Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

REGIMES SPECIAUX : la CGT-cheminots va "échanger" avec les autres secteurs

30 Octobre 2007 , Rédigé par Challenges.fr Publié dans #REPORTAGE

logo-sncf.jpg FRANCE - La CGT "attend un signe fort du gouvernement" sur la réforme des régimes spéciaux de retraite, à la veille des réunions des syndicats de cheminots, de la RATP et de l'énergie, a indiqué mardi 30 octobre, Paul Fourier, responsable de la CGT Transport. Selon lui, "les syndicats de cheminots attendent toujours une réponse du ministre du Travail, Xavier Bertrand, à leur demande d'ouvrir de véritables négociations sur ce sujet". Les huit fédérations ont insisté sur leur "refus de la réforme" et ont demandé au gouvernement d'organiser à l'issue des rencontres bilatérales prévues cette semaine "une table-ronde nationale sur les régimes spéciaux avec le gouvernement et l'ensemble des syndicats de cheminots".

Le secrétaire général de la CGT-cheminots, Didier Le Reste, a lui indiqué mardi, "avoir encore besoin d'échanger" avec des responsables CGT d'autres secteurs concernés par les régimes spéciaux, avant de "faire des propositions", mercredi, lors de la réunion. Il explique rester sur la démarche définie le 22 octobre, c'est-à-dire la possibilité d'un conflit plus long, dans le cadre d'une "action syndicale de contestation d'une réforme des régimes spéciaux" et non pas d'"une action politique pour renverser le gouvernement, comme le laisse croire le chef de l'Etat".

De son côté, Anne-Marie Idrac, la présidente de la SNCF, a affirmé dans une interview accordée aux Echos, mardi, qu'elle ne "peut pas croire" que les syndicats ne participeraient pas, "sur la durée", aux discussions entourant la réforme des régimes spéciaux de retraite dans l'entreprise. La présidente de la SNCF indique que sa responsabilité est "de négocier avec les organisations syndicales le volet interne" de la réforme des régimes spéciaux, lancée par le gouvernement.Elle rappelle avoir proposé aux syndicats "de les rencontrer les 6 et 12 novembre sur les thèmes des avantages familiaux et conjugaux, et sur l'aménagement des fins de carrière".

Sur le fond, Anne-Marie Idrac souligne que "tous les cheminots" seront concernés "par la décote en cas de trimestres de cotisations manquants". Nicolas Sarkozy avait pour sa part assuré vendredi que les décotes ne pouvaient "s'appliquer que pour ceux qui ne sont pas déjà rentrés à la SNCF". Lundi soir, à l'Assemblée nationale, Xavier Bertrand, a lui expliqué que "la décote s'appliquera progressivement". Par ailleurs, la présidente de la SNCF prévient que des "évolutions très fortes" en cours, dont la réforme des régimes spéciaux, vont "amener à repenser complètement notre contrat social et managérial dans l'entreprise". 

"Il faudra remettre à plat l'organisation et les conditions de travail, les possibilités de parcours, la mobilité, la grille des salaires, les rémunérations annexes...". Elle explique par ailleurs avoir demandé au gouvernement "une réduction progressive" de la surcotisation vieillesse versée par la SNCF au titre de "l'équité concurrentielle" avec les autres entreprises ferroviaires.

Anne-Marie Idrac estime d’autre part que "le Grenelle de l'environnement signifie une véritable révolution" pour le fret ferroviaire en difficulté. Elle salue, entre autres, la création d'un régulateur ferroviaire indépendant qui va permettre "d'avoir une meilleure gestion des sillons [créneaux de circulation des trains, ndlr] entre fret et voyageurs". Anne-Marie Idrac table ainsi sur une hausse des trafics de fret, avec par exemple "un doublement du volume traité par le transport combiné, à 14 milliards de tonnes-kilomètres (TK), porté par des taux de croissance de 15% par an" ainsi qu'un trafic de "50 milliards de TK de fret à l'échelle du groupe en Europe d'ici à 2012". 

En 2006, le Fret SNCF a transporté environ 40 milliards de TK. La présidente de l'entreprise publique "compte aussi sur un doublement de l'activité de notre filiale VFLI". VFLI, spécialisée dans le transport industriel de proximité, a réalisé un chiffre d'affaires de 70,4 millions d'euros en 2006, selon son site internet. 

carricature-le-reste.jpg
The negociator : Le secrétaire général de la CGT-cheminots, Didier Le Reste, a indiqué ce mardi "avoir encore besoin d'échanger"  (sic) avec des responsables CGT d'autres secteurs concernés par les régimes spéciaux, avant de faire des "propositions" Gageons qu'elles ne seront pas indécentes....

Commenter cet article