Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

LOISIRS : Un train touristique à vapeur à l'été 2012 dans les deux Sevres

4 Février 2011 , Rédigé par lanouvellerepublique.fr Publié dans #LOISIRS-FOIRES-EXPOS

y8400.jpg FRANCE - Tout pour faire un carton. Quelle ville de la région pourrait-elle être plus indiquée que Thouars pour accueillir un train touristique ? Le terreau, incontestablement, est le bon. Il y a le patrimoine ferroviaire local, très fort. Les cheminots, actifs et retraités, sont encore relativement nombreux. Et la passion thouarsaise pour les trains à vapeur ne se dément jamais, à chaque passage d'un monstre de ce type. Thouars paraît donc le berceau tout indiqué pour accueillir les deux locomotives à vapeur (dont une 141 C 100), classées monuments historiques, de l'association Train Vapeur Touraine (TVT).

 

La 141 C 100 a longtemps sillonné, grâce à TVT, la ligne Richelieu-Chinon. Mais, au lendemain de Noël 2004, l'aventure s'arrête. La voie n'est plus en état sur plusieurs tronçons. Le matériel est donc immobilisé, son entretien a un coût auquel l'association peut difficilement faire face. Le rêve d'un transfert à Thouars germe donc il y a un peu plus d'un an. Yves Boutet, notamment, prendra une part active dans sa concrétisation. Depuis décembre, le sésame, l'autorisation de faire circuler un train à vapeur entre Thouars et Loudun, est tombé.

 

La communauté de communes a financé une étude (4.000 €) pour dimensionner le projet. « Il faut d'abord préserver le matériel, le remettre à l'abri et en état de fonctionnement, explique Patrice Pineau. Puis remettre le train sur les rails et valoriser ce potentiel de développement économique. Un objectif à court terme, autour de l'été 2012. On y croit ! » Pour Pascal Bironneau, vice-président du comité départemental du tourisme (2), « le département a besoin de cet outil dans le nord Deux-Sèvres. Les perspectives économiques sont énormes. Il y a une vraie renaissance ferroviaire en Thouarsais qui se dessine ».

 

Quel financement ? « Pour la préservation du matériel, le coût n'est pas démesuré, assure Patrice Pineau. En ce qui concerne celui de l'exploitation, tout dépendra du résultat de l'étude en cours. Mais l'association a fonctionné sans subvention jusqu'ici. » Le recours au mécénat privé auprès d'entreprises est également au menu.

 

Retour... vers le passé : Des locomotives à vapeur entre Thouars et Loudun, c'est le projet ambitieux qui est né entre la communauté de communes et une association tourangelle. ça va siffler...

Commenter cet article