Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

NOSTALGIE : À la Station de Bac-Saint-Maur, dormir dans un train à l'ancienne...

28 Août 2010 , Rédigé par Lavoixdunord.fr Publié dans #LOISIRS-FOIRES-EXPOS

y8400.jpg FRANCE -  "On est tombé sur le site Internet on pensait y passer la nouvelle année mais c'était complet " : Stéphanie, Benoît et leur jeune fils, Marius, Belges de Limoges (à côté de Dinan) sont friands d'hébergements insolites. Ils ont testé la cabane dans les arbres en Belgique avant de rallier Saint-Malo. Marius a cru sentir le train rouler dans la nuit... C'est dire s'il a vécu l'aventure ! « Les chambres sont impeccables et ça doit être du sport à nettoyer », ajoute sa maman. Cécile sourit. C'est elle qui s'y colle. Changer les draps des sept chambres est effectivement un exercice qui demande de l'agilité dans cet espace relativement restreint mais aussi confortable que possible.

 

Cette voiture 1930 de fabrication Ocem a servi dans les années 70 à transporter des hommes d'affaires. Des douches orange et vert pomme ont été ajoutées à la décoration d'origine en bois marquetté. Stores et rideaux, en orange « Hermès » seront rafraîchis. Cela fait partie des projets d'Éric, 46 ans, le maître des lieux depuis un an. Avec sa femme Valérie, qui tient le Bistrot d'Angèle depuis 8 ans à Armentières, il forme un couple de restaurateurs. De bons professionnels. « M'amuser dans mon métier, faire voyager, donner du rêve », tel est son but. Et c'est rentable. Il a enregistré plus de 2 000 nuitées depuis un an. Et embauché trois personnes. Cécile, en salle, Farid et Maryline, en cuisine. La salle chaleureuse aux murs rouge bordeaux a été redécorée « années folles ». Éric chine souvent chez Emmaüs et les « voyageurs » lui donnent des objets. Comme cette jolie lampe ferroviaire qui vient de Bretagne. Bientôt il y aura un afficheur à rouleau, une récupération de la SNCF. Les cabines porteront des noms : la Belle Otero, Mistinguette, Agatha Christie... Les clients recevront leur billet de train en guise de réservation.

 

Cette nuit de mercredi à jeudi, quatre couples de Belges et une famille de Béthune ont dormi là. Cabines communicantes et même chambre nuptiale avec un grand lit les attendaient. Éric accueille son monde à 18 h : « Souvent les gens font connaissance et dînent ensemble. » Au petit déjeuner, ils peuvent se retrouver dans une salle au décor ferroviaire, sous les porte-bagages. Toute une ambiance pour ceux qui ont connu cette époque des compartiments ! La lampisterie abrite même une chambre de plain-pied d'accès plus facile que la voiture. Éric envisage de redécorer la terrasse, le long des voies... où passe toujours un train de marchandises, le Transcéréales de Roquette, douze fois par jour, rompant le silence, avec les champs de maïs pour horizon. « Il ne faut surtout pas que ce soit parfait, aseptisé », remarque Éric. Il connaît sa clientèle amoureuse de cette petite gare des années vingt qui a cessé son activité en 1958 et retrouvé une nouvelle jeunesse au charme d'antan.

 

 

Stéphanie, Benoît et Marius, des passagers belges, viennent de passer la nuit dans la voiture du train Paris-Lyon-Méditerrannée des années 30, installée à Bac- Saint-Maur. Cette ancienne petite gare de campagne est devenue un hôtel restaurant insolite. Et vous ? vous y allez quand ???

Commenter cet article