Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

IDTGV : Concert, boîte de nuit, massage... et maintenant vous pouvez voir une voyante dans le TGV !

27 Mars 2011 , Rédigé par Lepost.fr Publié dans #INSOLITE

logo SNCF FRANCE - Avant, quand vous preniez le train, c'était assis dans un fauteuil à vous coltiner les gémissements de la mamie d'à coté, voir défiler le paysage ou plonger dans un livre ou dans un DVD... Maintenant, le train, ça vous permet aussi de tester pas mal de choses en voyageant : assister à un concert ou à un spectacle de magie, passer une soirée en discothèque, se faire masser... C'est le concept iDTGV. Dans certains trains, vers 30 destinations, cette filiale de la SNCF propose de voyager autrement, depuis 2004.

Sur certaines lignes, on trouve même... des voyantes. L'une, Stella, voyage régulièrement vers le sud-ouest. Sur France Info, elle explique que c'est en découvrant des séances de voyance lors d'un voyage vers La Rochelle qu'elle a eu l'idée de proposer ses services à la SNCF. En contrepartie de ses services, elle voyage gratuitement, explique-t-elle à la radio.

 

Une autre, Mylena, revendique être la première à avoir lancé le concept sur la ligne Paris-Aix en Provence. Contactée par Le Post, elle explique qu'elle a commencé en octobre 2009. Depuis, elle organise régulièrement des consultations gratuites, des "séances d'1/4h environ, dans la voiture-bar" des iDTGV. "Cela permet des rencontres intéressantes. Je vois souvent des novices, des gens qui ne se sont jamais interrogés sur la voyance mais qui sont curieux".

 

Pas de contrat de travail pour elle. Mais une convention signée avec iDTGV qui prévoit qu'elle réserve "du temps de trajet à ce service" en l'échange d'un voyage gratuit pour elle "et un accompagnant" qui se charge de la prise de rendez-vous au départ du train. Un deal gagnant-gagnant selon la voyante : "C'est un vrai plus en terme de communication et les voyageurs sont nombreux à me rappeler ensuite..." Et une animation à peu de frais pour iDTGV qui propose un service insolite.

Contacté par Le Post, le directeur marketing et communication d'iDTGV, Ludovic Bonnet, explique le concept de ces "voyageurs-acteurs". "En plus de musiciens, d'humoristes et de magiciens choisis par casting, et à qui nous offrons une visibilité, nous accueillons des personnes qui nous ont proposé des idées originales. Nous avons eu une association qui organise des randonnées-théâtre, les élèves d'une école de massage, des voyantes... Contre un billet de train à 0€, ils offrent une animation aux voyageurs et nous leur ouvrons nos outils de promotion dans le train et sur Internet pour se faire connaître", affirme M. Bonnet.

 

Des marques et des associations peuvent également investir le wagon-bar lors d'un trajet. Pour faire la promotion de leur produit ou de leur action... "Mais il faut que cela reste un atelier ludique et/ou éducatif. Il ne s'agit pas de distribuer des goodies ou des bons d'achat", prévient le responsable. "Pour les voyantes, pas question de faire du prosélytisme, on est plus dans l'idée d'une découverte de la cartomancie ou de la chiromancie, avec des séances courtes", assure-t-il.

 

Et si quelqu'un s'estimant bourré de talent venait à proposer ses services ? "Nous sommes ouvert à toute proposition", indique le responsable marketing. Mais tout n'est pas accepté, prévient-il. "Nous avons refusé des jongleurs (trop dangereux), des avaleurs de sabre, des coiffeurs qui n'avaient pas la place et la logistique nécessaire, des sous-branches de la Scientologie..."

 

 

Les trains iDTGV proposent des services insolites. Celui-ci paraît encore plus loufoque : désormais consultez votre avenir à 300 km/h !

 

- Oui toi aussi viens chercher bonheur auprès de madame Irma ; que veux tu savoir ? si toi avoir argent  bientôt ? si toi trouver jolie femme our garder travail ???

- Beuh, seulement savoir si le train ou je me trouve sera à l'heure...

- toi poser des questions compliquées : moi devoir me concentrer, ça pas être évident à répondre...

Commenter cet article