PASSION-TRAINS

REPORTAGE : La rénovation de la gare de Bruxelles-Central

27 Novembre 2005 , Rédigé par SNCB.be Publié dans #REPORTAGE

 BELGIQUE - Idéalement située au cœur de la capitale belge, la gare de Bruxelles-central a été dessinée par l’architecte Victor Horta. Les travaux de son édification ont débuté en 1937 puis ont subit un retard suite au second conflit mondial. Après le décès d’Horta en 1947, Maxime Brunfaut prend la direction des travaux. Edifiée sur plusieurs niveaux en raison du dénivelé séparant la ville haute de la ville basse, la « Halte Centrale » ouvre ses portes le 4 octobre 1952. Bâtie à l’origine pour recevoir 70 000 voyageurs par jour, elle accueille aujourd’hui chaque jour, en semaine, quelque 1150 trains et pas moins de 140 000 voyageurs, lui conférant son statut de numéro un au palmarès des gares belges les plus fréquentées.
 
Cet édifice remarquable fait depuis quelques années l’objet d’impressionnants travaux de rénovation afin de le restaurer et d’y améliorer l’accueil réservé à la clientèle toujours plus nombreuse. Mais plus qu’une simple rénovation, il s’agit véritablement de redonner à la gare d’Horta son cachet d’origine tout en accroissant sa capacité via le réaménagement complet de ses espaces dans le plus strict respect de l’œuvre du grand architecte bruxellois et les limites imposées par son classement en 1995.
 
En 2000, les travaux de restauration ont débuté en redonnant aux façades de la gare tout leur éclat d’antan. Faites de pierres bleues et de pierres de Gobertange, les façades ont été gommées et traitées pour lutter contre la pollution de l’air ayant affecté négativement le degré d’acidité du béton. Cette première partie des travaux de rénovation s’est achevée en 2002.
 
Dans un second temps, des travaux ont également débuté à l’intérieur même de la gare de Bruxelles-Central, et ce sont d’abord les guichets qui ont bénéficiés de ces travaux. Des guichets totalement modernisés accueillent désormais la clientèle et un nouveau Travel Centre est entré en fonction. Il est à la disposition des clients désirant acquérir des billets internationaux ou souhaitant obtenir des informations. L’un de ses guichets a été spécialement conçu pour accueillir les personnes à mobilité réduite.
 
Depuis 2004, le grand hall, qui a lui aussi fait l’objet de travaux de rénovation, offre un éclairage plus agréable, plus lumineux, et une installation de sonorisation performante. L’aménagement des commerces de part et d’autre du grand escalier a permis de dégager totalement les espaces du grand hall.
 
Au cours de la troisième partie des travaux, celle en passe de débuter et prévue pour s’achever dans le courant de l’année 2008, c’est l’entresol et les quais qui retiendront l’attention des architectes et entrepreneurs. Elément particulièrement remarquable de cette troisième partie, la nouvelle liaison entre la sortie Madeleine et le Mont des Arts (au pied des escaliers, non loin de la Bibliothèque royale).
 
Prévue pour durer un an, la première phase verra la réalisation de nombreuses nouveautés.L’actuel couloir donnant accès à la sortie menant vers l’église de la Madeleine sera ainsi déplacé et réimplanté au même niveau mais face au grand escalier, de part et d’autre de l’escalier donnant accès aux quais 3-4. Une toute nouvelle salle d’attente y sera aménagée. L’accès côté place de la Madeleine, perpendiculaire à ce premier couloir, sera mis hors service dès le 9 janvier prochain. Un nouveau couloir transversal y sera construit et prolongé en direction du Mont des Arts où un nouvel accès à la gare sera crée à hauteur du bâtiment « Dynastie » situé sur le boulevard de l’Impératrice (non loin du Palais des Congrès). A l’intersection de ces deux couloirs, qui seront bordés de commerces sur toute leur longueur, une majestueuse coupole en verre de 12 mètres de diamètre dispensera la lumière naturelle puisée en surface aux abords du Boulevard de l’Impératrice. Trois escaliers et trois escalators permettront de rejoindre chacun des quais directement depuis le nouveau couloir reliant les entrées Madeleine et Mont des Arts.
 
Au niveau des quais, d’importants travaux seront réalisés pour prolonger les quais 1-2 et 5-6 afin de leur permettre d’accueillir des trains présentant la composition maximale autorisée de 12 voitures voyageurs.
 
Au terme de ces douze prochains mois, entrées et couloirs ainsi créés seront rendus accessibles à la clientèle, les nouveaux commerces seront mis en location et la nouvelle salle d’attente ouvrira ses portes. Dès cet instant, les utilisateurs du train pourront rejoindre l’ensemble des quais, via les escaliers fixes, au départ du nouveau couloir Madeleine-Mont des Arts.
 
