Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

FERROUTAGE : Mise en place d'une autoroute ferroviaire entre le sud de l'Aquitaine et le Nord-Pas-de-Calais

31 Juillet 2009 , Rédigé par newspress.fr Publié dans #FLASH INFO

 FRANCE - Alain Rousset, président du Conseil régional d'Aquitaine, et les élus régionaux réunis en séance plénière le 9 juillet dernier ont voté pour l'adoption du protocole d'accord interrégional visant à mettre en place un service d'autoroute ferroviaire Atlantique éco-fret (AE AEF) entre le sud de l'Aquitaine et le Nord-Pas-de-Calais. Comuniqué :

Afin de proposer une alternative efficace et économique au « mur de camions » qui caractérise l'axe Nord - Sud-Ouest (avec 9 000 poids lourds par jour au péage de Biriatou), la Région Aquitaine souhaite renforcer un corridor atlantique de fret qui s'appuiera sur un projet ferroviaire, et instaurer dès 2011 un nouveau service pour les chargeurs utilisant actuellement la route. L'itinéraire mis en place dans un premier temps sera Nord-Pas-de-Calais - Ile de France - Bayonne et sera prolongé vers Vitoria à la mise en service de la ligne nouvelle « Y basque ».

Les infrastructures existantes doivent être aménagées pour laisser passer les wagons spécifiques à l'autoroute ferroviaire, et des moyens financiers importants ont été inscrits pour cela aux 5 CPER 2007-2013 de Poitou-Charentes, du Centre, de l'Ile-de-France, du Nord-Pas-de-Calais et de l'Aquitaine :

65 millions d'euros pour l'Aquitaine, dont 22,5 millions pour la Région, 25 millions pour l'Etat et 10 millions pour l'Europe,
56,5 millions d'euros pour le Poitou-Charentes,
7 millions d'euros pour le Centre,
32 millions d'euros pour l'Ile-de-France,
15 millions d'euros pour le Nord-Pas-de-Calais.

Le service mis en place en 2011 doit permettre de capter 320 poids lourds par jour, soit 1,5 million de tonnes de fret par an. Avec la LGV Bordeaux-Hendaye et l'Y basque, à l'horizon 2020, l'autoroute ferroviaire permettra de réaliser 30 allers-retours pour 2 000 poids lourds par jour, captant près de 10 millions de tonnes de fret par an.


Affaire à suivre...

Commenter cet article

ACCARY 03/08/2009 10:22

Les chiffres du trafic routier en Europe montrent que 0,9% seulement des PL effectuent un trajet supérieur à 100km. Sur 9000 PL qui transitent au péage de Biritou, ce sont donc suelement 81 PL qui sont susceptible de prendre cette future autoroute ferroviaire. Sur ces 81 PL par jour, combien transportent des denrées alimentaires sous température dirigée ? Je n'en sais rien mais les autoroutes ferroviaires ne permettent pas de transférer ce type de marchandises ni les matières dangeureuses pour l'instant. Avec un taux de remplissage de 75%, ce sont donc trois trains par jours qui sont nécessaires. Si le modèle économique choisi est de capter 320 PL par jour dans un premier temps et 2000 au final, il est certain que nous n'avons pas fini de payer des impots pour faire rouler des trains qui ne servent à rien.L'autoroute ferroviaire Luxembourg-Perpignan a nécessité plus de 60 MEUR d'investissements. Le bilan 2008 montre une perte de près de 8MEUR avec un taux de remplissage de 15 PL par train (il y avait un train par sens soit 30 PL par jour). Le trafic a augmenté pour atteindre 45 PL par jour et un train a été ajouté. Nous sommes donc toujours au même taux de remplissage de 15 PL/train. Le bilan 2009 devrait donc être encore plus déficitaire.Il faut aussi noter que si le bilan de l'autoroute ferroviaire alpine est équilibré : 20000PL par an, environ 7 MEUR de chiffre d'affaire et 16MEUR de subventions.