Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

RESEAU : la ligne Limoges - Ussel modernisée à hauteur de 24 millions d'euros

28 Juillet 2011 , Rédigé par Lepopulaire.fr Publié dans #REPORTAGE

Logo-RFF.jpg FRANCE - «L’état des traverses est épouvantable : il était temps de changer tout ça ». Hier, après la visite de chantier de modernisation de la ligne Limoges-Ussel au niveau de la gare bois de Bugeat, Hubert du Mesnil, président du Réseau ferré de France (RFF), a rappelé ainsi que l’avenir de cette ligne devait passer par une rénovation. « Ce chantier est emblématique de la volonté de rénover le réseau existant, tout en poursuivant le développement du réseau européen à grande vitesse », a-t-il ajouté.

 

Cette dernière opération du Plan rail Limousin, signée en 2008 avec l’État, la région Limousin et RFF, s’est attaquée à la section de Saint-Léonard-de-Noblat à Pérols-sur-Vézère, soit 56 km. Une portion de voie datant de 1874 où, malgré des travaux en 1990, des ralentissements de 60 à 42 km/h ont dû être mis en place depuis 2007. Des travaux importants de régénération de voie vont lui donner une nouvelle jeunesse et permettre aux trains de rouler à nouveau entre 80 et 90 km/h, vitesses maximales sur cette ligne à la topographie sinueuse. Le chantier va s’étaler jusqu’en décembre pour un montant de 24 millions d’euros, financé à parts égales par l’État, la Région et RFF.

 

En parallèle, en vue d’optimiser la période de fermeture de la ligne, où les trains sont remplacés par des cars, RFF réalise en plus 6,8 millions d’euros d’opérations sur des ouvrages d’art et de grand entretien : notamment la rénovation de trois ponts rails à tabliers métalliques, l’étanchéité d’ouvrages d’art ou encore la réfection des arcades du viaduc de Bussy Varache.

 

L’objectif pour RFF est « d’apporter une qualité de confort pour les voyageurs et de réduire le coût d’entretien ». Une opération qui n’a pu être réalisée qu’à travers le partenariat entre la Région, l’État et RFF : « Ce plan rail ambitieux et fédérateur répond aux besoins d’aujourd’hui et de demain », selon le sous-préfet, Wilfrid Pélissier.

 

Pour Jean-Paul Denanot, ces travaux permettent « de répondre à une urgence au niveau du réseau ferroviaire. Un effort est fait pour la haute Corrèze, malmené en matière de transport ferroviaire. Chaque coin du territoire doit être desservi correctement ». Une opération et des propos dont les élus et les habitants du territoire espèrent voir les répercussions sur le projet de refonte du cadencement sur la ligne SNCF, qui a semé le trouble en mai dernier. « Je crois en l’avenir de cette ligne et nous avons été rassurés sur le cadencement, a expliqué Christophe Petit, conseiller général du canton de Bugeat. Un aller-retour pour rejoindre Paris dans la journée, primordial pour le territoire, semble acquis. Et si RFF fait de tels travaux, c’est qu’ils n’ont pas l’intention de fermer la ligne ».

 

Si Hubert du Mesnil voit des « perspectives en matière de transport des voyageurs », il avoue l’échec du fret sur le territoire : « Les travaux permettront cependant le transport de marchandises ». Pour la SNCF, cette activité est à prendre par des opérateurs de proximité privés.

 

La modernisation de la ligne Limoges-Ussel, dont le chantier s'étale jusqu'en décembre, permet de pérenniser une voie importante pour la haute Corrèze. Au boulot !

Commenter cet article