Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

FRET FERROVIAIRE : L'opérateur ferroviaire de proximité TPCF Fret a démarré ses tractions

28 Août 2010 , Rédigé par wk-transport-logistique.fr Publié dans #ACTU

 FRANCE - C'est un convoi modeste, un seul wagon chargé de 64 tonnes de dolomie (carbonates de calcium et de magnésium) tracté par une locomotive diesel, qui a été opéré pour la première fois le 27 juillet 2010 par TPCF Fret entre l'usine de la Provençale à Cases-de-Pène et la gare de Rivesaltes (Pyrénées-Orientales), distante d'une dizaine de kilomètres. Le wagon a ensuite été raccroché à un train long de Fret SNCF pour atteindre sa destination finale en Suède.

 

 Depuis, quatre à huit wagons par semaine sont acheminés entre les deux sites départementaux. Un premier trafic commercial que TPCF Fret réalise pour France Wagon. "Grâce à la création de l'OFP, Fret SNCF a ainsi pu conserver ce client, explique Dieter Schmitz, gérant de TPCF. Car réaliser la traction en propre sur cette petite ligne n'était plus pour l'opérateur national économiquement viable".

 

Mais l'objectif de cet opérateur ferroviaire de proximité (OFP) du Pays cathare, le premier à avoir obtenu sa licence d'entreprise ferroviaire et son certificat de sécurité, est bien d'être le prestataire intégrateur de l'ensemble de la chaîne transport pour ses clients. Ce sera notamment le cas pour Iméris entre son site de Saint-Martin de Lys (Aude) et Rivesaltes, distants de 61 km. Les premiers convois devraient circuler dans les prochaines semaines. "On aura la main sur l'ensemble du trafic. Pour la longue distance, le tractionnaire sera donc un sous-traitant de TPCF", précise Dieter Schmitz. Et s'il le faut, pour certains pré et post-acheminements, l'OFP affrétera du transport routier.

 

Reste à regagner la confiance des industriels présents le long de cette ligne ferroviaire qui ne compte qu'une seule voie. Échaudés par le déficit qualitatif de l'offre ferroviaire, et plus encore par son coût économique, nombre d'entre eux ont basculé leurs marchandises vers la route. Au total, ce sont 80 000 à 100 000 tonnes de fret par an qui peuvent reprendre le train. "À nous de leur garantir une prestation de qualité et un prix stable inférieur à celui de la route. Le coût de notre prestation est encore quelque peu plus élevé, mais cette tendance devrait s'inverser dans le contexte à venir", estime le gérant de TPCF.

 

 

Le premier opérateur ferroviaire de proximité (OFP) reconnu en France, TPCF Fret, fait circuler ses trains depuis le 27 juillet 2010 sur son unique voie en pays cathare. Des convois encore modestes mais un OFP qui ne manque pas d'ambitions. Passion-Trains salue et souhaite bonne chance à ce nouvel opérateur !

Commenter cet article