Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

EUROSTAR : Les élus ne veulent pas qu'entendre les trains siffler, ils veulent qu'ils s'arrêtent à Frethun

10 Décembre 2010 , Rédigé par nordlittoral.fr Publié dans #REPORTAGE

logo Eurostar logo SNCF FRANCE - C'est dimanche qu'entreront en vigueur les horaires d'hiver de la SNCF. Et que la gare de Fréthun regardera passer - sans qu'ils s'arrêtent - les Eurostar ralliant Paris à Londres .

 

La SNCF a, en effet, décidé - pour gagner six minutes de temps de trajet - de ne plus arrêter ces trains. En contrepartie, Calais aura un aller-retour en TGV vers Paris, un vers Bruxelles en plus et le maintien du nombre de trains pour Londres, qui ne compenseront qu'en partie les suppressions des Eurostar Paris-Londres. Au final, il manquera bien un trajet quotidien entre Calais Fréthun et Paris.

 

Mobilisés depuis plusieurs semaines, les élus et les acteurs économiques du Calaisis et de la Côte d'Opale ont décidé de mener une opération coup de poing ce matin, en se réunissant en gare de Fréthun à partir de 9 heures pour « manifester symboliquement », selon Catherine Fournier, maire de Fréthun avant l'entrée en vigueur des nouveaux horaires dimanche et regarder s'arrêter pour la dernière fois l'Eurostar 9006 Londres-Paris à 9 h 32 et l'Eurostar 9011 Paris-Londres, faisant halte à 9 h 31 à Calais Fréthun.

 

Catherine Fournier n'a pas ménagé sa peine pour défendre "sa" gare : courriers à la SNCF, aux ministères... Jusqu'à s'immiscer incognito dans une rencontre entre des journalistes et Guillaume Pépy, président de la SNCF, le 9 novembre dernier à Lille. Depuis, des contacts ont été noués. « Je suis en pourparlers avec le cabinet de Guillaume Pépy. Nous sommes tombés d'accord sur le fait qu'il fallait qu'il vienne et qu'il rencontre les acteurs de notre territoire. » Le cabinet du président de la SNCF a aussi envoyé au maire de Fréthun une lettre en date de mercredi l'informant officiellement des nouveaux horaires et annonçant qu'il y aurait en 2011 : 31 % de TGV supplémentaire, 3 % d'Eurostar et 54 % de liaisons supplémentaires à l'international.

 

Reste que les horaires ne sont pas toujours adaptés et que Calais perd bel et bien une liaison vers Paris... Du coup, la position de la maire de Fréthun se fait plus consensuelle. Alors que la maire de Calais Natacha Bouchart parlait cette semaine dans nos colonnes de «  bloquer le TGV », Catherine Fournier parlait hier de « manifestation symbolique pour montrer la volonté commune, tous bords politiques confondus, des responsables politiques et socio-professionnels de maintenir les emplois sur le territoire et que l'Eurostar est un vecteur d'emplois. On sera là pour montrer l'unité du territoire et créer une dynamique positive et pas de blocage. » On devrait ainsi voir sur les quais de la gare les élus du Calaisis mais aussi du Boulonnais ou du Dunkerquois. La communauté d'agglomération du Boulonnais, le Syndicat mixte de la Côte d'Opale et d'autres ont déjà pris des délibérations soutenant la gare de Fréthun et le maintien des arrêts Eurostar.

 

Hier, c'est le député Gilles Cocquempot qui a envoyé un courrier à Thierry Mariani, secrétaire d'Etat aux Transports, et le conseiller régional Bertrand Péricaud a, lui, écrit au Premier ministre. Espérons que les voix du Nord-Pas-de-Calais parviennent aux plus hautes strates parisiennes pour que le Calaisis ne soit pas déserté.

 


Rififi à Calais-Frethun : Les élus ne veulent pas seulement entendre les trains siffler en gare, ils veulent qu'ils s'y arrêtent. Problème : la SNCF le voit pas le problème du même oeil; pas assez rentable, bien sûr... Alors qui l'emportera ? la logique économique ? ou celle du service public ? L'affaire semble d'ores et déjà pliée...



Commenter cet article