Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

INVENTION : Le chariot qui mettra le train du futur sur les rails

26 Janvier 2011 , Rédigé par TDG.ch Publié dans #TECHNOLOGIE

logo-sbb.gif SUISSE - Un petit tangage pour un train à deux étages, un grand bond en avant pour le système ferroviaire suisse. Hier, sur son site de Villeneuve (VD), le constructeur Bombardier présentait la pièce du puzzle indispensable au développement du système ferroviaire suisse: un bogie révolutionnaire. Ce chariot reliant deux essieux doit permettre aux futures 59 rames achetées en juin dernier par les CFF – pour 1,9 milliard de francs suisses – de foncer dans les courbes tout en offrant un maximum de places assises grâce à leurs deux étages.

 

Pour l’instant, les deux bogies prototypes font danser avec grâce un lourd wagon des trains Intercity actuels. «Au lieu de vous pencher dans les virages comme les trains pendulaires, ce mouvement est naturel et se contentera de redresser la caisse dans les courbes.» Vincent Ducrot, chef du trafic grandes lignes au CFF, se fait pédagogue pour expliquer le concept aux invités de cette première démonstration publique.

 

A l’intérieur, cela donne l’impression d’être sur un bateau. Mais promis, une fois le wagon lancé sur les rails, le système, bardé d’informatique, se contentera de compenser le roulis dans les courbes. Les sacs de sable sont déjà à bord pour jouer les premiers cobayes. L’élément révolutionnaire s’apprête à faire ses premiers tours de roue, sous l’œil de son concepteur, Richard Schneider. «Ce système est nettement plus simple que celui des trains pendulaires», lâche l’ingénieur zurichois. Après trente-deux ans à dessiner des bogies, il vient de mettre au point le premier système capable de faire pencher les lourds trains à deux étages, tout en étant simple et facile d’entretien.

 

L’exploit impressionne l’ancien conseiller aux Etats Michel Béguelin. «Cette invention remet sur le devant de la scène le génie de l’industrie ferroviaire suisse», lâche ce spécialiste en admirant le bogie. Même si Bombardier est un consortium canadien, le train du futur est développé en grande partie du côté de Zurich. «L’enjeu est considérable pour toute la région et l’ensemble de la Suisse romande», estime la conseillère aux Etats (PS/VD) Géraldine Savary.

 

Pour l’instant, le développement du train révolutionnaire respecte l’agenda, selon les CFF. Ces derniers doivent recevoir le premier exemplaire au printemps 2012, pour une mise en service commerciale en 2013. La fin des livraisons des 59 rames est prévue pour 2018. Les CFF ont cependant déjà signé une option pour 100 trains supplémentaires, et quelques milliards de plus, s’ils sont satisfaits d’un train qui fait déjà figure de référence européenne. De quoi aussi faire connaître le nom de Villeneuve dans le petit monde ferroviaire et de la haute technologie. Avec, à la clé, des visiteurs venus découvrir une nouvelle génération de trains, et forcément aussi la région qui les a vus naître.

 

 

 

Bombardier et les CFF ont commencé les tests du bogie révolutionnaire capable de rouler plus vite entre Berne et Lausanne. Une invention de génie, et qui devrait revolutionner le train du futur... Bravo au concepteur !

Commenter cet article