Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

ACTU : l'accident du train Virgin serait dû à une pièce manquante sur un aiguillage

27 Février 2007 , Rédigé par Tageblatt.lu Publié dans #ACTU

  ROYAUME-UNI - Le déraillement d'un train dans le nord-ouest de l'Angleterre, qui a fait vendredi soir un mort et cinq blessés graves, aurait été causé par l'absence d'un élément métallique crucial dans un aiguillage, selon un rapport d'enquête préliminaire publié lundi.

Le service d'enquête des accidents ferroviaires (RAIB) a confirmé lundi que ses premières recherches se concentraient sur une paire d'aiguillages située au sud de l'endroit où le train s'est arrêté. Son rapport préliminaire a précisé qu'une des trois traverses de métal qui maintiennent les rails à égale distance lorsqu'un aiguillage est actionné, manquaient tout comme des boulons et des écrous.

Il n'y a pas d'élément démontrant que les boulons ont été arrachés. Deux des traverses de métal ont été cassées, selon le rapport. Il n'y a en revanche pas d'élément indiquant que la signalisation, le pilotage du train ou l'état du train ont été des facteurs ayant contribué au déraillement, a-t-il ajouté.

Le patron de Network Rail, propriétaire et gestionnaire des chemins de fer britanniques, a présenté des excuses. "Nous avons vraiment été accablés à la lecture de ce rapport", a déclaré John Armitt. "Je me sens responsable en tant que directeur exécutif de Network Rail. Je n'ai pas l'intention de fuir mes responsabilités", a-t-il ajouté.

Le train, un Pendolino de neuf voitures de la compagnie Virgin trains reliant Londres à Glasgow, transportait 115 personnes et a déraillé alors qu'il circulait à environ 145 km/h dans une région isolée du comté de Westmorland, entre Oxenholme et Tebay. Une femme de 84 ans et 22 personnes ont été hospitalisées, dont cinq dans un état grave. La police a qualifié de "miracle" le fait que l'accident n'a fait qu'un mort.

Les enquêteurs ont très rapidement porté leurs soupçons sur un aiguillage situé à 600 mètres de l'endroit où le train a terminé sa course, au bas d'un talus arboré d'une douzaine de mètres. Ce qui a entraîné la vérification de 700 aiguillages dimanche dans le pays.Le rapport définitif ne devrait être rendu public que dans plusieurs mois.

 

So sorry : John Armitt, Le patron de Network Rail, l'organisme propriétaire et gestionnaire des chemins de fer britanniques l'affirme : "Je n'ai pas l'intention de fuir mes responsabilités"

Commenter cet article