Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
PASSION-TRAINS

EDITO : Alerte au jeu du torero sur les voies ferrées

11 Février 2008 , Rédigé par La Parisien / Eric Publié dans #LE MOT DU CHEF DE GARE

undefined Au Palmarès des jeux idiots et dangereux, le jeux du toréador figure sans nul doute en bonne place. Cette pratique consiste à se poster au milieu d'une voie ferrée et à attendre l'arrivée d'un train en se dégageant au dernier moment. La SNCF n'est pas en mesure de comptabiliser le nombre de jeux du toreador ou du torero recensés. La SNCF évoque ce « jeu de la mort », heureusement rare, dans les interventions préventives qu'elle réalise régulièrement en milieu scolaire.

L'année dernière, un bulletin d'alerte avait été émis dans le journal de la communauté de communes du Val de l'Indre à destination des parents. Des conducteurs de TGV remarquaient de façon régulière la présence d'enfants traversant les voies juste avant leur passage près de la gare de Monts (Indre-et-Loire), à pied ou à vélo. La SNCF incitait alors « à la plus grande vigilance pour ce qui ressemble à un défi ou à un jeu afin que cela ne se termine en drame ».

Nul ne sait vraiment où le jeu du toreador a été inventé. Des cas sont recensés un peu partout. Récemment, le 20 janvier, cinq collégiens, qui participaient à une compétition sportive non loin de la ligne Paris-Marseille, ont voulu s'amuser en se transformant en toreros... dans le but d'affronter un TGV, dans la traversée du village de Lambesc, près d'Aix-en-Provence. Par chance, l'alerte avait été donnée avant le passage de la rame. 

Au mois de mai, trois enfants âgés d'une dizaine d'années sont repérés en Seine-et-Marne sur la ligne Paris-Meaux près du tunnel de Chalifert. Allongés sur la voie, ils attendaient le dernier moment pour se dégager. Au même endroit, quelques mois auparavant, des gamins encore plus jeunes avaient été projetés en arrière par le souffle d'un train. L'an dernier toujours, un grand lycée de Rochefort-sur-Mer (Charente-Maritime) avait été la proie de cette mode du toreador. La SNCF en avait d'ailleurs alerté le proviseur. Située à proximité directe de l'établissement, la ligne TGV était devenue un terrain de jeu et de défi, des élèves filmant même leurs « exploits » avec leurs téléphones portables.

Faute de base de recensement détaillée, il est impossible de savoir si ce jeu du toreador et tous les autres jeux de la mort recensés font beaucoup de victimes chaque année. En moyenne, une soixantaine de décès, hors suicides, sont constatés chaque année le long de voies ferrées françaises. « Ces accidents sont le plus souvent le fait de l'imprudence ou de l'inconscience, avance la SNCF. On veut gagner du temps, traverser les voies pour s'économiser un détour. Il y a aussi des gens qui sont électrocutés en montant sur des wagons. Les victimes sont majoritairement jeunes, d'où l'importance de les sensibiliser dans leurs écoles. »
 

 

Un cran de plus dans la bétise humaine... "le jeu du toréador," consiste à se poster au milieu d'une voie ferrée et à attendre l'arrivée d'un train en se dégageant au dernier moment. Afin d'éviter que la pratique de ce nouveau jeu dangereux ne se répande le long des voies ferrées, la SNCF organise dans les écoles et collèges des conférences de prévention auprès des adolescents.  La question qui se pose est cependant la suivante : les auteurs de cette vidéo consternante auront t'ils le courage de filmer leur camarade les tripes à l'air une fois que ce dernier aura été percuté par un train ? pas si sûr...

Commenter cet article

coconuts 29/02/2008 10:18

Ce jeu est vraiment débile; inconscient.