Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

GREVE : Retards, annulations et embouteillages à la SNCB

11 Octobre 2010 , Rédigé par RTBF.be Publié dans #FLASH INFO

logo sncb BELGIQUE - Surprise pour les navetteurs belges qui prenaient le train ce lundi matin : suite à une action des cheminots, aucun train de voyageurs n'a pu quitter ou arriver à Charleroi. Résultat : des retards, des annulations de train ou même l'arrêt total du trafic ferroviaire dans certaines gares.

 

A Charleroi, un piquet de grève avait été dressé et plusieurs cheminots bloquaient les voies, empêchant les trains de circuler normalement. Les convois ne pouvaient dès lors plus entrer en gare ou la quitter. Aucun train ne circulait ainsi sur la ligne Charleroi-Bruxelles. Sur la ligne Namur-Bruxelles, seuls 40% des trains roulaient. L'axe Namur-Mons lui, n'était pas desservi. "Sur la ligne Walcourt-Couvin, un service minimum a été assuré entre Walcourt et Couvin", selon la porte-parole d'Infrabel. Le trafic ferroviaire s'est fait en revanche plus ou moins normalement sur les lignes Tournai-Bruxelles et Mons-Bruxelles. La ligne Liège-Bruxelles, quant à elle, était partiellement desservie, les trains en provenance de Charleroi n'y arrivant pas.

 

Plusieurs trains de passagers au départ de la gare de Welkenraedt ont également été supprimés ou affichaient des retards parfois assez conséquents. "Entre 5 et 6 heures, nous avons organisé un arrêt de travail pour informer nos affiliés de la situation économique et sociale du groupe", a indiqué Thierry Coune, permanent syndical CGSP cheminots. A la suite de cet arrêt de travail d'une heure, plusieurs trains à destination de Liège-Palais, Spa et Aix ont été supprimés ou affichaient des retards. Sur ces lignes, la situation tendait à se normaliser et tous les retards devraient être résorbés pour les heures de pointe de fin de journée.

 

L'action des cheminots a également eut quelques répercussions dans le nord du pays. Ainsi, le trafic sur la ligne Charleroi-Bruxelles-Anvers était également perturbé en raison du piquet de grève à Charleroi. Des trains de remplacement ont été mis en circulation à partir de Bruxelles-Midi vers Anvers. La situation ne devrait pas s'améliorer dans le courant de la journée, a prévenu la porte-parole d'Infrabel.

 

En Flandre, aucun problème n'était enregistré tôt le matin et tous les trains circulaient suivant l'horaire.De nombreuses personnes ont pris leurs précautions lundi, en raison des perturbations annoncées sur le rail et de la grève des TEC. Les embouteillages sur les routes ont donc été plus importants que d'habitude lundi matin. Vers 08h30, il y avait déjà plus de 300 km d'embouteillages dans tous le pays, ce qui est exceptionnel pour un lundi matin aux conditions météorologiques favorables et alors que peu d'accidents ont été dénombrés, a indiqué le Vlaams Verkeerscentrum. "Il y a un quart voire un tiers de files de plus que d'habitude", explique Hajo Beeckman du Vlaams Verkeerscentrum. "Il y a d'importants problèmes au départ de Charleroi et Namur", poursuit-il.

 

"C'est là aussi que les actions des cheminots provoquent le plus de perturbations. Le trafic en direction de Bruxelles est très difficile. Le trafic est également très dense au départ de Gand, où il y a de nombreuses files en accordéon. C'est aussi le cas au départ de Louvain". "Les bouchons sont plus longs et la circulation plus dense que d'habitude. Les embouteillages sont beaucoup plus nombreux que lors d'un lundi matin normal'", confirme-t-on au centre Perex. Vers 8h30, il y avait plus de 300 km de files. Un quart d'heure plus tard, les embouteillages s'étendaient sur 250 à 270 km.

 

Les heures de pointe devraient également avoir lieu plus tôt en soirée et les temps de voyage seront également prolongés, selon Hajo Beeckman.

 

 

Surprise pour les navetteurs belges qui prenaient le train ce lundi matin : suite à une action des cheminots, aucun train de voyageurs n'a pu quitter ou arriver à Charleroi. Résultat : des retards, des annulations de train ou même l'arrêt total du trafic ferroviaire dans certaines gares. Que du bonheur...

Commenter cet article