Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

NUCLEAIRE : Un nouveau train a traversé la France

3 Février 2011 , Rédigé par Leparisien.fr Publié dans #FLASH INFO

logo SNCF logo sncb FRANCE / BELGIQUE - Deux mois après la traversée mouvementée en France et en Allemagne d’un train chargé de déchets nucléaires, un nouveau convoi doit traverser l’hexagone, dans la nuit de mercredi et jeudi, pour rejoindre la Belgique. Selon le réseau Sortir du Nucléaire, qui révèle le trajet du convoi et les heures de passage du train, les déchets radioactifs ont été compactés en France à l’usine Areva de la Hague et doivent quitter dans la nuit le terminal ferroviaire de Valognes (Manche).  Ces quarante-huit fûts de déchets, produits par des centrales nucléaires belges, ont pour destination finale le site d’entreposage de Dessel, à une cinquantaine de kilomètres d’Anvers. Selon un porte-parole de Greenpeace Belgique, les militants écologistes «ne tenteront pas de bloquer le convoi».

 

«Un transport de ce type est bien en préparation» se contente-t-on d’indiquer chez Areva. «Ils seront transportés dans deux containers et neuf transports seront nécessaires d’ici 2013 pour rapatrier la totalité des 432 fûts de déchets belges» affirment les militants écologistes. «Le convoi traversera la Manche, le Calvados, l’Eure, la Seine-Maritime, la Picardie, le Pas-de-Calais et le Nord et passera la frontière entre Tourcoing et Mouscron à 20 heures dans la soirée du 3 février, pour continuer sa route sur le territoire belge», détaille le réseau sortir du nucléaire.

 

«Le problème est que ce type de convoi est classé secret défense et que les riverains des voies de chemin de fer et des gares ne sont pas avertis du danger et des risques qu’on leur fait courir, souligne Sylvia Vannesche, de l’association Nucléaire Stop. Or, le risque zéro n’existe pas et il est inadmissible que les autorités cachent cette information à la population».

 

«Le retour de déchets compactés s’inscrit dans le cadre des contrats de retraitement conclus entre Synatom (la société belge qui gère les déchets nucléaires) et le groupe nucléaire public français Areva» explique l’Organisme belge des déchets radioactifs et des matières fissiles enrichies (Ondraf).

 

En novembre dernier, un train chargé de déchets allemands avait traversé la France pour rejoindre une site de stockage outre-Rhin. Dénonçant à la fois le danger de ce type de convoi et l’absence de solution à long terme pour se débarrasser des déchets nucléaires, les associations de protection de l’environnement l’avaient rebaptisé le «Tchernobyl roulant» . Sept militants écologistes, qui s’étaient mis en travers du convoi à Caen et l’avaient bloqué plusieurs heures, viennent d’être condamnés à des peines de prison avec sursis et des amendes par le tribunal de grande instance.

 

Accueilli par des manifestations tout au long de son trajet, le train était arrivé en Allemagne avec plusieurs jours de retard. Les sept activistes, six français et un allemand, ont plaidé à l’audience un acte de «désobéisance civile» destiné à relancer le débat sur les dangers de l’énergie nucléaire. Ils ne comptent cependant pas en rester là et ont saisi en décembre le tribunal administratif de Paris pour «contester la légalité» du transport nucléaire par la SNCF.

Commenter cet article