Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

FRET FERROVIAIRE : L'Espagne réforme en profondeur le fret ferroviaire

11 Mars 2011 , Rédigé par wk-transport-logistique.fr Publié dans #ACTU

logo-renfe.gif ESPAGNE - La Renfe, l'opérateur des chemins de fer espagnols, a décidé de scinder sa branche fret, Renfe Mercancias, en cinq sociétés indépendantes en fonction du type d'activité : automobile, sidérurgie, intermodal, multi-produits et services logistiques.

 

Le nouveau dispositif mis en place en Espagne prévoit que l'ensemble de l'activité actuelle de fret ferroviaire de Renfe Mercancias, les contrats et le matériel roulant seront transférés aux nouvelles sociétés.  Ces sociétés seront ensuite ouvertes aux investisseurs privés qui pourront acquérir des participations allant jusqu'à 45% des actions, l'opérateur public conservant la majorité du capital. La Renfe conservera aussi la traction. Un accord conclu avec les syndicats prévoit que le personnel de Renfe Mercancías sera également cédé tout en conservant son statut et ses avantages sociaux. Il aura même l'option de revenir à la maison-mère.

 

Le projet a été bien accueilli par les opérateurs privés du secteur qui y voient surtout une volonté de prendre à bras le corps le dossier du fret. Cependant, ceux-ci estiment que le nouveau schéma, tel qu'il est connu, ne lève pas toutes les incertitudes. En effet, la Renfe restera l'actionnaire majoritaire des nouvelles sociétés et on peut donc s'interroger sur le pouvoir de décision des actionnaires privés.L'opérateur public semble vouloir adopter une véritable attitude de collaboration. Il espère que les partenaires privés apporteront du volume. Manuel Acervo, le directeur du fret à la Renfe, a déclaré que "toutes les décisions seront prises sur la base du consensus".

 

Une autre question délicate est celle de la traction. Les opérateurs privés s'interrogent sur le fait de savoir si les nouvelles sociétés seront contraintes d'utiliser les locomotives de la Renfe en cas d'alternative moins coûteuse et plus efficace sur le marché. Pour l'heure, cependant, il y a peu de sociétés privées en Espagne pouvant offrir ce service.

 

Le ministère de l'Équipement, autorité de tutelle de la Renfe, semble vouloir aller vite. Le conseil des ministres espagnol devrait approuver le nouveau schéma en juillet 2011 et les nouvelles sociétés seront constituées avant la fin 2011. Une seule certitude à ce stade : la réforme actuelle constitue une opportunité exceptionnelle pour des investisseurs privés, notamment étrangers, de prendre position sur le marché espagnol du fret ferroviaire.

 

 

"Revolución" à l'espagnole : La Renfe a décidé de scinder sa branche fret, Renfe Mercancias, en cinq sociétés indépendantes en fonction du type d'activité : automobile, sidérurgie, intermodal, multi-produits et services logistiques. Les cinq nouvelles sociétés espagnoles dédiées au fret ferroviaire pourront être ouvertes aux capitaux privés, la Renfe gardant la traction...

Commenter cet article