol...

Le coupable doit être ravi... Et évidemment, personne n'a rien vu.



Judith Godrèche, ou Judith Godiche ? l'actrice française, aussi mignonne qu'écervelée vient en effet de se faire souffler une bague de 15.000 euros laissée négligeamment dans une valise sans surveillance, à l'autre bout du wagon. Ah ben quand on a pas de tête.... l'étourderie des uns fait décidément la fortune des autres !

INDUSTRIE FERROVIAIRE : Les contrats pleuvent, le ferroviaire recrute

25 Mars 2010 , Rédigé par nordeclair.fr Publié dans #EMPLOIS

FRANCE - Et une de plus ! On a appris hier la signature d'une nouvelle commande de trains régionaux par la SNCF. Tramways, tram-trains, trains régionaux, les transports en commun ont le vent en poupe en Europe et en France.

Pour Valenciennes et le Nord - Pas-de-Calais, qui concentre les deux tiers de l'industrie ferroviaire française, c'est l'assurance de quelques années de travail assuré. C'est ici que sont conçus, produits et assemblés une grande partie des rames de métro (Paris, Amsterdam, Istanbul) et des trains des réseaux régionaux.

« On a une visibilité pour les cinq prochaines années au moins », indique Jean-Michel Rémy, directeur des ressources humaines de Bombardier Transport, à Crespin, près de Valenciennes, où travaillent 2 000 salariés. Certains contrats arrivent à terme. D'autres sont déjà dans le tuyau, comme les nouvelles rames à deux niveaux qui circuleront dans le Nord - Pas-de-Calais à partir de 2013. Et le groupe québécois, comme son concurrent français Alstom - implanté lui aussi dans le Valenciennois, à Petite-Forêt - ambitionne de décrocher le contrat du futur TGV.

Concevoir et produire des trains demande un peu plus que d'avoir, enfant, fait joujou avec des modèles réduits. Quoique, « dans le ferroviaire, on est des passionnés, il doit y avoir un peu de frustration du petit train de l'enfance », glisse Jean-Michel Rémy. C'est la particularité de l'industrie ferroviaire dans la région. À la différence de l'automobile, les équipes de conception et de production sont situées dans le même environnement, pas à des centaines de kilomètres de distance. « Nos équipes de conception sont basées ici », avance Sébastien Ridremont, directeur des avant-projets chez Bombardier à Crespin. « Le panel de nos métiers est donc très large », résume Mathilde Brogniart, d'Alstom.

Avec le développement des réseaux de transports en commun, et la pyramide des âges des entreprises industrielles, « il nous faut trouver des experts du ferroviaire », avance Héric Mannusset, de l'Association des industries ferroviaires (AIF), qui réunit une centaine d'entreprises du Nord - Pas-de-Calais et de Picardie.

Chez Alstom, « on a beaucoup recruté ces dernières années, on ralentit un peu le mouvement », explique Mathilde Brogniart, directrice des ressources humaines d'Alstom Petite-Forêt, plutôt spécialisé dans les transports urbains (tram, métro). « Cette année, les recrutements seront plus ciblés, sur des besoins spécifiques », précise Frédéric Ferrand, directeur du site.

Chez Bombardier, en revanche, on recrutera environ 70 cadres pour accompagner le développement des commandes de trains régionaux. « Tous les métiers sont concernés : ingénierie, achats, méthodes... », indique Jean-Michel Rémy. À partir de l'année prochaine, 250 à 300 ouvriers et techniciens devraient s'ajouter à ces recrutements. « Un emploi chez nous, c'est quatre emplois chez les sous-traitants », dit-on chez Bombardier. Environ 10 000 personnes travaillent dans la filière ferroviaire dans le Nord - Pas-de-Calais, ce qui la place au premier rang des régions de France.



Les transports en commun ont le vent en poupe. Tant mieux pour les industries ferroviaires, très présentes dans le Nord - Pas-de-Calais. Les constructeurs et les équipementiers recrutent. A vos CV !

