Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

TARIFS SNCF: "peut mieux faire", estime le député Mariton

29 Octobre 2008 , Rédigé par Associated Press Publié dans #FLASH INFO

 FRANCE - La SNCF a présenté mardi quelques mesures pour clarifier ses tarifs, mais le député Hervé Mariton, auteur d'un rapport dénonçant la complexité de l'offre commerciale de celle-ci, a jugé l'action encore insuffisante, estimant qu'il s'agissait d'un "tout petit" progrès.

"Tant je ne sais pas où se situe la limite entre la moitié de ceux qui ont payé moins cher et la moitié de ceux qui ont payé plus cher, (c'est-à-dire) le prix médian qui est le prix de référence que je propose, en tant que consommateur je ne suis pas assez renseigné", a estimé le député UMP de la Drôme devant la presse. "Donc aujourd'hui, on a un petit progrès, tout petit, à continuer !", a-t-il jugé.

Lors d'une conférence de presse, le président de la SNCF Guillaume Pepy a principalement présenté huit nouveaux guides d'information pour les voyageurs, qui "comportent les tarifs pour plus de 100 destinations avec à chaque fois le prix minimum et le prix maximum, pour que chaque client puisse se situer". Regroupés en trois familles (petits prix, "billets Loisir", et "offre Pro"), les tarifs, qui ne changeront pas par rapport à la grille présentée en octobre 2007, seront plus clairs aussi sur internet à partir de décembre.

Par ailleurs, la SNCF a donné son "accord de principe" pour effectuer "le remboursement des dédommagements en euros et non pas uniquement en bons d'achat", a précisé sur France Info le secrétaire d'Etat à la Consommation Luc Chatel, qui lui en a fait la demande.

Elle s'est engagée également "à améliorer l'indication du coût du péage versé à Réseau ferré de France (RFF) sur chaque titre de transport, et à pérenniser l'inscription, dans toutes les fiches horaires, des trains faisant l'objet du service minimum", selon un communiqué du secrétariat d'Etat.

Demandant à ce que la SNCF poursuive "son travail de concertation avec les associations de consommateurs", Luc Chatel souhaite également que le numéro d'appel de la SNCF, le 3635, ne soit plus surfacturé, alors qu'il coûte aujourd'hui 0,34 euro la minute.



Septique : le député Hervé Mariton, auteur d'un rapport dénonçant la complexité de l'offre commerciale de la SNCF a jugé l'action de clarification des tarifs encore insuffisante, estimant qu'il s'agissait pour lui d'un "tout petit" progrès en diection des usagers. "Eh ouais... on me la fait pas, à moi... si je comprends pas, je ne cautionne pas."

Commenter cet article