Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

FREINAGE D'URGENCE : Le conducteur du train reconnaît son erreur

10 Mars 2011 , Rédigé par 7sur7.be Publié dans #FLASH INFO

logo sncb BELGIQUE - Le conducteur du train qui a effectué un freinage d'urgence mercredi alors qu'il entrait en gare de Mons reconnaît être entré en gare à vitesse trop élevée, selon la CGSP-Cheminots. La SNCB se refuse quant à elle à déterminer déjà une cause.

 

Selon le syndicat, le conducteur du train qui a effectué un freinage d'urgence mercredi alors que son convoi entrait en gare de Mons reconnaît son erreur, due à la fatigue. "Il s'est rendu compte trop tard qu'il était envoyé sur une voie où la vitesse est limitée à 40 km/h. Il était alors à 80 km/h et a enclenché le freinage d'urgence", a précisé Jean-Marc Durieux de la CGSP. "Un signal d'entrée en gare lui imposait de réduire sa vitesse. Il ne s'en est pas rendu compte."

 

"Ce conducteur, dans la cinquantaine, est le plus ancien du dépôt de Mons, il n'a jamais eu de problème en 35 ans de service", souligne le délégué syndical, qui dénonce la charge de travail trop importante et l'accumulation de fatigue que provoquent les séries de "petits matins". Le conducteur venait précisément d'enchaîner ce type d'horaire, avec un seul jour de repos. L'incident de mercredi en gare de Mons a fait trois blessés légers.

 

La SNCB n'a pas voulu prendre position sur le dossier. "L'enquête est en cours et il est encore trop pour avancer des conclusions. La bande Teloc doit être analysée, le conducteur doit être entendu. Nous ne nous positionnons donc pas pour le moment", a précisé sa porte-parole.

Commenter cet article