Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

PERTURBATIONS : Grosse pagaille à la SNCF - Lyon s'explique

30 Juin 2010 , Rédigé par Leprogres.fr Publié dans #ACTU

logo-sncf FRANCE - Comment une simple locomotive tombée en panne lundi en gare de La Part-Dieu a-t-elle pu perturber à ce point le trafic régional ? Alors que la colère gronde chez les usagers - certains n'ont pu se rendre sur leur lieu de travail -, la direction régionale de la SNCF a organisé hier après-midi une conférence de presse à son siège lyonnais dans le double objectif d'apporter des éclaircissements et d'annoncer des mesures d'accompagnement pour les week-ends à venir.

 

« Dans une situation normale, une telle panne n'aurait pas entraîné de telles perturbations », a précisé Josiane Beaud, la directrice régionale, en faisant le lien avec la mise en service il y a une dizaine de jours d'une commande régionale centralisée du réseau (aiguillages), à Lyon Guillotière. « Le nœud ferroviaire lyonnais est une horlogerie suisse, résume-t-elle. Tout fonctionne bien [dans cette nouvelle commande centralisée] lorsqu'il n'y a pas d'aléas, mais dès qu'il y a un aléa, l'impact [sur le trafic] est plus important. Mais il y a de nouveaux outils et de nouveaux procédés à apprivoiser. Je tire d'ailleurs un coup de chapeau aux personnels ».

 

Malchance aidant, lundi, la locomotive est restée bloquée deux heures à un endroit empêchant l'utilisation de quatre voies, sur les dix existantes à Part-Dieu. « Habituellement, en zone de gare, il faut environ trois quarts d'heure pour déplacer une machine ; là, deux heures ont été nécessaires : c'est un temps trop long et nous enquêtons pour savoir ce qui s'est passé », indique Serge Bally, directeur de production. Lundi, les retards sur le réseau régional ont été compris, selon la direction, entre dix minutes et deux heures quinze. 150 trains express régionaux ont été touchés, 80 TGV ou Téoz, et 27 trains de fret. Les conséquences s'en sont encore fait sentir hier matin, de manière sporadique. Dès hier, une équipe nationale de la SNCF est arrivée à Lyon pour donner un coup de main aux personnels. Par ailleurs, « dès qu'un aléa surviendra, nous enverrons automatiquement un cadre à la commande centralisée, et un autre à l'escale de la Part-Dieu » annonce Josiane Beaud.

Commenter cet article