Au cours de la seconde phase, prévue elle aussi pour durer un an, les travaux viseront à rénover les commerces existants au niveau de l’entresol de la gare, de part et d’autre du grand escalier, ainsi que les toilettes et les deux accès vers la Rotonde actuellement en chantier. L’objectif poursuivi est clairement d’ouvrir les espaces afin de tirer un meilleur parti de toutes les surfaces que la gare a à offrir aux clients du Groupe SNCB. L’entrée située côté Putterie bénéficiera également des travaux puisqu’un accès direct à la salle des guichets, supprimé par le passé, y sera réaménagé.
 
L’ensemble des quais feront l’objet d’importants travaux de parachèvement : nouveau revêtement de sol « anti-glisse », nouvel éclairage plus efficace, rafraîchissement des plafonds, nouvel habillage pour les colonnes et nouveau revêtement pour les murs latéraux. Grâce à un travail par zone, les quais demeureront accessibles malgré les travaux qui y seront réalisés.
 
Au cours de la troisième phase devant durer un peu moins de six mois, un nouveau faux plafond sera installé à l’entresol et l’entrée Madeleine sera finalisée. On travaillera également à la seconde partie de l’entrée située côté Putterie.
 
Enfin, la quatrième et dernière phase d’une durée d’un peu plus de trois mois visera le parachèvement du revêtement de sol du nouveau couloir Madeleine-Mont des Arts et du couloir central. C’est également à l’issue de cette dernière phase que les trois nouveaux escalators vers les quais, situés dans ces deux couloirs, entreront en fonction. Cette troisième partie des travaux, qui prendra fin dans le courant de l’année 2008, nécessitera un investissement estimé à 22,5 millions d’euros à charge de la SNCB-Holding (11,5 mio €),  d’Infrabel (9 mio €), et de Beliris, l’accord de coopération entre l’Etat et la Région de Bruxelles-Capitale (2 mio €), portant à un total de 33 millions d’euros l’ensemble des investissements réalisés pour rénover, dans le strict respect de l’œuvre, la gare imaginée et dessinée par Horta. A la fin de ce chantier, courant 2008, la signalétique de la gare sera entièrement revue pour assurer une parfaite lisibilité des espaces de la « nouvelle » gare de Bruxelles-Central.
 
Afin de renforcer l’accessibilité de la gare de Bruxelles-Central aux personnes à mobilité réduite ou malvoyantes, divers aménagements ont été prévus. Aujourd’hui déjà, des ascenseurs leur permettent de rejoindre les quais. Le projet prévoit maintenant l’installation dans l’entresol et sur les quais d’un revêtement doté de zones podo-tactiles ainsi que l’utilisation de matériaux clairs facilitant les déplacements des personnes malvoyantes.
 
A l’issue de cette vaste entreprise de rénovation, les clients pourront s’approprier de nouveaux espaces et se réapproprier les espaces existants qui, outre leur modernisation, proposeront bien des améliorations en terme de sécurité, de lisibilité et d’accessibilité. En effet, débarrassée de recoins, dotée de caméras de surveillance et accessible depuis de nouvelles entrées, permettant une meilleure répartition des flux de voyageurs aux heures de pointe, la gare de Bruxelles-Central présentera un tout nouveau visage.
 
Ses quais seront équipés de nouveaux éclairages qui dispenseront une luminosité plus puissante tantôt sur toute leur longueur, aux heures de pointe, tantôt sur une partie seulement, permettant un meilleur contrôle social et un regroupement des voyageurs aux heures où la gare est moins fréquentée.
 
Du nouveau mobilier et le recours à des matériaux de couleur claire et anti-graffitis pour les quais, les sols, les colonnes et les murs permettront également d’œuvrer en faveur du renforcement du sentiment de sécurité auprès des voyageurs. En outre, une nouvelle sonorisation, bien plus efficace (un haut-parleur tous les 7 mètres contre tous les 20 ou 30 mètres actuellement) et permettant une diffusion ciblée des messages par quai, sera installée. Pour accroître le confort d’écoute et réduire dans le même temps les nuisances sonores générées par le passage des trains, des panneaux acoustiques seront disposés près des rails sur toute la longueur des quais afin d’absorber et de limiter les bruits produits au contact entre les roues des trains et les rails.

Bruxelles-Central s'offre un lifting - Eh oui, c'est bien une gare ! difficile de s'imaginer que juste en dessous de ce bâtiment triangulaire, il y a six voies et un défilé ininterrompu de trains...

Commenter cet article

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog