Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

ACTU : Le TGV Paris-Berne victime de la réglementation européenne ?

27 Avril 2006 , Rédigé par Eric Publié dans #ACTU

  FRANCE / SUISSE  - Le TGV Paris-Pontarlier-Berne-Zurich, une des deux lignes à grande vitesse transjurassiennes passant par la Franche-Comté (avec le Paris-Frasne-Lausanne) sera en sursis dès 2007.

La société Lyria (76 % SNCF, 24 % Chemin de Fer Fédéraux qui exploite les TGV franco-suisses) n'évoque pas son avenir au-delà de l'an prochain. Et pour cause, en raison d'une nouvelle réglementation européenne (Encore...), il ne sera plus concurrentiel face aux liaisons par Bâle et le TGV Est.

Le responsable se nomme ETCS. Il s'agit d'un système de pilotage informatique ferroviaire qui, avec le Global System Mobile for Railway, constitue l'European Rail Traffic Management System (ERTMS). En clair et en résumé : un appareillage de sécurité qui utilise la radiocommunication numérique pour signaler en permanence les positions des trains et gérer automatiquement leur trafic.

Deux directives européennes obligent les Etats à adopter ce système qui, en plus de permettre aux rames de circuler à plus de 200 km/h, harmonisera les matériels qu'il ne sera plus nécessaire de changer en passant les frontières.

Or les lignes Paris-Berne n'en seront pas équipées alors que dans le même temps la Deusch Bahn va en doter ses trains Intercity, dont ceux qui, d'Allemagne, rejoignent Berne via Zurich. Par contrecoup, la liaison Zurich-Paris deviendra plus rapide par Bâle, où les passagers pourront monter dès 2007 dans le TGV Est, que par la Franche-Comté. Le tronçon TGV Zurich-Berne sera ainsi supprimé dès décembre 2007.

Or le TGV Paris-Pontarlier-Berne avait été prolongé jusqu'à Zurich pour des motifs commerciaux. Privé de la clientèle de la ville des banquiers, sera-t-il encore rentable ? La question se pose d'autant plus que, s'ils font leurs calculs, les Bernois seront tentés de passer par Bâle- Strasbourg (4 h 30 de parcours) plutôt que via Neuchâtel et Pontarlier (4 h 50).

Le porte-parole des CFF a cependant précisé que la société Lyria continuera d'exploiter deux allers-retours quotidiens entre Paris et Berne. Bonne nouvelle compensée par une moins réjouissante : les CFF seraient réticents à investir les 100 millions de francs suisses votés par le parlement pour moderniser la ligne transjurassienne où les TGV roulent... comme des omnibus.

 

Mort annoncée du TGV qui dessert Haut-Doubs et Jura car il ne sera pas équipé de l'European Train Control System (ETCS). Dommage...

Commenter cet article