Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

INTERVIEW : Le directeur régional de la SNCF et du TER en Nord / Pas-de-Calais s'explique

20 Janvier 2011 , Rédigé par Lavoixdunord.fr Publié dans #INTERVIEW

logo SNCF FRANCE - Épisode neigeux, suppression de dessertes, grogne des associations d'usagers les sujets de discorde ne manquent pas en cette nouvelle année. Jacques Goolen, directeur régional de la SNCF et du TER, répond sans détour. Interview :

  

- Retards, suppression de trains, comment peut-on expliquer l'irrégularité du trafic qui excède tant les voyageurs ?

 
« Jusqu'en septembre 2010, sur le TER, nous avons connu neuf mois de trafic régulier. En octobre, nous avons dû faire face à un problème lourd de conséquences : la chute des feuilles mortes sur les voies. Cela peut prêter à sourire mais les feuilles mortes empêchent l'adhérence de la roue sur le rail. C'est Réseau ferré de France (RFF) qui gère les infrastructures, or il ne fait pas son travail en matière d'élagage des arbres autour des voies du TER. Ensuite, nous avons subi une série de grèves en octobre puis en décembre, la neige nous a obligés à ralentir la vitesse des trains pour éviter les projections de glace, tout ceci explique les retards accumulés et parfois l'obligation de suppression de trains. Ajoutez à cela le fait que le trafic ne cesse de progresser à infrastructures constantes (+ 45 % pour les TGV en moins de six ans et + 30 % pour le TER) et on comprend les limites du train. »
 
 - Pourquoi ne pas expliquer la cause de ces retards aux voyageurs ?
 
 « Nous savons que nous devons améliorer l'information de nos clients. Depuis septembre, le service SNCF Direct permet de suivre en temps réel l'état du trafic sur Internet et sur smartphone. Et tous les agents de conduite seront équipés de smartphones pour pouvoir relayer l'information à bord des trains. De plus, 56 nouvelles gares seront équipées d'écrans d'information en temps réel, comme à Valenciennes et à Béthune. Le programme SNCF Assistance sera étoffé en cas de perturbations : des volontaires seront mis en place à bord des trains et des enveloppes "engagement horaire garanti" (EHG) seront distribuées à bord. »
- Beaucoup d'usagers craignent la disparition de leur desserte. Lesquelles sont menacées ?
« Seules les dessertes des TGV intersecteurs, du type Lille - Douai - Arras - Paris, seront concernées à partir du mois d'avril. Il y aura moins de liaisons mais on cherche une solution pour remédier à cette situation. Le train corail Paris - Maubeuge risque d'être touché aussi par ces suppressions. »
 
 Jacques Goolen, directeur régional de la SNCF et du TER, analyse les dysfonctionnements des trains de la région. 
L'avis de l'expert : Jacques Goolen, directeur régional de la SNCF et du TER, analyse les dysfonctionnements des trains de la région Nord / Pas-de-Calais... tout s'explique.

Commenter cet article