Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

Ile-de-France : Un plan transports... sans l'aide de l'Etat

30 Mars 2009 , Rédigé par Lefigaro.fr Publié dans #FLASH INFO

 FRANCE - Le président PS du conseil régional d'Ile-de-France Jean-Paul Huchon a annoncé son intention de lancer son plan de mobilisation de 18 milliards d'euros pour les transports en Ile-de-France, avec les conseils généraux de la région, "sans l'Etat".

"J'ai décidé avec les présidents de conseils généraux que nous allions mettre en oeuvre notre plan de mobilisation en faveur des transports sans l'Etat", a déclaré M. Huchon au cours d'une conférence de presse. Cela veut dire concrètement que la région va lancer son projet "sans les recettes fiscales nouvelles" de 4,5 milliards d'euros qu'il avait réclamées à l'Etat en juin dernier pour l'aider à financer son plan de 18 milliards.

M. Huchon avait demandé une hausse du versement transport payé par les entreprises, un abondement du fonds d'aménagement de la région Ile-de-France et une taxation des plus-values immobilières. "Cette décision n'a pas été simple à prendre. Mais nous avons pris toutes nos responsabilités. On arrête de jouer au jeu de cache-cache. On y va. On lance Arc Express (projet de rocade ferroviaire en banlieue). On met fin au scandale de la ligne 13, on lance des projets attendus avec impatience par les usagers franciliens", a déclaré M. Huchon.

Il a souligné que "si l'Etat n'accompagne pas le projet", la région "sera obligée d'allonger le phasage" des opérations, qui devaient s'étaler jusqu'en 2020, de "quatre à cinq ans".

M. Huchon va toutefois demander un rendez-vous à Nicolas Sarkozy avec tous les présidents de conseils généraux.



Super-gestionnaire : Jean-Paul Huchon, Le président PS du conseil régional d'Ile-de-France,  a annoncé son intention de lancer son plan de mobilisation de 18 milliards d'euros pour les transports en Ile-de-France sans quémander l'aide de l'Etat. Rien à battre, moi, de l'aide de l'Etat : avec le premier sinistre qui passe son temps à dire que les caisses sont vides (cette bonne blague !) et le président de la République qu'on ne voit qu'en coup de vent entre deux jets, quand il ne sauve pas la planète... j'ai décidé de me débrouiller tout seul : même pas peur..."

Commenter cet article