Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

LIAISON FERROVIAIRE : Menace sur la ligne Paris-Bâle

24 Juillet 2011 , Rédigé par France3 Publié dans #ACTU

logo SNCF FRANCE - Après le TGV Est-européen, c'est l'arrivée du TGV Rhin-Rhône à la fin de de l'année qui modifie les liaisons actuelles des trains dans la région. D'ici quelques mois la ligne de train Corail entre Paris et Mulhouse n'existera plus. Au grand dam d'usagers pour lesquels le TGV est beaucoup trop cher.

 

Cette mesure ne surprend pas vraiment. En fait depuis déjà plus de trois ans, des aménagements horaires ont contribué à réduire le nombre de navettes sur cette ligne. Peu à peu la SNCF a fait disparaître des trains intermédiaires (horaires de matinée, entre 7h30 et 10h) pour ne laisser que quelques liaisons très matinales ou de début d'après-midi. Pour pouvoir utiliser la ligne Corail, au départ de Mulhouse, il faudra emprunter un TER à destination de Belfort, qui conserve encore sa liaison avec Paris pour 18 mois au moins.

 

En fait, d'après les usagers, cette alternative au TGV, plus longue (près de 5h30 de trajet entre Mulhouse et Paris), qui faisait la joie des voyageurs-touristes économes, n'entre plus dans les priorités de la SNCF. Alors peut-on dire que le balancement du convoi sur les rails, si agréable comme le disent certains amoureux, la SNCF s'en balance ?

 

En tous les cas les réactions commencent à se multiplier. Y compris chez les élus. Exemple ci-dessous :

 

Suite à l'alerte lancée par les usagers sur la suppression de la desserte de Mulhouse sur la ligne Corail Paris-Vesoul-Belfort-Mulhouse, dite ligne 4, les Conseillers Régionaux du Groupe Socialistes et Démocrates de la Région Alsace réagissent.

 

Ensuite, nous indiquons que la suppression de la desserte de Mulhouse, dans le cadre de la ligne 4, n’a jamais été débattue ou évoquée au sein du Conseil Régional d’Alsace alors que celle-ci le concerne directement. L’exécutif de la Région pourrait s’inspirer des pratiques de nos collègues des Régions Franche-Comté et Champagne-Ardenne qui ont su se mobiliser, aux côtés des associations d’usagers, pour interpeller les autorités compétentes, afin d’obtenir le maintien de cette liaison entre Paris et Belfort pour une période d’observation de 18 mois à compter de l’ouverture de la LGV Rhin-Rhône le 11 décembre prochain. Une fois de plus, la Région Alsace et son exécutif font preuve d’un manque d’anticipation, de vision et d’action criant dans l’organisation des déplacements au sein et vers l’extérieur de l’Alsace.

 

En conséquence, nous demandons au Président de Région, Philippe RICHERT, d’engager, au plus vite, des discussions avec son collègue Thierry Mariani, Ministre des Transports, pour que Mulhouse reste le terminus de la ligne 4 durant la même période d’observation de 18 mois qui suivra l’ouverture de la LGV Rhin-Rhône.

 

 

Le fameux train corail qui relie Bâle à Paris, via Mulhouse, Belfort, Vesoul et Troyes, pourrait être supprimé... la fin d'une époque ?

Commenter cet article