Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

TER : Les trains régionaux sortent du tunnel en Normandie ?

28 Février 2009 , Rédigé par Ouest-France.fr Publié dans #ACTU

 FRANCE - Suite aux difficultés de cet hiver sur les trains régionaux, les 4 000 abonnés vont bénéficier d'une réduction de 40 % sur leur mois d'avril. Financée par la SNCF, cette mesure sera étendue aux abonnés du Paris-Granville avec une réduction de 15 % en avril, en complément des 25 % accordés en janvier. Autre mesure : en cas de cinq retards supérieurs à 14 minutes ou suppressions de trains TER, au cours du même mois, l'abonné bénéficiera d'une réduction de 40 % sur son abonnement mensuel.

Guillaume Pepy l'a avoué, hier midi, en signant cet accord avec la Région. « J'ai mal vécu les décisions du président Beauvais de bloquer les paiements début janvier. Les négociations furent difficiles. Mais, nous avons su sortir de la crise par le haut. Ce dispositif exceptionnel est unique en France. » Les paiements mensuels de la convention Région-SNCF vont donc reprendre, sans pénalités pour les deux mois de retards.

Fier de son coup, Laurent Beauvais a accepté, en contrepartie, de financer une nouvelle rame TER, au nombre de 23 rames neuves aujourd'hui. Depuis le début du mois, « grâce aux efforts des cheminots », la régularité des trains régionaux est supérieure à 96 %, assure Guillaume Pepy.

Avec les nouveaux horaires « cadencés », la Région avait accepté la mise en place d'arrêts à Houdan et Montfort-l'Amaury sur Argentan-Paris (6 h 04/8 h 11). Avec un taux de fréquentation des Franciliens plus élevé que prévu, 200 voyageurs entraînant surcharge et pertes de temps, ces deux arrêts seront supprimés.  Région et SNCF poursuivent cependant leurs négociations concernant l'achat de 18 « matériels d'avenir bi-mode », diesel et électrique, destinés aux dessertes Corail Intercités et TER de la ligne Paris / Granville. Ce matériel devrait être livré à partir de 2013. Coût : 160 millions d'euros.

Au niveau des grandes lignes. Philippe Duron, pour la ville de Caen, Jean-Léonce Dupont, pour le département du Calvados, Laurent Beauvais, pour la Région et Christian Leyrit, pour l'État, y sont, chacun, allés de leur couplet sur le thème : « Que la Normandie ne soit plus une exception ferroviaire ! » Lors de l'inauguration de la « nouvelle » gare de Caen, hier matin,  « Nous sommes pro-ferroviaires. Soyez pro-Normands », a lancé Laurent Beauvais.

Guillaume Pepy l'a promis. Le président de la SNCF reviendra deux fois à Caen : le 23 mars pour les assises régionales du ferroviaire et le 2 avril, lors de la venue de Dominique Bussereau secrétaire d'État aux Transports. Objectif : « Plan rail normand. » La Normandie semble, enfin, commencer à sortir de son tunnel ferroviaire...



Après deux mois de crise, SNCF et Région sont parvenus, hier, à un accord. En cas de retard ferroviaire, les abonnés des TER seront dédommagés. Oulah... gros changement de mentalité en Normandie !

Commenter cet article