Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

CONCURRENCE : La SNCF prépare son arrivée sur le marché allemand des grandes lignes

31 Octobre 2009 , Rédigé par boursereflex.com Publié dans #ACTU

  FRANCE / ALLEMAGNE - La SNCF entend opérer des liaisons interrégionales en Allemagne, en son nom propre ou via sa filiale de transport public Keolis, a indiqué à l'AFP une source proche du dossier à Paris, confirmant une information du quotidien allemand Die Welt. "Keolis a fait des demandes de sillons (créneaux de circulation des trains, ndlr), en partie pour le compte de la SNCF, sur un certain nombre de destinations grandes lignes", a précisé cette source. "Il faut préparer l'avenir", a-t-elle ajouté. "Il est un peu prématuré aujourd'hui de dire qui exploitera ces sillons, de la SNCF ou de Keolis, ou même s'ils seront vraiment exploités".

Les entreprises ferroviaires devaient présenter des demandes de sillons sur le réseau allemand avant le 19 octobre, pour la période 2011-2016. "Le président de la SNCF Guillaume Pepy nous a fait savoir qu'il y a eu une demande en ce sens", avait indiqué à Die Welt un porte-parole de Deutsche Bahn, ajoutant que la compagnie des chemins de fer allemands était "surprise des projets de Paris".

Die Welt indique que les français s'intéressent aux trajets Francfort-Berlin et Francfort-Hambourg, ce que n'a pu confirmer la source à l'AFP. La compagnie publique allemande est jusqu'ici en position de quasi-monopole sur les grandes lignes, même si le marché est ouvert à la concurrence. Le français Veolia Transport est l'un des seuls opérateurs à s'être lancé --timidement-- sur ce créneau non subventionné.

Deutsche Bahn devrait être concurrencée dès 2010 par une compagnie privée, Locomore Rail. "Dès l'été prochain, nous voulons desservir plusieurs fois par jour la liaison Cologne-Hambourg", a dit à Die Welt Derek Ladewig, le directeur de cette compagnie derrière laquelle se cacherait un investisseur étranger, selon le journal. Le marché subventionné des trains régionaux est très largement ouvert à la concurrence en Allemagne, et Keolis exploite déjà des liaisons locales. C'est en sa qualité d'opérateur déjà présent sur place qu'elle a fait les demandes de sillons pour les grandes lignes.

Sur le plan international, la Deutsche Bahn est alliée à la SNCF pour les trains à grande vitesse passant la frontière franco-allemande: l'ICE allemand assure ainsi un Paris-Francfort, tandis que le TGV français relie Paris et Strasbourg à Stuttgart et Munich. Les deux compagnies sont associées au sein de Thalys pour Paris-Bruxelles-Cologne. Le marché français doit quant à lui être ouvert à la concurrence pour les liaisons internationales à partir du 13 décembre. Mais la SNCF restera sans concurrence à cette date. La Deutsche Bahn, en particulier, n'a pas demandé de sillons pour 2010.



Nouvelle guerre de tranchées en vue ? La compagnie publique allemande de chemins de fer Deutsche Bahn s'attend à mener une "bataille sanglante" contre la française  SNCF, qui entend lui faire concurrence sur son marché grandes lignes, annonce un dirigeant vendredi dans une interview. "Cette bataille laissera des traces profondes dans les  bilans" financiers, a dit Ulrich Homburg, responsable du transport passagers de Deutsche Bahn, au Financial Times Deutschland. "Dans une guerre, il n'y a pas de vainqueur", a-t-il encore affirmé, mettant en garde contre les conséquences de l'assaut de la compagnie publique française et appelant la chancelière Angela Merkel à défendre Deutsche Bahn.

Commenter cet article