Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

RESEAU : Comment les lignes de train déficitaires sont financées

9 Février 2011 , Rédigé par Lefigaro.fr Publié dans #LE SAVIEZ VOUS

Logo-RFF.jpg logo SNCF FRANCE - Depuis le 1er février, il faut débourser quelques centimes de plus aux péages autoroutiers. Hier mardi, c'est le prix des billets de train qui a subit une augmentation de 2,85%. Dans les deux cas, parmi les raisons invoquées pour justifier l'augmentation des tarifs figure le financement de quarante lignes de train déficitaires, dites «trains d'équilibre du territoire».

 

Ces lignes, que la SNCF est tenue de desservir au nom de sa mission de service public, font perdre chaque année environ 200 millions d'euros à l'entreprise. Depuis plusieurs années, la SNCF réclame donc une aide publique pour leur exploitation. C'est chose faite depuis décembre 2009 : l'Etat s'est engagé à verser une compensation annuelle de 210 millions d'euros pendant trois ans.Un investissement qui servira à «pérenniser un service public vital pour l'équilibre du territoire» et à «répondre aux orientations du Grenelle de l'environnement», selon Thierry Mariani, secrétaire d'Etat chargé des transports.

 

« Les 210 millions d'euros viendront compenser un déficit structurel avec pour objectif de maintenir l'ensemble de ces lignes», a commenté une porte-parole de la SNCF. Cette somme sera financée par des taxes principalement sur la SNCF mais aussi sur les sociétés d'autoroutes, via la «taxe d'aménagement du territoire».

 

Pour les usagers de la SNCF, la hausse du prix des billets de train passe d'autant plus mal que les mouvements de protestation des usagers se sont multipliés le mois dernier. Du côté des sociétés autoroutières, l'augmentation de la taxe d'aménagement du territoire pour financer le rail ne suscite pas non plus beaucoup d'enthousiasme: «je ne peux pas être totalement d'accord avec cette politique», avait expliqué Jean-François Roverato, président de l'Association professionnelle des autoroutes et ouvrages routiers (Asfa) dans un entretien au Figaro . «D'autres pistes pourraient être envisagées, comme la création de lignes d'autocars pour un service équivalent à celui de la SNCF et moins coûteux».

 

La SNCF doit par ailleurs faire face à l'augmentation des péages de Réseau Ferré de France (RFF), propriétaire des chemins de fer du pays. La nouvelle Autorité de régulation des activités ferroviaires (Araf) a prononcé il y a quelques jours un «avis favorable» sur cette hausse, mais a prévenu qu'elle réaliserait une étude approfondie sur les péages imposés sur les TGV.

 

 

Hier mardi, le prix des billets des trains a augmenté en France. Comme pour les péages d'autoroutes, la hausse des tarifs vise, entre autres, à financer les lignes de train non rentables mais qui relèvent du service public de la SNCF. Tous à la caisse...

Commenter cet article