PROPOSITION : Le vice-Premier ministre russe propose à Eurostar de tester ses trains en Russie

25 Mars 2010 , Rédigé par lecho.be Publié dans #FLASH INFO

logo-et.gif logo-eurostar.gif logo-rzd-_russie_.jpg EUROTUNNEL / EUROSTAR / RUSSIE -  Mardi, lors de sa visite à la Semaine internationale du transport et de la logistique (SITL), en banlieue parisienne, Le vice-Premier ministre russe Sergueï Ivanov est venu proposer ses services au stand d'Eurotunnel, le groupe qui exploite le Tunnel sous la Manche, a raconté à l'AFP un témoin de la scène, confirmant une information de l'agence russe Ria-Novosti.

"Nous vous proposons de tester vos trains en Russie où les froids sont réguliers et où la température atteint parfois -50 degrés", a déclaré Ivanov. "Si vos trains réussissent l'épreuve des chemins de fer russes, ils sembleront voler en Europe", a ajouté le vice-Premier ministre russe.

Plusieurs milliers de passagers avaient été coincés dans le tunnel sous la Manche dans la nuit du 18 au 19 décembre et le trafic d'Eurostar avait été interrompu pendant trois jours, perturbant les déplacements de dizaines de milliers de personnes. Une enquête indépendante avait concentré ses critiques sur Eurostar, qui avait mal préparé ses trains aux conditions hivernales et n'avait pas informé correctement ses clients.



Pas chien pour deux sous, le vice-premier ministre russe Sergueï Ivanov a proposé indirectement à Eurostar les services de son pays à l'occasion d'une foire commerciale en France. "Si vos trains réussissent l'épreuve des chemins de fer russes, ils sembleront voler en Europe", a-t-il déclaré au stand Eurotunnel présent au salon SITL de Paris. Belle initiative, Serguei... Seulement voilà : les trains d'Eurotunnel ne tombent pas en rade pendant l'hiver. Il aurait fallu proposer tes services au stand... de la SNCF. ( Allez : on ne t'en veut pas : errare humanum est...)

DEFICIT : La SNCF annonce une perte de 980 millions d'euros en 2009

25 Mars 2010 , Rédigé par Associated Press Publié dans #CHIFFRES

logo-sncf.jpg FRANCE - La société nationale des chemins de fer français (SNCF) a annoncé mercredi une perte de 980 millions d'euros en 2009, à l'occasion de la publication des résultats du groupe.En 2008, la SNCF avait réalisé un bénéfice de 575 millions d'euros et de 1,11 milliard d'euros en 2007.

"Les résultats 2009 confirment par ailleurs les problèmes structurels masqués par les bénéfices TGV et dont la résolution a trop longtemps été différée" a expliqué le PDG du groupe Guillaume Pépy."Les effets de la crise, l'impact des déficits structurels et le maintien des investissements ont pour conséquence une tension accrue de la situation financière de l'entreprise" ajoute M. Pépy.

Concernant 2010, "la SNCF n'anticipe pas de dégradation supplémentaire de la situation économique, ni de franche reprise." "Hors effets de périmètres, le chiffre d'affaires devrait progresser de 4% sur l'année" estime le groupe ferroviaire français.

La SNCF revendique un chiffre d'affaires de 30 milliards d'euros et 235.000 salariés répartis dans 120 pays. La SNCF est composée de 5 branches d'activité: gestion, exploitation, maintenance et ingénierie d'infrastructure ferroviaire (SNCF Infra), transport public urbain, périurbain et régional pour les les voyageurs du quotidien (SNCF proximités), transport ferroviaire de voyageurs longue distance et à grande distance (SNCF voyages), transport et logistique de marchandises (SNCF Geodis) et gestion et développement des gares (gares et connections). 



Houps : la SNCF passe dans le rouge et a annoncé une perte de 980 millions d'euros en 2009, à l'occasion de la publication des résultats du groupe. Alors d'accord, les bébéfices générés par la branche TGV sont en replis, mais devinez qui plombe encore les comptes du groupe...