Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

LIAISON : Oui pour un train pendulaire Bruxelles Luxembourg !

29 Janvier 2010 , Rédigé par RTBF.be Publié dans #ACTU

logo-sncb.gif logo-cfl.jpg  BELGIQUE / LUXEMBOURG - Infrabel, le gestionnaire des infrastructures ferroviaires, a décidé jeudi de lancer les travaux nécessaires au passage de trains pendulaires sur l'axe Bruxelles-Luxembourg, ce qui permettra à terme un gain de huit minutes sur cet axe. Cette décision est "un choix fort en faveur de la mobilité dans la province du Luxembourg et sur l'axe international Bruxelles-Luxembourg-Strasbourg-Bâle", estime Infrabel dans un communiqué.

Le gestionnaire du réseau ferroviaire souligne que le passage de trains pendulaires doit offrir un gain de temps supplémentaire de 8 minutes sur l'axe Bruxelles-Luxembourg. Actuellement, des travaux de modernisation déjà en cours sur cet axe, pour un budget de 680 millions d'euros, permettront aux trains ordinaires de gagner plus de 20 minutes dès 2014.

Infrabel précise avoir pris la décision de lancer les prochains travaux malgré l'absence d'un engagement ferme de la SNCB quant à la circulation des trains pendulaires. Le gestionnaire du réseau espère ainsi inciter la SNCB opérateur ferroviaire à opérer des trains pendulaires sur la ligne Bruxelles-Luxembourg. Infrabel souligne enfin qu'un report des travaux au-delà de 2014 aurait fait passer leur coût de 22,7 à 34,9 millions d'euros, soit 12,2 millions d'euros supplémentaires.

Un train pendulaire est conçu pour pouvoir s'incliner dans les courbes de manière à compenser la force centrifuge et à maintenir le confort des voyageurs dans des normes acceptables, tout en autorisant une vitesse plus élevée qu'un train normal sur un parcours sinueux.



Début des travaux pour le passage de trains pendulaires sur l'axe Bruxelles-Luxembourg. A terme, les trains gagneront donc dans un premier temps huit minutes sur cet axe, puis plus de 20 minutes dès 2014. Coût des travaux : 22,7 millions d'euros.

Commenter cet article