Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

EUROSTAR : Bruxelles veut des clarifications de Londres concernant Eurostar

4 Novembre 2010 , Rédigé par tempsreel.nouvelobs.com Publié dans #ACTU

logo Eurostar EUROPE / EUROSTAR - La Commission européenne a demandé aux autorités britanniques de répondre aux allégations d'Alstom selon lesquelles le choix par Eurostar de trains Siemens viole les règles des marchés publics dans l'UE, a indiqué mercredi l'exécutif communautaire. Le porte-parole du commissaire européen au Marché intérieur, Michel Barnier, a précisé que les services de la Commission attendaient désormais la réponse de Londres et décideraient dès que possible sur la suite à donner à la plainte déposée par Alstom à Bruxelles.

 

"La Commission a reçu une plainte détaillée (d'Alstom) le 19 octobre. Afin de clarifier les accusations de violation des règles européennes de marchés publics, nous avons envoyé une lettre administrative aux autorités britanniques le 26 octobre dernier", a-t-elle expliqué. "Nous déciderons des étapes suivantes dès que nous aurons une réponse", a-t-elle ajouté, précisant qu'il s'agissait d'une procédure standard de la Commission.

 

Eurostar, qui opère de manière exclusive sous le tunnel sous la Manche et transporte des passagers entre Londres, Paris et Bruxelles, a choisi début octobre l'allemand Siemens pour lui fournir 10 trains à grande vitesse de nouvelle génération dans le cadre d'un contrat de fourniture de 600 millions d'euros, plutôt que son fournisseur historique Alstom. Le 18 octobre, l'exécutif communautaire avait indiqué que sur la base des informations reçues à cette date, le choix d'Eurostar ne posait aucun problème en terme d'appel d'offre.

 

La Commission avait également confirmé qu'elle n'avait aucune compétence quant aux règles de sécurité au sein du tunnel sous la Manche, qu'Eurotunnel a entrepris de revoir afin de permettre aux rames Siemens d'opérer. Seule une commission intergouvernementale franco-britannique aura la charge d'entériner les nouvelles règles. Le gouvernement français a dit à plusieurs reprises que l'accord n'était pas valide car il ne respectait pas les règles de sécurité actuellement en vigueur.

Commenter cet article