Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

RETARD : Le trajet mouvementé du TGV Nantes-Roissy

18 Septembre 2010 , Rédigé par Leparisien.fr Publié dans #FLASH INFO

logo SNCF FRANCE - Pagaille monstre, hier midi, sur les quais de la gare TGV de l’aéroport de Roissy. Les voyageurs se bousculent devant les escalators de peur de rater leur avion. D’autres n’ont déjà plus aucun espoir : leur train vient en effet d’arriver avec… trois heures de retard ! Le TGV parti vers 6 heures du matin de Nantes accusait déjà quarante-cinq minutes de retard à la gare de Massy-Palaiseau (91) dans le sud de Paris.

 

« On nous a expliqué qu’il y avait des problèmes techniques sur la ligne à grande vitesse au niveau du Mans », explique un passager. Mais, pour les voyageurs, la galère ne fait que commencer.  Reparti à 9 h 10 de Massy, le TGV à destination de Roissy s’arrête, repart à vitesse réduite, s’arrête à nouveau en pleine campagne, puis repart toujours au ralenti. « A cet endroit, la grande ceinture ferroviaire autour de Paris voit passer les rames du RER C, les trains du Transilien et des trains de fret », explique-t-on à la SNCF. Ce qui oblige la compagnie à faire passer les trains au compte-gouttes. A l’intérieur de la rame, la colère explose quand, trois quarts d’heure plus tard, le train fait demi-tour. Le contrôleur informe alors les passagers que des vols de câbles sur la voie ferrée la nuit précédente perturbent le trafic. « Pour des raisons de sécurité, le TGV a dû rouler au pas à moins de 30 km/h », souligne un porte-parole de la SNCF.

 

A Orly-Gare puis à Villeneuve-Saint-Georges, le TGV stoppe à quai. Excédés, les passagers exigent de sortir de la rame afin de rejoindre l’aéroport, où les attend leur avion, par leurs propres moyens. Rien n’y fait, les contrôleurs refusent d’ouvrir les portes au nom de la sécurité des passagers. « On ne pouvait prendre le risque de faire descendre des voyageurs sur des voies très fréquentées », se défend la SNCF. Dans le TGV, les téléphones portables fonctionnent à plein régime pour annuler vols, hôtels et locations de voitures.

 

« Je ne comprends pas pourquoi on n’a pas dit de descendre à Massy-Palaiseau, alors que la SNCF savait pertinemment qu’il y aurait un retard qui s’accumulerait ensuite, c’est malhonnête », déplore Etienne Bonamy, l’un des passagers. Les esprits s’échauffent, les passagers prennent à parti les contrôleurs, un hurluberlu a même l’idée de lancer un extincteur sur une vitre pour trouver une issue… avant d’être raisonné par les autres passagers. Lentement, le TGV progresse vers Roissy. Il y arrivera à 12 h 15, soit trois heures de retard sur l’horaire prévu. A l’arrivée, les agents SNCF distribuent des enveloppes de bons d’achat à valoir sur leur prochain voyage en train et des plateaux-repas. Maigre consolation pour des passagers hors d’eux. Au point que les contrôleurs ont appelé à l’aide les agents de sécurité SNCF pour les protéger de la fureur des voyageurs.

 

 

Parti hier vers 6 heures du matin de Nantes, le TGV à destination de Roissy est arrivé avec trois heures de retard, mettant les nerfs des passagers à rude épreuve. En cause, des vols de câbles le long des voies.. Beaucoup de soucis por quelques kilos de cuivre...

Commenter cet article