Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

CHIFFRES : Le fret de la SNCF en bonne voie

30 Août 2007 , Rédigé par lexpansion.com Publié dans #CHIFFRES

logo-sncf.jpg FRANCE - Coup double pour la SNCF : le transporteur ferroviaire a dévoilé mercredi à la mi-journée des résultats semestriels encourageants et surtout, a confirmé le redressement de sa branche fret, son maillon faible structurel. De bon augure a priori pour la rentrée sociale avec en ligne de mire le dossier miné du service minimum. La CGT Cheminots s'est d'ailleurs aussitôt fendue d'un communiqué dans lequel le syndicat a reconnu « apprécier positivement » les « bons résultats », tout en se montrant extrêmement réservé sur la stratégie poursuivie.

Dans le détail, les profits de la société publique ressortent à pratiquement 600 millions d'euros sur les six premiers mois de l'année 2007 grâce entre autres à la bonne tenue de la branche Voyageurs et du département Voyage France Europe en particulier. Dans le même temps, le chiffre d'affaires gagne 8% à 11,6 milliards et le résultat opérationnel courant dépasse le seuil du milliard (+28%). Mais l'élément le plus crucial tient sans doute à la performance de la filiale fret : la division transport de marchandises est certes toujours dans le rouge, mais son déficit se résorbe. Inexorablement. Mieux. Son activité « connaît une inversion de tendance avec un gain de +4% en produits du trafic » souligne le groupe dirigé par Anne-Marie Idrac. 

Au final, la branche fret est désormais négative de 102 millions d'euros contre –137 millions l'an dernier à pareille époque. Sur l'ensemble de l'année 2006, les pertes s'élevaient même à plus de 800 millions compte tenu de lourdes dépréciations d'actifs. Son chiffre d'affaires, lui, flirte avec le milliard d'euros (+3,5%). De quoi a priori conforté la direction dans ses choix, elle qui vise toujours un retour à l'équilibre pour son maillon faible à l'horizon 2010. La CGT note pour sa part que l'effort manifeste consenti sur le fret tient à une « nouvelle baisse drastique des charges ». Ce qui constitue une « bombe à retardement pour la pérennité de cette activité ».
 



L'entreprise publique a fait état d'un résultat net flirtant avec les 600 millions d'euros pour son premier semestre, grâce à son pôle Voyageurs. Mais surtout, la SNCF limite ses pertes dans le fret, le traditionnel "maillon faible" de l'entreprise. Pourvu que ça dure...

Commenter cet article