Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

ENVIRONNEMENT : La SNCB est de plus en plus efficaces en matière d’énergie

31 Janvier 2007 , Rédigé par SNCB.be Publié dans #ENVIRONNEMENT

 BELGIQUE - Les entreprises publiques belges deviennent de plus en plus performantes en termes d’efficacité énergétique et d’économie d’énergie. Il reste cependant encore beaucoup d’opportunités d’économiser de l’énergie et de réduire les émissions CO2. Telle est la conclusion d’une journée d’étude internationale “Efficacité énergétique et économie d’énergie au sein des entreprises publiques”, organisée à l’initiative des secrétaires d’Etat Els Van Weert et Bruno Tuybens.

Le 13 juillet 2005, l'Etat fédéral et La Poste, le Groupe SNCB, Belgacom et la Loterie nationale ont en effet conclu un accord afin de réduire la consommation énergétique au niveau des entreprises publiques de 7,5 % d'ici la période 2008-2012. Cet objectif s’ajoutait aux efforts déjà fournis en matière d’efficacité énergétique. L'autorité fédérale assume ainsi sa fonction d'exemple pour atteindre l'objectif de Kyoto. Les premiers résultats ont été révélés aujourd’hui lors de la journée d'étude internationale “Efficacité énergétique et économie d'énergie au sein des entreprises publiques”.

La Secrétaire d'Etat au Développement durable Els Van Weert: " L'Etat doit jouer un rôle moteur en matière de responsabilité sociétale des entreprises. A cet égard, l’utilisation rationnelle et l’efficacité de l’énergie occupe une place centrale. Nous pensons que ces audits et plans d’action nous permettront chaque année d’épargner au minimum 5.5 millions d’euros sur la facture énergétique des entreprises publiques. En plus, chaque année, au minimum 31000 tonnes de CO2 seront émises en moins. Ce sont des résultats financiers et écologiques très encourageants. "

"Le Secrétaire d'Etat aux Entreprises publiques Bruno Tuybens :  « Chaque entreprise publique doit, outre sa gestion habituelle et son rôle social spécifique, également jouer un rôle sociétal au sens large à l’égard de l’ensemble de la société. Plus que les sociétés privées, les entreprises publiques doivent mener une politique qui, dans sa définition et sa mise en œuvre, tienne délibérément compte des effets économiques, sociaux, écologiques ou culturels de l’ensemble du processus entrepreneurial, à court et à long terme. L’année écoulée, les entreprises publiques ont réalisé leur engagement de réduire l’impact environnemental de leur fonctionnement. Entreprendre de manière sociétale et durable a pénétré les esprits des entreprises publiques, et elles peuvent s’en féliciter. »

 
 
 
 
Groupe SNCB
 
Au sein du Groupe SNCB (Infrabel, SNCB, SNCB-Holding) les gares d’Arlon, Gand Saint-Pierre et Roulers, les ateliers à Malines et à Bascoup ainsi que les bâtiments administratifs centraux ont fait l’objet d’un audit. Les résultats globaux montrent une économie potentielle de 5,6% pour l’électricité en non moins de 23,6% au niveau du chauffage. Il faut nuancer ces chiffres, mais il est clair que l’engagement de réduire la consommation d’énergie dans les bâtiments et ateliers de 7,5% d’ici 2012 est réaliste.
 
A l’automne 2006, une vaste campagne de communication et de motivation interne a été lancée afin d’encourager les membres du personnel à utiliser de façon responsable éclairage, chauffage, climatisation, ordinateurs… Des « vigiles énergie » ont également été désignés pour 150 sites.
 
Cependant, la contribution principale du groupe ferroviaire à la société en termes d’économie d’énergie se situe au sein même de l’activité de l’entreprise. En effet, trois quarts de la consommation énergétique du groupe SNCB sont générés directement par le trafic ferroviaire lui-même. En Belgique, le transport ferroviaire ne représente que 3,3% de l’énergie primaire totale consommée par tous les modes de transport et ce pour une part bien plus élevée dans les prestations fournies (6,3% du transport de voyageurs et 10,8% du transport de marchandises). Ce chiffre démontre la meilleure efficacité énergétique du transport ferroviaire. Le bénéfice au niveau de l’émission CO2 est encore plus important. L’ensemble des émissions directes et indirectes ne représentent que 1,6% de la part du secteur de transport tout entier. Tout glissement du transfert modal vers la voie ferrée résulte automatiquement en une réduction relative de la consommation et de l’émission CO2.
 
 
 
Les entreprises publiques sont de plus en plus efficaces en matière d’économie dénergie - A l'instar de plusieurs entreprises publique, la SNCB a ainsi fait l’objet d’un audit qui a montré une économie potentielle de 5,6% pour l’électricité en non moins de 23,6% au niveau du chauffage. L’engagement de réduire la consommation d’énergie dans les bâtiments et ateliers de 7,5% d’ici 2012 devient donc réaliste ; C'est la planète qui va être contente....

Commenter cet article