Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

PERTURBATIONS : Journée noire pour les usagers de la SNCF en Nord-Isère

5 Octobre 2010 , Rédigé par Ledauphine.com Publié dans #FLASH INFO

logo SNCF FRANCE - Une vingtaine de TER annulés, des trains par dizaines accusant des retards dépassant parfois les deux heures, et d’autres détournés de leur trajet initial. Rarement la patience des voyageurs de la SNCF aura été soumise à aussi rude épreuve. Excepté, bien entendu, lors des mouvements sociaux.

 

En résumé, ce lundi fut une journée de galère hier pour les usagers des lignes Lyon/Valence, Lyon/Chambéry et Lyon/Grenoble. Car malgré elle, la SNCF a cumulé les incidents : vol de cuivre en vallée du Rhône dans la nuit de dimanche à lundi, panne de motrice hier matin à La Tour-du-Pin puis des arbres couchés sur des caténaires hier après-midi sur ce même secteur.

 

Tout a donc débuté dans la vallée du Rhône, dimanche en fin de soirée, quand des dérangements sont apparus sur les installations à hauteur de Chasse-sur-Rhône. « Par sécurité, le trafic a été immédiatement stoppé, le temps que nos agents établissent un premier diagnostic », détaillait hier Mélanie Jérôme, responsable de la communication SNCF à Lyon. Et rapidement, l’origine de l’incident a été établie : des vols de câbles de cuivre sur la voie descendante, paralysant la signalisation sur les voies. « Nos équipes ont travaillé toute la nuit. Mais les dégâts étaient si conséquents que ces travaux se sont prolongés jusqu’en fin de matinée hier ».

 

Les perturbations ont été immédiates au petit matin, heure de pointe du trafic sur cet axe majeur : une quarantaine de trains ont été impactés et les “longs trajets” détournés par la rive droite, certains annulés avec des cars de substitution, d’autres retardés. « Étant donné l’heure initiale de cet incident, nous avons prévenu tous nos abonnés par textos. Ces vols de cuivre ne sont pas anodins car ils engagent la sécurité de nos agents, génèrent un préjudice financier et écornent notre image car au final ce sont nos clients qui ne peuvent pas être transportés », commente Mélanie Jérôme. .

 

La journée ne faisait malheureusement que commencer. En effet, alors que les agents étaient à pied d’œuvre depuis déjà plusieurs heures en vallée du Rhône, c’est la ligne Lyon/Saint-André-le-Gaz qui a ensuite connu des déboires : une motrice est tombée en panne hier vers 9 h 30, à hauteur de Cessieu. Avec là encore le lot des désagréments habituels pour les usagers : plusieurs trains supprimés, d’autres détournés par Ambérieu, d’autres enfin retardés.

 

Et le mauvais sort n’allait laisser aucun répit à la SNCF quand, en milieu d’après-midi, de fortes rafales de vent, accompagnées de pluie, ont balayé le Nord-Isère. Vers 16 h 45, les éléments déchaînés ont eu raison d’arbres à hauteur de La Tour-du-Pin, qui sont venus s’écraser sur les caténaires. Les conséquences ont encore une fois été immédiates : la paralysie du trafic alors que débutait la période des retours du travail. Ce fut un nouveau casse-tête pour la direction régionale de la SNCF, qui s’est traduit par la suppression de trois TER sur quatre. Des cars ont été affrétés, afin de prendre en charge un maximum de voyageurs.

 

Une fois les branches tronçonnées, le trafic a pu reprendre sur deux voies. Il était presque 20 heures.

 

 

 

Journée pas-de-bol pour les usagers du train hier en Nord-isère : l’axe Lyon-Vienne-Valence et Lyon-Grenoble/Chambéry ont subi leur lot de désagréments. Aaaah quand ça veut pas, ça veut pas ! Pour les crédules, il va peut être être nécessaire de désenvouter les voies ferrées...

Commenter cet article