Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

FRET : Fuite suspecte sur un train de marchandises à Narbonne

31 Mars 2010 , Rédigé par ladepeche.fr Publié dans #FLASH INFO

logo-sncf.jpg FRANCE - Aujourd'hui à 17 h 50, un train de marchandises venant de Fos et se dirigeant à Toulouse Saint Jory traverse la gare de Narbonne. À son passage, il est détecté une odeur particulière. Une suspicion de fuite de matières dangereuses est alors prise en considération car le train transporte en effet des matières dangereuses très différentes les unes des autres.

 

Les employés SNCF, responsables de la circulation des trains dans la zone, alertent le mécanicien et lui demandent de s'arrêter à la sortie de la ville de Narbonne dans une zone peu habitée. Le train s'arrêtera donc en rase campagne et ceci pour ne pas mettre en danger les riverains de la ligne. Le conducteur du train avec 22 wagons de matières dangereuses différentes, s'arrêtera peu avant l'ancienne gare de Marcorignan. Dans le même temps, la direction de la gare alerte les services compétents à savoir le service des secours et la gendarmerie nationale. Il sera procédé comme la veille lors des exercices de sécurité à la Comurhex-Malvesi. Mais là s'arrête la comparaison car la gendarmerie a mis son dispositif en place. Dès lors aucune circulation de voitures n'est autorisée. La circulation des trains sur la voie ferrée entre Narbonne et Carcassonne est interrompue dans les deux sens.

 

Un peu avant Marcorignan, un ter régional « TER » venant de Carcassonne, est stoppé. Tous les voyageurs sont transbordés dans deux cars à destination de la gare de Narbonne. Les sapeurs pompiers venus de Narbonne et de Carcassonne sous le commandement du capitaine Laurent Couffignal sont rapidement à pied d'œuvre. Seize sapeurs pompiers dont la spécialité est l'incendie mais aussi le colmatage de fuites sont à pied d'œuvre. Ils sont lourdement équipés avec deux véhicules équipés pour les risques technologiques, un véhicule d'assistance respiratoire avec quantité de bouteilles d'oxygène mais aussi un camion incendie en protection. Toutes les précautions sont prises par les hommes en rouge.

 

À la première reconnaissance, les sapeurs pompiers ne repéreront pas de fuite apparente ni ensuite à la détection. À 21 heures hier soir, les reconnaissances se poursuivaient. Rien n'allait être laissé au hasard.

Commenter cet article