Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

REPORTAGE : Avec les cheminots qui déneigent la voie dans l'Oise

29 Décembre 2010 , Rédigé par Leparisien.fr Publié dans #REPORTAGE

logo SNCF FRANCE - Tricot, dans l’Oise, hier à 14 heures. L’aire est glacé et le gris du ciel se confond avec le sol, recouvert de neige. Et, au milieu de ce paysage uniforme, une poignée d’agents de la SNCF, gilet orange sur le dos et pelle à la main, tentent de dégager un passage à niveau. Le sixième de la matinée, et c’est loin d’être fini.

 

« On doit déblayer une à une toutes les barrières automatiques entre Montdidier (Somme) et Compiègne (Oise), ainsi que les ornières afin de vérifier le bon fonctionnement des feux et des grilles. Sur plus de 40 km, on en a fait à peine 15 », constate Philippe Méglinsky, l’un des employés de l’entreprise ferroviaire.

 

Dans l’Oise, en raison des congères amoncelées sur la voie de chemin de fer, la liaison entre Montdidier et Compiègne est interrompue depuis vendredi. Tout comme la ligne Beauvais-Le Tréport. Et, dans le reste de la Picardie, d’autres voies restaient toujours inaccessibles hier soir. A Estrées-Saint-Denis, Yannick, venu prendre un train pour Compiègne, à dû une nouvelle fois rebrousser chemin. « La gare est fermée depuis la semaine dernière. On m’avait dit que le trafic reprenait aujourd’hui. Je me demande pourquoi je paie un abonnement », s’agace-t-il.

 

De son côté, la SNCF explique qu’elle a dû attendre plusieurs jours après la fin des chutes de neige pour commencer son opération de déblayage. « La situation est exceptionnelle. On n’avait jamais vu ça. Il a fallu réunir le personnel nécessaire et le matériel adapté à la situation. On a dû notamment trouver des pelles hydrauliques pour dégager certaines voies », justifie le service communication.

 

Pour tenter de dégager les rails, les trois chasse-neige du réseau SNCF Picardie ont sillonné hier sans relâche les voies ferrées de la région. « Ce sont des machines de 83 t, lestées de 30 t supplémentaires pour pouvoir affronter les murs de neige », détaille Vincent Couteaux, l’un des responsables des transports. Malgré le matériel, l’opération a pris du retard, car la neige était encore plus importante que prévu. « On a réussi à déblayer un endroit où il y avait des congères de plus de 2 m de haut. Il y avait tellement de neige que, sur 200 m, je n’avais plus la moindre visibilité », raconte le pilote d’un des engins.

 

Le déneigement des voies devrait se poursuivre de manière encore plus intensive aujourd’hui. Toutes les lignes de la région devraient être rouvertes au plus tard vendredi. Sur Amiens-Compiègne, le trafic pourrait reprendre aujourd’hui en fin de la journée ou demain matin.

 

  

Dans l'Oise, des chasse-neige et plusieurs dizaines d’employés de la SNCF ont commencé hier le dégagement de lignes fermées depuis vendredi. Et le dur travail est loin d’être achevé ! Brrrr...

Commenter cet article