Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

EUROSTAR : La Commission européenne renvoie Paris et Berlin dos à dos

19 Octobre 2010 , Rédigé par Lemonde.fr Publié dans #ACTU

 logo Eurostar EUROSTAR - La France n'a pas l'intention de saisir la Commission européenne au sujet de la décision d'Eurostar d'acheter les trains de l'allemand Siemens au lieu de ceux du français Alstom, a-t-on appris lundi de source française. Samedi, le  Frankfurter Allgemeine Zeitung  avait indiqué que Paris jugeait l'appel d'offres contraire au droit européen et souhaitait porter le dossier devant les autorités communautaires. "On n'a aucun intérêt à saisir la Commission européenne", a expliqué une source française, faisant valoir que les règles de sécurité actuelles ne permettaient pas aux motrices Siemens de rouler dans le tunnel sous la Manche. Vendredi, le ministère des transports avait déjà indiqué que le gouvernement n'avait pas engagé de procédure devant les instances communautaires.

 

La Commission ne voit pas dans quelle mesure l'aspect sécurité dans le tunnel serait de son ressort, répond pour sa part une source communautaire. "La Commission a reçu une lettre d'Alstom UK et y a répondu ce week-end. A ce stade, sur la base des informations fournies, il n'y a pas de problème dans la procédure d'appel d'offres", a indiqué la source à Reuters, tout en précisant qu'Alstom UK n'avait pas formellement saisi la Commission. "Il y a apparemment une question liée aux règles de sécurité dans le tunnel, a ajouté la source. Sur ce point, je ne vois pas exactement quelle est la dimension européenne."

 

La compagnie ferroviaire Eurostar, qui assure des liaisons commerciales entre Paris, Bruxelles et Londres depuis l'ouverture du tunnel sous la Manche en 1994, a annoncé le 7 octobre son intention d'acheter des rames à grande vitesse Siemens au détriment du fournisseur historique Alstom pour quelque 800 millions d'euros, une décision qui a provoqué la colère des pouvoirs publics français. La Deutsche Bahn veut notamment utiliser le tunnel à partir de 2012 à l'occasion des Jeux olympiques de Londres.

 

Jeudi, le secrétaire d'Etat aux transports français, Dominique Bussereau, avait fait valoir que les trains proposés par Siemens n'étaient pas suffisamment longs et posaient des risques en terme de sécurité, notamment en cas d'incendie. Le ministre chargé de l'industrie, Christian Estrosi, a jugé lundi que "l'affaire [n'était] pas terminée". "Je le dis très clairement, dans cette affaire, rien n'est joué."

 

Berlin s'interroge sur la démarche de Paris. "Nous pensons que l'intervention française est injustifiée", a déclaré, lundi, le porte-parole du gouvernement allemand, Steffen Seibert, lors d'un point de presse régulier. "Comme je l'ai déjà dit, différents gouvernements apprécient de diverses manières jusqu'où ils peuvent se mêler des processus économiques", a-t-il martelé. Pour le gouvernement allemand, "ce qui compte c'est ce que pense Eurostar", a rétorqué M. Seibert. Deutsche Bahn a fait circuler dans le tunnel sous la Manche un train de Siemens et "manifestement cela s'est bien passé", a-t-il dit. Le gouvernement allemand "a confiance en les ingénieurs et les techniciens de Siemens", a ajouté M. Seibert.

 

Le gouvernement français affirme que seules les rames fabriquées par Alstom sont conformes aux règles de sécurité qui régissent actuellement le passage des trains dans le tunnel sous la Manche. Mais à l'issue d'un appel d'offres, Eurostar, qui souhaite s'ouvrir à plus de clients et notamment faire circuler Deutsche Bahn, a opté pour les trains de Siemens, s'attirant l'ire de Paris.

 

 

 

Affaire ficelée dans les règles, pas d'entrave à la concurrence, tout est nickel dans le marché des Eurostar remporté par Siemens.... C'est l'avis de la commission européenne, mais pas du ministre français chargé de l'industrie, Christian "super Neuneu" Estrosi, (une belle pointure aussi, celui-là !) qui a jugé lundi que "l'affaire n'était pas terminée". "Encore un ministre qui n'a pas terminé de nous faire passer pour des imbéciles en Europe... et qui, sans doute, joue la carte de la médiatisation pour conserver sa place au gouvernement ! Sans rire, celui là, à force de dire des anneries, on ne serait pas faché de le voir dégagé au prochain remaniement ministériel.

Commenter cet article