Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

ACTU : Les lignes 165-167 entre la Belgique et le Luxembourg retrouvent vie

29 Juillet 2006 , Rédigé par La Libre Belgique Publié dans #ACTU

  BELGIQUE / LUXEMBOURG - Ça y est enfin : les gouvernements luxembourgeois et belge sont tombés d'accord pour rouvrir les lignes ferroviaires 165-167 Virton - Athus - Luxembourg et Arlon - Athus - Luxembourg, et ce dès le 11 décembre prochain avec, le matin, pas moins de six trains au départ de Virton.

Le trajet vers Luxembourg prendra de 52 à 64 minutes, soit un gain de temps moyen de 20 minutes par rapport à la route. Le gouvernement belge a en effet accepté la semaine dernière, lors de la réunion bisannuelle des gouvernements grand-ducal et belge, de couvrir le déficit d'exploitation annuel estimé à 172 000 euros, pour un potentiel de clientèle estimé à 2 400 voyageurs par jour (1 200 dans chaque sens) vers Luxembourg.

Le Grand-Duché contribue financièrement à cette remise en service, entre autres par la mise à disposition du matériel roulant. On notera qu'aucune évaluation des retombées positives (environnement, moins de bouchons routiers, moins d'accidents, etc) n'est faite, dont le montant ferait sans nul doute plus que compenser celui de la perte d'exploitation.

Ce dossier a suscité, depuis des mois, la mobilisation de toutes les forces vives de la Province, en particulier du Sud-Luxembourg, qui réclamaient cette réouverture depuis des lustres. Et on sait combien une réouverture de ligne est rare - c'est un euphémisme - à la Société nationale des chemins de fer belges (SNCB). C'est dire combien les forces vives concernées crient victoire, à juste titre.

D'autant qu'il leur a fallu se battre et sans arrêt mettre la pression, même si la SNCB comme le fédéral avaient, ces derniers temps, multiplié les signes positifs. C'est que, alors que, côté grand-ducal, on commençait aussi à afficher une impatience certaine, il y avait - «belgitude» oblige - un aspect communautaire. A savoir l'exigence en compensation, côté flamand, d'une nouvelle ligne et d'une nouvelle gare, dans la région anversoise, au coût estimé à 2,3 millions d'euros.

Pour la remise en service des deux lignes, la société chargée de l'infrastructure ferroviaire en Belgique, Infrabel, a annoncé un investissement d'un million d'euros pour le réaménagement des quais de Halanzy, Aubange et Messancy. Le ministre wallon des Affaires intérieures et de la Fonction publique (PS), Philippe Courard, a quant à lui dégagé un budget de 200 000 euros pour l'aménagement des parkings à ces points d'arrêt.

Reste bien sûr aussi à adapter les lignes et horaires des bus du Tec pour une desserte efficace de ces lignes, pour y drainer un maximum de clientèle. Tandis que les bouchons qui, chaque jour, empoisonnent la vie des travailleurs frontaliers belges de la région au Luxembourg devraient à eux seuls séduire cette clientèle. Sans oublier tous ceux qui utiliseront aussi cette ligne à d'autres fins.

 

Les gouvernements belge et luxembourgeois se sont accordés sur la réouverture de deux lignes. La liaison ferroviaire sera effective le 11 décembre.

 

Commenter cet article