Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

REPORTAGE : L'électrification de Tours-Vierzon file sur de bons rails

31 Août 2006 , Rédigé par La Nouvelle République Publié dans #REPORTAGE

 FRANCE - Le vaste projet de modernisation de l'axe ferroviaire Nantes-Lyon en région Centre va prendre un virage crucial, à partir du 4 septembre. Des caténaires vont être posées entre Vierzon et Saint-Pierre-des-Corps, neuf postes électriques seront également construits dont le principal à Villefranche-sur-Cher. Huit étapes seront nécessaires pour compléter l'installation qui devrait être terminée pour le mois de décembre 2007. En substance, les travaux permettront aux trains qui avancent aujourd'hui avec du diesel, de passer à une traction électrique.

Une alternative moins polluante car elle contribuera à diminuer l'émission de gaz à effet de serre, principaux responsables du réchauffement climatique. Les riverains de la voie ferrée seront aussi ravis d'apprendre qu'avec ce système, les trains seront moins bruyants. Plus moderne, plus rapide, l'introduction du matériel électrique est à tous points de vue un élément positif pour les voyageurs.
Il faudra cependant s'adapter aux nombreuses suppressions de trains, seuls les heures de pointe et les week-ends étant épargnés (lire ci-dessous). Un mal pour un bien, en somme, qu'une grogne compréhensible des usagers ne devrait pas ternir. Inscrite au contrat de plan Etat-Region 2000-2006 et confirmée par le Comité interministériel d'aménagement et de développement du territoire (Ciadt), en 2003, la procédure est donc enfin en marche. Et sur de bons rails.

Le coût prévisionnel total de l'électrification – 107 millions d'euros –, sera réparti entre la région Centre, l'État, l'Union européenne et Réseau ferré de France (RFF). La Région déboursera un peu plus de 60 millions d'euros ; l'État, un peu plus de 30 millions d'euros ; 16 millions seront puisés dans les fonds européens (Feder) et, enfin, 1 million d'euros sera à la charge de RFF. 

L'un des objectifs clairement mis en avant de ces travaux, concerne aussi le fret : « Le transport de marchandises doit être rééquilibré en faveur du mode ferroviaire par rapport au mode routier. C'est une nécessité, notamment pour l'environnement. De plus, cela devrait permettre de délester le Bassin parisien, ce qui est aussi une priorité. Nous seront prêts à répondre au défi du gouvernement », a ainsi expliqué, avec conviction, Jean-Michel Bodin, vice-président de la région Centre, chargé des infrastructures et des transports.

Le sous-préfet de Vierzon, Thierry Bonnet, a souligné que « les liaisons transversales avaient souvent été les parents pauvres de l'aménagement du territoire. Mais la décentralisation, le développement de grandes métropoles ainsi que l'ouverture sur l'Europe, ont modifié cet état de fait».

Après la concrétisation du projet Vierzon-Tours, l'électrification de Bourges-Saincaize est prévue. Une fois que cette dernière étape sera franchie, la transversale Nantes-Lyon présentera une continuité électrique de 550 km, entre Nantes - Saint-Nazaire et Saint-Germain-des-Fossés. Sa phase en région Centre sera alors terminée.

Tous les habitants des communes ou des villes que le train dessert recevront par le courrier, une brochure, tous les trois mois, « La lettre de l'électrification ». Pour toutes les informations sur l'électrification, consultez le site http://electoursvierzon.fr qui ouvrira dans les prochains jours...

 

Les travaux d'électrification de la ligne Tours-Vierzon commenceront le 4 septembre. A leur terme, en décembre 2007, ils constitueront une avancée résolument moderne dans le domaine du transport ferroviaire.

Commenter cet article