Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

INAUGURATION : Un retard très symbolique pour la LGV du haut Bugey

1 Décembre 2010 , Rédigé par Leprogres.fr Publié dans #REPORTAGE

logo SNCF Logo-RFF.jpg logo-sbb.gif FRANCE / SUISSE -  Heureusement que ce sont les Français qui font des trains à grande vitesse et les Suisses des horloges. Si c'était l'inverse, on n'est pas sûr que le TGV serait arrivé à Genève. Annoncé à Bourg à 12 h 57, le train spécial qui inaugurait hier la ligne du haut Bugey est en fait entré en gare à 13 h 20. 14 h 49 au lieu de 14 h 29 au terminus de Genève. Soit avec quelque 20 minutes de retard. « La faute à la neige » explique Réseau ferré de France (RFF), organisateur de l'opération promotion. Ou au planning de Thierry Mariani ? Le nouveau secrétaire d'État aux Transports avait semble-t-il prévu de faire Paris-Genève… en avion pour cause de conseil des ministres. Il a finalement pris le train, quitte à ajuster un peu les horaires.

 

Toujours est-il qu'un jour d'inauguration, ça la fiche plutôt mal. Comme un symbole, ces vingt minutes sont effet supérieures au gain maximal de temps de parcours. Au 12 décembre, dans le meilleur des cas, le TGV Lyria mettra 3 h 05 contre 3 h 22 auparavant, et ceci en sautant les gares intermédiaires que sont Bourg et Nurieux. Du coup, cet automne, les Suisses se sont un peu étranglés de voir que leur investissement de 110 millions d'euros (sur un total de 310) avait servi à un gain inférieur à la demi-heure annoncé par RFF. Aux heures de pointe, certains trains n'améliorent leur performance que d'une dizaine de minutes. Au point que la Confédération a officiellement demandé une « étude d'optimisation ». Côté France, Bellegarde est promu grand carrefour ferroviaire régional. Mais la nouvelle gare de Nurieux n'a qu'un aller-retour TGV par jour et Culoz plus du tout ! Bourg, pour sa part, se plaint de la dégradation des liaisons avec Genève, sachant que la moitié des Bourg-Paris seront effectués par des TGV en provenance d'Annecy. Éviter le chef-lieu de l'Ain permet de faire gagner de précieuses minutes au TGV du haut Bugey !

 

Hier, cet arrière-plan a été tenu en marge de discours plus diplomatiques, à l'image des hymnes nationaux joués à la gare. « L'essentiel est d'approcher des trois heures, temps à partir duquel il est plus intéressant de prendre le train que l'avion », a expliqué Michèle Künzler, conseillère d'État à Genève. Tous se sont félicités, de ce qui demeure avant tout un progrès économique pour la région, malgré un coût à la minute assez astronomique.

 

 

 Devinette : à quoi reconnait on un secrétaire d'Etat français fraichement nommé ? facile : il emmerde le monde sur le périphérique avec sa grosse voiture et ses motards, va d'une réception à une autre en se gavant de petits fours et de champagne.... et se permet le luxe de retarder l'inauguration d'une ligne LGV. Hier, le train des officiels affichait un retard de vingt minutes, la météo et la légèreté du protocole aidant… de quoi faire grincer quelques dents ! Mais bon....quand on est un officiel, on fait ce que l'on veut. Bienvenue au gouvernement, M. Mariani...Vous remplacez Bubussse et on vous aime déjà.

Commenter cet article